Antiseptiques

Un antiseptique est un produit qui détruit ou inhibe les micro-organismes (bactéries, champignons, levures, virus), sur la peau et les muqueuses. Il est ainsi antibactérien, antifongique et antiviral ou regroupe au moins l'une de ces trois propriétés.
On nomme "antisepsie" le processus qui vise à éliminer les micro-organismes.

L'utilisation d'une solution antiseptique permet à la fois de prévenir et de traiter les maladies infectieuses. Parmi les plus courantes : la chlorhexidine, l'eau oxygénée, la povidone iodée, l'eau de Dakin et l'éosine. Elles se déclinent en flacon, spray, compresse, unidose ou même bidon et lingette.
L'antiseptique ne doit pas être confondu avec le désinfectant (qui s'applique sur des surfaces inertes).

En savoir plus
Solution antiseptique
22 produits
Solution AES 60 ml
4,95 € HT 5,94 € TTC

Pour l'achat de vos produits de soins et votre matériel médical (masque chirurgical, matériel de diagnostic, instrumentation médicale...), découvrez l'ensemble de notre offre sur notre site de vente en ligne Medisafe.fr. Paiement sécurisé et livraison gratuite à partir d'un montant minimum d'achat.

Dans quel cas utiliser une solution antiseptique ?

On a recours principalement à un antiseptique pour le soin d'une plaie ou d'une blessure bénigne (coupure, écorchure, brûlure légère...) du quotidien. Suite à ce type de lésion, le premier réflexe (après le nettoyage) doit en effet être l'application d'une solution antiseptique. Cela favorise le processus de cicatrisation et de guérison. C'est pourquoi il est indispensable d'avoir, dans son armoire à pharmacie et sa trousse de secours, une compresse, un flacon, une unidose ou un spray antiseptique.

De plus, il est tout à fait possible de poser un produit antiseptique sur une peau saine. C'est le cas avant une opération, une injection ou une ponction, pour préparer l'antisepsie de la peau.
Si les antiseptiques sont la plupart du temps à usage externe, ils sont aussi prescrits par voie orale ou vaginale en soins dentaires (bain de bouche antiseptique) et gynécologiques (capsules vaginales contre les infections urinaires par exemple).

Une solution antiseptique ne rend pas la zone de la blessure stérile, mais empêche toutefois le développement des micro-organismes. Notons également qu'elle a une action temporaire en agissant seulement sur les microbes et germes présents lors de l'application, mais ne va pas éviter l'apparition de nouveaux pathogènes.

blessure antiseptique

Les différents antiseptiques

Dans la famille des antiseptiques, on trouve par exemple :

  • La chlorhexidine : très efficace sur les virus, bactéries et champignons, la chlorhexidine digluconate (aussi appelée "chlorhexidine aqueuse" de type Septimyl) ou chlorhexidine alcoolique s'applique sur une lésion superficielle ou en bain de bouche. Parce qu'elle ne pique pas, cette substance anti-bactérienne est privilégiée pour soigner la peau lésée d'un enfant.
    Attention, la chlorhexidine ne doit jamais être en contact avec les oreilles, au risque qu'elle atteigne le cerveau.
  • L'éosine : cette solution antiseptique cutanée permet la désinfection et la protection des blessures. Si son action antiseptique est assez modique, on a recours à l'eosine aqueuse principalement pour sa propriété asséchante.
  • L'eau oxygénée : elle aussi faiblement antiseptique, elle se distingue par son effet nettoyant et hémostatique. Ce produit possède un pouvoir anti-saignement qui va stopper l'hémorragie des lésions légères. Il nécessite souvent l'application, en complément, d'un antiseptique plus puissant (chlorhexidine ou hexamidine).
    A noter : seules les solutions stabilisées à 10 volumes sont considérées comme des antiseptiques.
  • Les dérivés de l'iode : la Bétadine en est la solution bactéricide la plus courante. On peut aussi citer la povidone iodée et l'alcool iodé. Ces dérivés, la plupart du temps appliqués en amont d'un acte chirurgical ou comme savon antiseptique, aident à se débarrasser des agents pathogènes. Ne pas les poser en revanche sur des plaies profondes (au risque que l'iode passe dans le sang, ce qui peut entraîner un dysfonctionnement de la glande thyroïde) ni en cas d'allergie à l'iode.
  • L'hexamidine : cette substance anti-bactérienne, de type Hexomedine, est très active contre les bactéries et en particulier les staphylocoques. Par contre, elle l'est moins sur les champignons. Elle est notamment indiquée contre les maladies de la peau (lésions fermées) car elle pénètre l'épiderme.
  • La biseptine : ce médicament est recommandé pour le traitement des plaies superficielles, ou en antisepsie avant une opération.
  • Les dérivés du chlore : la solution antiseptique la plus connue de cette famille est l'eau de javel ainsi que l'eau de Dakin. La première ne peut être utilisée sur une surface vivante. Quant au Dakin, désinfectant très dilué, il agit sur les virus, les bactéries et les champignons.
  • L'alcool : on le trouve à 60°, 70°, 80° ou encore 90°. L'alcool éthylique à 60° est davantage antiseptique que celui à 90°. S'il est puissant sur les virus et les bactéries, on se tournera plutôt vers un antiseptique sans alcool pour une lésion ouverte et les muqueuses. En effet, l'antiseptique alcoolique pique et assèche la peau, ce qui retarde le processus de cicatrisation. Il est ainsi avant tout destiné à la désinfection (peau saine, matériel médical).
  • Enfin, précisons que l'antibactérien agit seulement sur les bactéries, et l'antibiotique est un produit bactéricide prescrit en cas d'infection bactérienne grave.
antiseptiques

Comment soigner une plaie avec un antiseptique ?

  • Avant toute chose, il convient de nettoyer la peau lésée à l'aide de sérum physiologique ou bien d'eau tiède et de savon. Bien rincer ensuite (certains antiseptiques sont inactivés par le savon). Cette étape va permettre de retirer les éventuels corps étrangers ou les saignements et de supprimer déjà une partie des pathogènes.
  • Toujours vérifier la date de péremption et la durée d'utilisation du produit avant application (généralement 30 jours maximum) et noter la date d’ouverture sur le flacon. Il existe un risque que la solution antiseptique ait été contaminée ou ait perdu de son efficacité.
  • Certaines personnes présentent des allergies ou des intolérances à des antiseptiques. Bien lire ainsi la notice pour éviter toute irritation cutanée ou réaction allergique.
  • Se laver les mains avant de désinfecter une plaie et de poser la solution. Idéalement, porter des gants médicaux pour prévenir tout transfert de germes.
  • Appliquer la lotion antiseptique sur peau sèche.
  • Avant de coller un éventuel pansement, respecter le temps de pose et laisser sécher à l'air libre.
  • Bien fermer le flacon après usage ou, le cas échéant, jeter l'unidose ou la solution antibactérienne diluée.
  • Ne pas mettre une trop grande quantité ni nettoyer la lésion trop souvent, afin de ne pas entraver la bonne cicatrisation.
  • Ne pas transvaser dans un autre récipient.
  • Ne pas utiliser plusieurs antiseptiques en même temps. Les composants de certains produits étant incompatibles, son action pourrait être nulle voire entraîner des effets néfastes.
antiseptiques

Quelle solution antiseptique choisir ?

Un produit antiseptique existe en différents conditionnements. On retrouve ainsi bidon, flacon, compresse, spray, unidose ou encore lingette antiseptique. Ceux stériles et unitaires (unidose, spray, compresse stérile) présentent l'avantage de réduire la contamination, une fois ouverts.
Le choix de l'antiseptique dépend du soin à effectuer (voir paragraphe "Les différents antiseptiques"). Il sera en effet différent si la plaie se situe sur la peau ou sur une muqueuse, si la peau est saine ou la blessures suintante. Les caractéristiques de la personne sont également à prendre en compte (enfant, femme enceinte, personne allergique...).
Dans tous les cas, toujours demander conseil à son pharmacien ou son médecin.

Différence entre antiseptique et désinfectant

Antiseptiques et désinfectants servent tous deux à éliminer ou inhiber des micro-organismes. En revanche, et comme évoqué précédemment, le désinfectant s'utilise sur une surface inerte (matériel médical, sol, surfaces), alors que la solution antiseptique s'applique sur une surface vivante (la peau et les muqueuses). C'est là le critère majeur qui les différencie. L'antiseptique cutané est donc un médicament et le désinfectant un produit d'hygiène.

antiseptiques choisir