Votre article a été ajouté au panier avec succès !
Continuer mes achats Commander

Lampe d'éxamen

Matériel médical indispensable pour tout praticien, la lampe d'examen assure un éclairage de qualité. L'éclairage plafonnier des établissements de santé est souvent insuffisant pour certains examens médicaux et interventions de petites chirurgies. Il nécessite donc d'être complété par une lampe d'appoint flexible et modulable, pour une visibilité optimale de la zone à examiner, une bonne lecture des instruments médicaux et pour poser ainsi un diagnostic précis. En effet, un mauvais éclairage, une réflexion ou une couleur qui ressort mal peuvent fausser un diagnostic.

Une lampe d'examen (aussi appelée "lampe scialytique" ou "lampe médicale") doit apporter un flux lumineux homogène sur le divan d'examen ou la table de massage, permettre un très bon rendu des couleurs et une bonne gestion de l'intensité lumineuse. Elle ne doit pas éblouir ou fatiguer les yeux du praticien ni entraîner un risque de brûlure vis-à-vis du patient.

Ce petit mobilier médical existe en différents modèles : lampes à halogène, à LED ou à incandescence, avec ou sans loupe, d'intensité lumineuse plus ou moins forte, murale ou sur roulettes... On retrouve ce produit chez les grands fabricants comme Comed, Welch Allyn, Lid ou encore Heine et Holtex. Le professionnel de santé choisit la lampe médicale adéquate en fonction de l'éclairage médical nécessaire selon sa spécialité (gynécologie, dermatologie, podologie, ophtalmologie, kinésithérapie...) et du lieu (bloc opératoire, cabinet médical, soins intensifs...).

Lampe d'éxamen
Lire la suite

Lampe d'éxamen

Marques
Filtrer la recherche
  • Lampe d'examen 60W à pied Structure tube rond en Acier Inoxydable.Bras flexible de 52 cm.Spot conique en alliage léger avec intérieur chromé orientable en toute direction.220 Volts.

    139,95 € HT 167,94 € TTC
    Ajouter au panier
  • Lampe d'examen Halogène 12V 35WStructure tube rond en Acier InoxydableInterrupteur on/offPiètement très stable en plastique noir à 5 branches5 roulettes doubles sans freins

    245,95 € HT 295,14 € TTC
  • Lampe d'examen LED 10W à étauUn éclairage supérieur, facile d’accès et de mouvement .Fournit deux à cinq fois plus de lumière blanche que les éclairages de sa catégorie15.000 Lux à 50 cmRa >80 %

    253,60 € HT 304,32 € TTC
  • New

    Comment monter la lampe d’examen sur roulettes ? Insérer le tube support dans le pied à roulettes. Placer le poids alourdisseur en fonte sous le pied. S’assurer que son centre se trouve bien au milieu du trou de base. Positionner la rondelle sous l’alourdisseur puis insérer la vis à fond. Enfoncer la tige de la lampe d'examen mobile dans le tube. Fixer...

    189,95 € HT 227,94 € TTC

Notre gamme de matériel médical comprend également armoire médicale, marche pied médical ou encore matériel de mobilité. Des produits de qualité conçus par des fournisseurs reconnus, en vente sur notre site de e-commerce (paiement sécurisé + livraison offerte à partir d'un minimum d'achat) ou auprès de notre service commercial (sur devis).

Éclairage médical : les différents types de lampes

  • La lampe LED : les avantages de la lampe médicale LED sont nombreux. Tout d'abord, la LED garantit une forte intensité lumineuse, un excellent rendu des couleurs et donc un très bon aperçu des nuances sur la zone examinée. Ensuite, une ampoule LED ne chauffe pas et ne dégage ainsi pas de chaleur sur le patient. Cela peut en effet être désagréable lors d'un examen qui dure, voire occasionner un risque de brûlure. Enfin, une lampe scialytique LED consomme peu d'énergie et dure extrêmement longtemps. De nombreuses lampes d'examens LED comprennent un variateur pour ajuster l'intensité lumineuse. Le seul défaut de la lampe médicale sur pied LED est qu'elle est plus chère à l'achat.
  • La lampe halogène : le principal atout de la lampe d'examen halogène est qu'elle diffuse une lumière chaude proche de celle du jour. Elle offre également un excellent Indice de Rendu des Couleurs, ce qui est important notamment en dermatologie pour ne pas fausser la perception de l'épiderme ou des muqueuses. Cette lampe n'étant pas agressive pour les yeux, elle ne génère pas de fatigue visuelle. De plus, son prix d'achat est très attractif. En revanche, elle présente deux défauts que n'a pas la lampe d'examen LED : les ampoules halogène ont une durée de vie courte et dégagent de la chaleur.
  • La lampe à incandescence : cette lampe médicale est loin d'être la plus plébiscitée par les praticiens pour leur éclairage médical, notamment face aux avantages des lampes LED. En effet, elle est très énergivore et la quasi totalité de l'énergie consommée est transformée en chaleur, ce qui peut être néfaste pour le patient. Toutefois, elle reste une option intéressante, à privilégier en éclairage d'ambiance plutôt qu'en éclairage d'examen.
  • La lampe à lumière ultraviolette : ce type de lampe médicale rend possible l'analyse de problèmes de peau non visibles sous une lumière classique. La plus connue est la lampe de Wood.
  • La lampe loupe médicale : certaines lampes d'examen contiennent une loupe intégrée en haut de l'ampoule. Un clapet permet d'ouvrir ou de fermer la partie renfermant la loupe. Cette lentille grossissante, indispensable pour les dermatologues, agrandit nettement la zone à examiner.

Choix de sa lampe d'examen sur pied : quelques paramètres à prendre en compte

  • L'indice de rendu des couleurs (IRC) : ce critère est primordial en dermatologie ; l'éclairage d'une lampe médicale doit en effet être le plus fidèle possible aux couleurs naturelles de la peau et des muqueuses et en aucun cas altérer les teintes. Plus un IRC s'approche de 100%, plus cela témoigne d'un excellent éclairage. Un mauvais rendu des couleurs peut en revanche entraîner une erreur de diagnostic.
  • La température de couleur : exprimée en Kelvin, il s'agit de la teinte de la lumière émise par l'ampoule. Plus le degré Kelvin est élevé, plus la lumière est blanche et froide. Plus il est faible, plus la lumière est jaune et chaude. La température de couleur nécessaire dépend surtout du type d'examen médical. Ainsi, on partira sur un blanc chaud (3700 K) pour examiner la surface de la peau, sur un blanc froid (5000 K) pour distinguer les vaisseaux par exemple et sur un blanc neutre (4500 K) pour des traitements médicaux généraux.
  • La fixation : la lampe médicale la plus courante comprend un piètement à roulettes. Par conséquent, elle peut être aisément déplacée, ce qui est un réel atout pour les professionnels de la santé. Cependant, certains praticiens préfèrent à la lampe mobile une fixation au plafond ou au mur. Il existe aussi un moyen de fixation sur étaux, afin de positionner la lampe scialytique sur un plan de travail, une table, ou encore sur un fauteuil d'examen.
  • L'ergonomie : la lampe d'examen médical est manipulable grâce à son bras flexible articulé. Cela facilite l'orientation de la lumière sous l'angle souhaité. De plus, une poignée permet de diriger le faisceau lumineux. On trouve également des lampes équipées d'un pied télescopique de taille réglable. Enfin, pour des raisons pratiques et hygiéniques, on peut choisir de se tourner vers des lampes à interrupteur sans contact ; il suffit alors de passer la main devant le capteur pour les allumer ou les éteindre.