Réanimation & Survie

Les interventions les plus urgentes ont pour objectif de permettre à une victime de survivre et d'être réanimée si elle est inconsciente ou lorsque le pronostic vital est engagé. Les secouristes ont besoin de matériel spécifique pour mener à bien une intervention d'urgence.

Les situations d'urgence les plus fréquentes auxquelles doivent faire face les sauveteurs incluent des arrêts cardiaques, des hémorragies externes et internes, des détresses respiratoires... de tels situations ne peuvent pas être résolues avec un kit de premiers secours, du matériel professionnel devient obligatoire.

Le matériel sert souvent à stabiliser et transférer une victime jusqu'à un hôpital, en urgence.

En savoir plus
Matériel pour Réanimation et Survie
64 produits
Canule de Guedel
0,40 € HT 0,48 € TTC
Garrot sans latex
0,90 € HT 1,08 € TTC
Garrot coton tressé
1,50 € HT 1,80 € TTC
Celox 15 g
18,90 € HT 22,68 € TTC
Garrot automatique
7,60 € HT 9,12 € TTC
Garrot en latex
0,70 € HT 0,84 € TTC
Kit Hémorragies 4BC
107,95 € HT 129,54 € TTC
Celox Applicator 6 g
42,90 € HT 51,48 € TTC
Trousse I-tak
60,00 € HT 72,00 € TTC
Planche de réanimation
74,95 € HT 89,94 € TTC
Garrot Pneumatique
54,95 € HT 65,94 € TTC

Medisafe propose à l'achat une large gamme de matériel de secourisme pour faire face aux urgences les plus extrêmes. Pour l'achat de matériel en grande quantité, vous pouvez contacter notre service commercial qui établira un devis personnalisé avec livraison offerte à partir d'un montant minimum d'achat.

Le matériel contre l'hémorragie externe

Une hémorragie est un saignement qui ne s'arrête pas de façon spontanée, l'hémorragie devient une urgence vitale dés lors que le saignement est abondant. Elle est encore plus dangereuse lorsque la zone de la plaie est large (dans le cas d'un membre arraché par exemple). Il existe principalement deux outils qui permettent de stopper une hémorragie externe : les garrots et les dispositifs de compression hémostatique qui stoppent le saignement.

Le garrot

Le garrot d'urgence doit permettre la compression d'un membre blessé (bras ou jambe) afin de stopper la circulation sanguine à l'intérieur de ce même membre. En urgence, les garrots tourniquet sont privilégiés. Il s'agit d'un dispositif de serrage via sangle avec bague et barre de compression pour fermer le garrot facilement. C'est notamment le modèle utilisé par les militaires, il à l'avantage de pouvoir être mis en place de façon autonome. Pour chaque garrot posé, l'heure à laquelle il a été posé doit être affichée sur le garrot d'urgence. Une fois posé, un garrot libère un sauveteur pour qu'il se projette vers une autre victime. L'apprentissage de la pose d'un garrot est ainsi à nouveau enseigné dans la plupart des formations PSC1 depuis les attentats de novembre 2013.

La compression hémostatique

Il s'agit de dispositifs tels que le pansement hémostatique, le celox et le coussin compressif, ils servent à stopper le sang en se plaçant directement sur la plaie ouverte, ils restent moins efficaces que le garrot en cas d'extrême urgence. Le plus connu des dispositifs de compression hémostatique est le pansement israëlien. Les granules Celox sont quant à eux des granules qui au contact du sang forment un gel qui se solidifie en caillot et stoppe l'écoulement de sang.

garrot

Le matériel pour la réanimation cardio pulmonaire

La réanimation cardio pulmonaire et cardio respiratoire voient leurs chances de réussite augmenter dès-lors que du matériel de secourisme professionnel assiste les manoeuvres de sauvetage. Le défibrillateur automatisé externe DAE n'est pas le seul équipement de secours et d'urgence.

Le masque pour bouche à bouche

Le masque bouche à bouche limite les risques de contamination croisée entre le sauveteur et la victime tout en facilitant l'insufflation, notamment en cas de rejet de sécrétions de la victime. En période de covid-19, le masque bouche à bouche sert aussi à limiter les risques de contamination au virus. Les feuilles de protection sont quant à elles utilisées avec un mannequin de secourisme.

Le ballon autoremplisseur à valve unidirectionnelle BAVU

L'insufflateur BAVU est un accessoire pour insufflation manuelle et ventilation artificielle. Le ballon rempli d'air injecte de l'air dans les poumons et via un masque de bouche. L'insufflateur manuel est muni d'une valve anti retour unidirectionnelle qui empêche un croisement entre air expiré et air inspiré (Co2 et oxygène O2). L'insufflateur BAVU manuel peut être raccordé à une bouteille d'oxygène pour délivrer de l'air pur.

réanimation cardiaque

Le matériel d'intubation

h3>Canules et laryngoscopes

L'intubation permet de sécuriser les voies aériennes d'une personne en détresse en insérant un tube dans la trachée, on parle d'intubation orotrachéale. L'intubation permet également l'administration de médicaments dans les voies pulmonaires. Il existe deux accessoires permettant de réaliser correctement un début d'intubation : les canules et le laryngoscope.

La canule de Guédel, ou canule de mayo, est un tube en plastique conçu pour épouser la forme intérieure de la bouche, ainsi il ouvre l'accès aux voies aériennes tout en les maintenant libérer et évite pour la victime de s'étouffer avec sa langue.

Le laryngoscope : il s'agit d'un élément à placer dans la bouche qui épouse la forme du larynx, il se manipule avec un manche de laryngoscope. Le laryngoscope possède un trou qui sert à faire pénétrer une sonde ou un tubulure dans la trachée de la victime. Un laryngoscope d'intubation est le plus souvent équipé d'une lampe LED facilitant la mise en place dans la bouche et l'insertion de la sonde.

Pour éviter que les voies aériennes ne s'encombrent suite à un rejet du patient, il est possible d'utiliser un aspirateur de mucosité manuel ou électrique. Un oxymètre de pouls peut servir à la surveillance de la saturation du sang en oxygène (SpO2) et du pouls d'un patient en détresse d'oxygénation.

aspirateur de mucosité manuel