Injection & Prélèvement

Les injections et prélèvements sont des actes médicaux courants qui présentent certains risques, notamment au moment de leur élimination. Ces actes ne peuvent être réalisés que par des professionnels de santé agréés avec du matériel médical stérile et à usage unique.

Medisafe propose diverses tailles d'aiguille, de seringue, de cathéters, de perfuseurs et microperfuseurs pour réaliser l'ensemble des actes médicaux nécessitant une injection.

L'injection permet d'administrer des solutés ou des médicaments directement dans le corps d'un patient tandis qu'un prélèvement permet de réaliser un bilan sanguin afin de détecter une possible anomalie sanguine.

En savoir plus
matériel d'injection
45 produits
Garrot sans latex
0,90 € HT 1,08 € TTC
Garrot coton tressé
1,50 € HT 1,80 € TTC
Garrot en latex
0,70 € HT 0,84 € TTC
Garrot automatique
7,60 € HT 9,12 € TTC

L'achat de matériel d'injection, de perfusion et de prélèvement peut ce faire en grande quantité, pour ce faire veuillez contacter notre service commercial pour une demande de devis. La livraison est offerte à partir d'un montant minimum d'achat.

Qu'est-ce qu'une injection ?

Une injection médicamenteuse consiste à introduire des médicaments directement dans le corps d'un patient grâce à une seringue à aiguille, un perfuseur ou un cathéter médical. Le plus souvent les injections sont réalisées en tant que soin infirmier. Pour réaliser une telle action, le personnel soignant doit bien veiller à la stérilité de son matériel d'injection et veiller à l'hygiène des mains en se lavant les mains avec du gel anti-bactérien et en portant des gants à usage unique. La zone d'introduction, ou point de ponction, doit également être nettoyée avant pénétration de matériel. Il existe plusieurs types d'injection :

  • L'injection sous cutanée : le médicament ou le soluté est introduit directement dans l'hypoderme. Il est souvent utilisé en soin infirmier, mais aussi par les personnes diabétiques pour un traitement à l'insuline à domicile.
  • L'injection intra-musculaire : le soluté ( huileux, antibiotique, hormone ou vitamine de préférence) est directement injecté dans le tissu musculaire. Les zones privilégiées pour une injection intra-musculaire sont les fesses et le deltoïde. Les solutés hypertoniques ne peuvent pas être injecté dans le tissu intra-musculaire pour risque de nécrose.
  • L'injection intradermique : il s'agit d'une injection d'une très faible quantité de médicaments. L'injection est réalisée dans la première couche de peau, c'est notamment le type d'injection utilisée pour des tests allergologiques.
  • L'injection intraveineuse : dans ce cas le médicament est directement injecté dans les veines pour parcourir l'ensemble du système de circulation sanguine pour obtenir une action sur l'ensemble de l'organisme. Il est généralement effectué directement sur les veines du bras et nécessite la mise en place d'un garrot médical ( en latex ou autre) pour augmenter la taille et la visibilité des veines.
  • L'injection intra-osseuse : elle consiste en une injection via les os pour faire face à une urgence vitale, le plus souvent avec perte de conscience. Cette technique est très utilisée au sein des hôpitaux militaires. Elle possède les mêmes propriétés qu'une injection intraveineuse et est plus douloureuse mais ne nécessite pas la mise en évidence du réseau sanguin pour être posée.

injection

Qu'est-ce qu'un prélèvement ?

On parle dans notre cas de prélèvement sanguin qui est un examen consistant à recueillir et analyser une dose de sang pour réaliser un bilan sanguin. Le sang est prélevé directement dans une veine. Le bilan sanguin permet de mesurer les taux du métabolisme et d'ainsi diagnostiquer un éventuel déséquilibre ( excédent ou carence ) ou la présence de bactéries. Les résultats sont interprétés par un biologiste médical ou un médecin après analyse en laboratoire.

prélèvement

Le matériel d'injection et de prélèvement

Il existe différents types de produits médicaux qui permettent de réaliser des injections ou des prélèvements, tous sont à emballage unique et doivent être stériles puisqu'ils entrent en contact avec des fluides ou zones corporelles extrêmement sensibles aux infections. Dans les cas d'opération en bloc opératoire avec injection, l'asepsie de la pièce est à contrôler avant le début de la manipulation. Le matériel suivant peut être utilisé pour réaliser des injections et/ou des prélèvements :

  • L'aiguille hypodermique : au coeur de tous les actes médicaux nécessitant de pénétrer dans l'épiderme, l'aiguille stérile est indispensable. Elle peut être raccordée à différents supports grâce à des systèmes d'embases universels (Luer Lock par exemple). La taille et le volume d'une aiguille est définie par un système de couleur et par une unité de mesure appelée gauge.
  • La seringue : pour des prélèvements courts ou des injections médicamenteuses rapides et inaccoutumés, la seringue avec aiguille est le meilleur matériel médical pour procéder. Il existe des seringues 2 pièces et des seringues 3 pièces, la différence est la présence ou non d'un joint étanche. Dans tous les cas, les seringues sont pourvues d'une pompe cylindrique et d'un piston.
  • Le cathéter : nommé également KT, il s'agit d'un tube flexible que l'on implante dans une voie veineuse périphérique ou centrale afin qu'il soit relié à un perfuseur pour une distribution d'un soluté ou d'un médicament en continu et avec un dosage précis. L'acte de pose d'un cathéter est nommé cathéterisme. Il peut être équipe d'ailettes pour faciliter sa mise en place.
  • Le perfuseur : il s'agit d'un dispositif ( tubulure + embases ) qui relie une poche à perfusion et un cathéter pour permettre l'administration d'un fluide en continu dans le système d'un patient. Le perfuseur est pourvu d'une chambre compte-gouttes réglable qui permet de contrôler le débit d'administration du soluté ou du médicament. Le perfuseur peut être muni d'un robinet 3 voies permettant d'alterner parmi l'administration de 2 fluides et un raccord en Y pour des injections via seringue d'une autre solution.
  • Le microperfuseur : il s'agit d'un outil de prélèvement plus précis qu'une aiguille classique qui permet de réaliser des injections et des prélèvements sur des nouveaux-nés ou des personnes présentant un problème veineux. Le microperfuseur peut également être appelé aiguille épicranienne ou unité de prélèvement. L'aiguille est courte, fine et munie d'ailettes.

prelevement-sang

Les risques du matériel d'injection et prélèvement

Les produit d'injection et de prélèvement à aiguilles exposent à des risques de contamination, il est ainsi nécessaire de prendre plusieurs dispositions pour se protéger, notamment en milieu médical. Le port du gant n'est pas toujours suffisant pour assurer que le soignant n'entre pas en contact avec du sang. Pour faire face à cette éventualité, il est nécessaire que chaque membre du personnel soignant ait à disposition un kit AES infirmier pour faire face à un accident avec exposition au sang.

L'élimination des aiguilles doit également être encadrée précautionneusement pour minimiser les risques de contamination et assurer la sécurité et la protection de l'ensemble des personnes susceptibles d'entrer en contact avec un contenant de déchets. Les aiguilles, microperfuseurs, cathéters... doivent ainsi être éliminés en tant que déchets d'activités de soins à risques infectieux et assimilés (DASRI). Il existe des collecteurs d'aiguille qui sont spécialement dédiés à la récolte du matériel piquant et ayant été exposé à un être humain. Ces conteneurs en plastique protègent le porteur d'une piqûre.

aiguille
Découvrez aussi...

Quels dangers existent en milieu médical avec du matériel usagé d'injection et de prélèvement

aiguille seringue contaminée

Les risques liés aux aiguilles et seringues en milieu médical

Les aiguilles des seringues présentent un risque accru de contamination une fois utilisées en cas de piqure accidentelle. Le monde médical s'adapte pour limiter les risques, mais un accident est si vite arrivé. Quels sont les risques réels ? Comment réagir ? Que faire des aiguilles usagées ?
Lire l'article