Votre article a été ajouté au panier avec succès !
Continuer mes achats Commander

Détecteurs de fumée

Obligatoire dans chaque foyer en France, le détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) permet de répondre en vitesse à un départ de feu tout en permettant une évacuation ou une réaction rapide face à un incendie.

La gamme Medisafe propose des détecteurs de fumée, des détecteurs de monoxyde de carbone et de gaz répondant à la norme NF et dotés d'une alarme incendie.

Le détecteur de fumée est le système d'alarme incendie destiné aux foyers français pour alerter dès que le feu se déclare.

Un détecteur de monoxyde de carbone est un outil anti-incendie idéal pour assister une zone à chaudière, des cuisines, des bateaux ou des caravanes.

Détecteurs de fumée
Lire la suite

Détecteurs de fumée

Marques
Filtrer la recherche
  • Les détecteurs de fumée obligatoires La législation en France oblige les occupants d'un domicile à être équipé d'un détecteur de fumée avec alarme sonore pour faire face à un départ de feu. L'achat du dispositif de sécurité incombe au propriétaire selon la loi. Ces détecteurs ne réagissent pas à la chaleur, mais détectent les fumées et émettent ainsi un...

    12,95 € HT 15,54 € TTC
  • Le détecteur de monoxyde de carbone est autonome, il dispose d'un bouton test, d'une capture électrochimique qui lui permet une détection rapide et un indicateur de batterie faible.

    46,50 € HT 55,80 € TTC
  • TEST DU DÉTECTEUR DE GAZ : Pour tester le bon fonctionnement du dispositif de détection de gaz, il faut pulvériser le gaz d'un briquet sur la grille du dessous du détecteur. Une alarme bruyante retentit et s'arrête dés lorsqu'il n'y a plus de gaz dans l'air. Il est conseillé de tester l'alarme toutes les semaines. Avant d'installer et utiliser son...

    52,00 € HT 54,86 € TTC
  • INSTALLATION : La plateforme d'accueil du détecteur de fumée doit être placée au plafond ou sur un mur à l'aide des vis fournies. Glisser le détecteur sur la plateforme. Les trois crochets se glissent dans les trois fentes de la plateforme de montage en tournant le détecteur dans le sens des aiguilles d'une montre. La source d'alimentation s'active et le...

    30,00 € HT 36,00 € TTC

Est-il obligatoire d'avoir un détecteur de fumée ?

En France, la législation concernant les DAAF oblige tous les foyers à posséder au moins un détecteur de fumée depuis le 8 mars 2015 dans le cadre de la prévention d'incendies domestiques. Cette réglementation est encadrée par la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010, dite loi Morange. La simplicité du dispositif de détection et de l'alarme sonore autonome permet à chaque locataire et propriétaire de se munir facilement et à bas prix d'un système de sécurité incendie autonome.

La superficie de la maison ou du logement n'influe pas sur le nombre de détecteurs à installer, il faut en revanche installer un détecteur autonome avertisseur de fumée à chaque étage d'un domicile. Il est tout de même recommandé de se munir de plusieurs installation de détection automatique dans les logements dotés d'une très grande superficie afin que le signal sonore soit audible dans toutes les pièces.

Si l'achat du détecteur incendie est à la charge du propriétaire, l'installation peut quant à elle être effectuée par le locataire ou le propriétaire. Les DAAF sont des produits de prévention incendie extrêmement simples à installer. Dans les logements collectifs type immeubles, l'installation de DAAF dans les parties communes est interdite.

L'installation d'un détecteur de fumée ne se limite pas au logement principal, la loi oblige tout foyer de sommeil à posséder un détecteur de feu, cela inclut :

  • les résidences secondaires
  • les logements de vacances
  • les appartements
  • les logements locatifs
  • les extensions de maison

Si l'achat incombe au propriétaire de la maison ou du logement, la maintenance (remplacement des piles notamment) revient au locataire ou à l'occupant selon la loi.

Concernant les établissements recevant du public (ERP), un détecteur intelligent à capteur optique doit être installé seulement pour les établissements nécessitant un système de sécurité incendie (SSI) de catégorie A avec alarme type 1.

Quel risque en cas de non déclaration du détecteur à l'assurance ?

Si l'installation d'un détecteur de fumée est obligatoire dans chaque domicile d'habitation, l'assureur ne peut pas sanctionner un propriétaire qui n'était pas équipé en cas d'incendie, si l'assuré a souscrit à une garantie incendie. Il est cependant recommandé de signaler toute installation de détecteur de fumée aux assurances.

Où placer un détecteur de fumée ?

Les détecteurs de fumée doivent être placés en hauteur, soit au plafond, soit sur un mur à une dizaine de centimètres du plafond afin de capter les fumées en hauteur.

Il est recommandé de placer un détecteur de fumée dans un lieu au croisement de la plupart des pièces (couloir (palier ou couloir) et à proximité des chambres afin de s'assurer qu'une alarme nocturne soit entendue de tout le monde.

Il est conseillé de ne pas installer de détecteurs dans les cuisines et les salles de bain pour éviter les risques de déclenchement de l'alerte liés à la vapeur chaude.

Quel détecteur de fumée choisir ?

La législation française oblige l'achat d'un détecteur de fumée norme NF EN 14606 muni du marquage CE validant que le produit est en harmonie avec les accords de libre circulation en Europe.

En revanche, les détecteurs de fumée utilisant l'ionisation sont interdits en raison de leur caractère radioactif. Les détecteurs de fumée disposent d'un capteur optique qui analyse le passage de la fumée dans un faisceau lumineux afin de signaler un départ de feu au plus vite.

Lors de l'installation d'un détecteur de fumée, le type d'alimentation est à prendre en compte afin de connaître l'autonomie et la durée de vie du produit.

  • Un détecteur de fumée à pile classique : ces DAAF nécessitent un renouvellement de la pile environ tous les ans. Un détecteur de fumée qui bip indique le besoin de changer les piles.
  • Le détecteur à batterie lithium : ces DAAF à boîtier scellé possédent une durée de vie de 10 ans mais doivent être entièrement remplacés une fois cette période dépassé. Il est impossible de remplacer la batterie.

Il est dans la plupart des cas impossible de remplacer les pièces et la batterie des détecteurs de fumée à alerte sonore.

La plupart des détecteurs sont équipés d'une fonction diagnostic qui permet de s'assurer de l'état de bon fonctionnement de l'appareil et du signal sonore. Cet autotest s'effectue en appuyant sur le bouton central quelques secondes, l'appareil émet alors un bip qui s'éteint lorsqu'il n'y a plus de pression sur le bouton.

Comment fonctionne un DAAF ?

Un détecteur de fumée fonctionne grâce à un capteur optique plus ou moins sensible et parfois réglable qui détecte la fumée via réaction lumineuse. L'alerte n'est pas déclenchée en réaction à la chaleur, mais plutôt aux fumées, comme le nom du produit l'indique.

Une cellule optique traversée par un rayon lumineux réagit à la variation du faisceau lumineux au contact d'une fumée épaisse. L'alerte incendie à signal sonore est alors déclenchée afin d'avertir les occupants de l'habitation qu'il faut quitter les lieux. Certaines alarmes sont également munies d'une alerte visuelle (flash lumineux clignotant).

Le détecteur de fumée est ainsi un produit d'alarme de sécurité incendie extrêmement simple qui permet de minimiser les risques les plus importants liés à un feu domestique grâce à son alarme sonore.

Les détecteurs de gaz et de monoxyde de carbone

Les fuites de gaz sont tout autant dangereuses que les feux, elles peuvent mener à une intoxication au monoxyde de carbone ou à un risque d'explosion dû aux gaz inflammables, en cas d'incendie.

Qu'est ce que le monoxyde de carbone ?

Les appareils de chauffage peuvent parfois provoquer des combustions incomplètes qui répandent du monoxyde de carbone (CO) dans la maison. Le risque du monoxyde de carbone est qu'il s'agit d'un gaz indolore qui peut se révéler mortellement toxique pour l'homme en cas de forte inhalation.

Ainsi, il est recommandé d'équiper d'un détecteur de gaz les caravanes et autres habitations de petite taille avec fonctionnement à gaz, les bateaux, les pièces à chaudière et les sources de chaleur fonctionnant avec un combustible pouvant présenter un danger (fioul, charbon, essence, propane, butane, bois..). En revanche, les appareils électriques ne peuvent pas présenter de risques d'intoxication ou d'explosion dûs aux gaz.

Comme les détecteurs de fumées, les détecteurs de CO sont munis d'une alarme sonore. En cas de déclenchement de l'alerte, il est recommandé :

  • d'éteindre toutes les sources de feux
  • de fermer le robinet de gaz pour une maison
  • d'ouvrir fenêtres et portes pour aérer l'espace
  • de ne pas toucher aux appareils électriques et aux interrupteurs

Si l'alarme n'arrête pas d'émettre il est conseillé d'évacuer les lieux et de prévenir les secours ainsi que le fournisseur de gaz.

Les détecteurs de gaz fonctionnent généralement via alimentation sur secteur mais peuvent également être à pile. Ils ne présentent donc pas de soucis d'autonomie, en revanche, il est recommandé de tester son produit régulièrement à l'aide d'un briquet placé devant le détecteur qui déclenchera l'alarme incendie.