Test salivaire drogue

La consommation de drogue est strictement interdite en France. L'utilisation d'un test salivaire pour le dépistage de drogue peut se faire dans plusieurs cadres : lors des contrôles routiers, en entreprise ou en auto dépistage.

Les tests salivaires pour le dépistage de la drogue sont simples à réaliser en comparaison des tests urinaires et des prises de sang. Ce matériel de diagnostic est un premier recours pour un dépistage, il ne peut détecter qu'une utilisation récente de stupéfiants par rapport aux analyses urinaires.

En savoir plus
Test salivaire drogue
2 produits

Pour l'achat de votre matériel médical, faites confiance à notre site de e-commerce (paiement sécurisé et livraison offerte à partir d'un montant minimum). Notre sélection de tests de dépistage drogue de notre fournisseur Kappa City comprend un test salivaire THC et un test multi-drogues. Vous trouverez également une offre variée de produits médicaux (glucomètre, thermomètre...).

Comment utiliser un test salivaire de dépistage de drogue ?

Les tests salivaires de drogue sont les plus simples à utiliser, tout le monde peut en avoir recours pour savoir s'il est positif à l'emprise de stupéfiants, mais seules des personnes ayant subi une formation peuvent faire valoir le résultat devant la loi.

Les tests salivaires nécessitent un simple prélèvement de salive à l'intérieur de la bouche de la personne testée. Ce prélèvement se fait à l'aide d'une languette à frotter contre l'intérieur des joues. Le test de dépistage de drogue démarre alors. Il suffit ensuite d'attendre une dizaine de minutes pour lire les résultats. À côté de chaque drogue prise en compte par le test doit apparaître une barre rouge certifiant de la non-consommation de stupéfiants. Si une barre n'apparaît pas à côté d'un indicateur de drogue, alors la personne testée est sous l'emprise de stupéfiants.
Les barres C doivent toujours être en rouge afin d'attester de la validité du contrôle anti-drogue.

test dépistage drogue

Les différents types de dépistage salivaire de drogue

Medisafe vous propose deux types de tests salivaires dont la fiabilité est estimée à 99%. Ils révèlent seulement une consommation récente de drogue et prouvent que le consommateur est encore sous l'emprise de stupéfiants.

  • Le test salivaire cannabis THC : Il ne permet que de détecter la présence de Δ9-THC, c'est-à-dire la substance active du cannabis, dans la salive. L'usage de cannabis peut être repéré dans les 4 à 6 heures qui suivent la dernière consommation. La détection se fait dès un seuil très bas de cannabis (10 nanogrammes de THC par millilitres de salive).
  • Le test salivaire multi drogues : Il offre un diagnostic à 5 drogues en une seule fois : cannabis, héroïne, cocaïne, ecstasy et amphétamines. Ce test salivaire identifie quelle substance a été consommée parmi les cinq, avec des seuils de détection bas pour chacune des drogues (en nanogrammes de drogue par millilitre de salive : Δ9-THC (cannabis) : 10 / cocaïne, crack : 20 / morphine, héroïne et opiacés : 10 / amphétamines : 25 / ecstasy, métamphétamines : 25).

Un test urinaire ou une prise de sang permettent d'effectuer un dépistage encore plus précis et sur une plus longue durée après la prise de drogue.

test drogue

Quand utiliser un test de drogue ?

Les tests salivaires présentent un réel avantage de praticité en comparaison des autres méthodes de dépistage de drogue, bien que l'analyse soit légèrement moins précise. Il existe plusieurs situations lors desquelles les tests salivaires peuvent être utilisés.

  • Lors des contrôles routiers : Tout comme l'alcool, la prise de drogue pour un conducteur augmente grandement le risque d'accidents. La consommation de drogue et d'alcool au volant multiplie par 29 le risque d'accidents. Les forces de l'ordre peuvent effectuer des tests salivaires afin de condamner une personne ayant fumé du cannabis ou consommé une autre drogue avant de conduire. Les sanctions pour une conduite sous l'emprise de stupéfiants sont plus sévères que celles pour une conduite en état d'alcoolémie. Les risques sont une amende de 4500 euros, un possible emprisonnement, une immobilisation du véhicule et une perte de 6 points sur le permis de conduire, sans oublier la mise en fourrière immédiate du véhicule. Les tests salivaires sont à la drogue ce qu'est l'éthylotest à l'alcool en termes de sécurité routière.
test de drogue
  • Dans le cadre privé : Il existe plusieurs situations qui peuvent pousser à se questionner sur sa propre consommation de drogue ou celle de l'un de ses proches. Un consommateur peut par exemple se demander s'il est en capacité de conduire légalement, tandis qu'une famille ou un ami peut acheter un test pou soutenir et aider une personne proche dans le besoin. Les tests salivaires de dépistage de drogue ont pour avantage d'être facilement accessibles pour les particuliers.
  • Au travail : Un employeur peut réaliser un dépistage de drogue au travail sur ses salariés dès lors que cette possibilité est inscrite sur le Réglement Intérieur et que le poste de l'employé contrôlé peut représenter un risque pour lui et pour les autres s'il est sous l'emprise de stupéfiants. Un test de drogue positif sur le lieu de travail peut représenter un motif de licenciement. Le dépistage peut être refusé par le salarié, mais ce dernier s'expose alors à des sanctions.
  • Toute consommation ou possession de drogues est interdite en France, le test salivaire représente la plus simple des méthodes de détection de substances dans l'organisme. La prévention et la sensibilisation restent les deux meilleures armes de lutte contre l'usage de drogue. De même, lorsque l'on constate une addiction chez une personne de son entourage, mieux amener cette personne à en parler à son médecin.