Votre article a été ajouté au panier avec succès !
Continuer mes achats Commander

Tensiomètres

Le tensiomètre est un appareil médical qui sert à mesurer la tension artérielle (ou "pression artérielle") et donne la fréquence du pouls. Il permet notamment de détecter une hypertension artérielle ou des troubles cardiaques (arythmie).

Avec le stéthoscope, le pèse-personne, le test de vue et l'otoscope, le tensiomètre est l'un des instruments majeurs de toute consultation médicale.

Il existe plusieurs types de tensiomètres pour la mesure de la pression artérielle : tensiomètre poignet, tensiomètre bras, tensiomètre manuel, mais aussi tensiomètre automatique et connecté.
On retrouve cet outil de diagnostic médical chez des marques comme Omron, Sanitas, Spengler, Veroval ou encore Beurer, Microlife et Hartmann.

Tensiomètres
Lire la suite
Filtrer la recherche

Notre sélection de matériel de diagnostic et de matériel médical (mobilier médicalmasque chirurgical, trousse de secours...) est à retrouver sur notre site de vente en ligne. Produits de qualité et fournisseurs reconnus. Pour l'achat de votre tensiomètre, vous trouverez forcément le produit de votre choix parmi notre offre (tensiomètre poignet, bras, manuel, automatique ou connecté).

La tension artérielle : qu'est-ce que c'est ?

Le tensiomètre est l'outil de contrôle de la tension artérielle, qui correspond à la pression sanguine dans les artères. Deux valeurs indiquent la tension artérielle : la pression systolique et la pression diastolique.
La tension artérielle systolique représente la tension artérielle maximale, lorsque le coeur se contracte et conduit le sang dans les vaisseaux. La pression diastolique, quant à elle, mesure la pression au moment où le coeur se relâche et que la circulation sanguine revient à la normale.
Un appareil pour prendre la tension affiche aussi le pouls, c'est-à-dire le nombre de battements cardiaques par minute.

Surveiller sa tension : pourquoi et quand prendre sa tension ?

Contrôler régulièrement sa tension permet de diagnostiquer l'hypertension. Faute de suivi, cette maladie peut entraîner de graves problèmes de santé tels qu'un accident vasculaire cérébral, un infarctus, des troubles rénaux ou encore des oedèmes pulmonaires. Le tensiomètre est également un outil détecteur de l'arythmie (trouble qui affecte la fréquence cardiaque).

L'hypertension se caractérise par une tension artérielle trop élevée au repos. L'une des particularités de cette pathologie, c'est son absence de symptômes. C'est pour cette raison qu'il est essentiel de prendre la tension de manière périodique, à l'aide d'un tensiomètre, soit en se rendant chez son médecin, soit à domicile. Selon le degré d'hypertension, le praticien pourra alors prescrire des antihypertenseurs.

Prendre sa tension est d'autant plus important si l'on est un sujet à risque (surpoids, sédentarité, âge (risques accrus à partir de 50 ans), mauvaise alimentation, régime trop riche en sel, fatigue, stress, cas d'hypertension dans sa famille...). Un adulte sur trois souffrirait d'hypertension selon l'OMS, ce qui en fait une maladie très courante mais pourtant facilement détectable au moyen d'un appareil de mesure de tension artérielle.

Les différents types de tensiomètres

Voici les différents modèles de tensiomètres :

  • Le tensiomètre brassard manuel : c'est l'appareil à tension privilégié par les professionnels de santé. Il se compose d'un brassard, d'une poire de gonflage et d'un manomètre et s'utilise avec un stéthoscope. Lors de la prise de tension manuelle, il convient de poser son bras sur un support, paume de la main vers le ciel.
    Le brassard est un élément central dans la prise de tension artérielle avec un tensiomètre bras. Il se gonfle à l'aide de la poire, afin de réaliser un garrot bloquant. Pour bien calculer sa tension, le brassard ne doit pas être trop serré et s'adapter à la circonférence du bras du patient. Pour un enfant, on se tournera ainsi vers un brassard pédiatrique disponible en pharmacie.
    Avec cet outil de mesure médical, le contrôle de la tension est double : visuel avec le manomètre et auditif avec le stéthoscope. Les chiffres de la tension s'affichent en effet sur le manomètre et sont affinés avec un stéthoscope.
    Plus imposant que le tensiomètre poignet, le tensiomètre bras est aussi plus fiable.
  • Le tensiomètre à poignet : de petite taille, son principal avantage est sa facilité d'utilisation et de transport. Son bracelet s'enroule autour du poignet placé près du coeur. Moins précis que le tensiomètre au bras, il est peu courant chez les médecins.
  • Le tensiomètre électronique : cet appareil automatique, de type tensiomètre Omron ou tensiomètre Spengler, se met la plupart du temps au bras. Il permet la prise de tension sans stéthoscope. Son fonctionnement est aisé : un brassard avec capteurs se gonfle et se dégonfle automatiquement et un écran LCD affiche les chiffres (pression systolique, diastolique et pouls). Les principaux atouts de cet appareil de mesure de tension et du rythme cardiaque est qu'il est à la fois simple à utiliser et fiable. Un particulier peut ainsi contrôler lui-même sa pression sanguine. Toutefois, il est indispensable de faire un suivi régulier avec son médecin et de lui transmettre les résultats de son tensiomètre numérique.
  • Le tensiomètre connecté : cet appareil pour la tension est un dispositif électronique permettant de récupérer les mesures sur une application mobile via un connexion Bluetooth. Il peut être pratique pour l'envoi direct des mesures à son praticien et pour un bon suivi de sa tension au moyen de la courbe d'évolution.
    A savoir pour les amateurs de technologie : il existe une montre tensiomètre pour suivre sa tension au quotidien.

Autotensiomètre et auto mesure de la tension artérielle

Il est recommandé chez le sujet à risque d'hypertension artérielle de prendre régulièrement sa tension. Ainsi, le praticien qui le suit peut lui demander de mesurer sa tension plusieurs jours de suite afin d'ajuster un traitement ou d'affiner un diagnostic. Le patient devra ensuite lui transmettre le relevé de l'automesure tensionnelle. En ce qui concerne les personnes ayant souffert d'un AVC ou d'un infarctus, celles-ci doivent également contrôler très souvent leur pression artérielle.
Pour faciliter la prise de tension à domicile, il est conseillé de se doter de son propre tensiomètre car être dans une atmosphère familière aide à se détendre. Or, les mesures d'une prise de tension chez un généraliste ou en pharmacie peuvent parfois être faussées face à l'effet "blouse blanche".

Comme mentionné précédemment, le tensiomètre électronique, fiable, est le modèle qui convient le mieux à une prise de tension du sujet chez lui. Ces appareils présentent en effet une lecture aisée des chiffres mais aussi des détecteurs de position. De cette manière, si la personne bouge ou si son brassard est mal ajusté, un signal apparaîtra à l'écran.
Dans tous les cas, la surveillance tensionnelle doit toujours être encadrée par un médecin qui peut à lui seul établir un diagnostic.

Comment prendre la tension seul ?

Voici quelques critères à considérer pour bien prendre la tension artérielle :

  • Consulter le mode d'emploi du tensiomètre avant utilisation. Comme précisé plus haut, privilégier comme matériel médical un auto tensiomètre électronique (du type Spengler).
  • Être assis (pieds à plat et jambes décroisées), détendu et au repos. Ne pas avoir fumé, consommé d'alcool ou pratiqué une activité physique dans les minutes précédant la mesure. Si le sujet se trouve dans état d'essoufflement, d'excitation ou d'énervement, cela pourrait entraver les résultats.
  • Enfiler le brassard autour du bras ou du poignet en l'ajustant bien. Pour un tensiomètre de bras, le placer juste au-dessus du coude et retrousser les manches. Allonger ensuite le bras, la paume vers le haut et le coude posé. Pour un tensiomètre poignet, poser le brassard au niveau de la pliure.
  • Actionner la mesure. Ne pas bouger ni parler le temps de la prise.
  • Noter les chiffres dans un carnet (ceux-ci sont automatiquement enregistrés dans la mémoire des appareils électroniques).
  • Pour des résultats fiables, il est recommandé de prendre sa tension trois fois le matin et trois fois le soir (en-dehors des repas et de la prise de médicaments) pendant la période indiquée par le praticien. La tension doit être prise toujours sur le même bras et à la même heure d'un jour sur l'autre. L'ensemble des mesures donne ainsi une moyenne de la tension artérielle.

Quel tensiomètre choisir ?

Le tensiomètre électronique au bras est le plus adapté à l'automesure de la tension (pour l'armoire à pharmacie des particuliers) car plus simple d'utilisation. A l'inverse, les professionnels de santé préfèrent comme matériel de diagnostic le tensiomètre brassard manuel. Les personnes actives, quant à elles, se tourneront vers un tensiomètre de poignet. Enfin, les amateurs de technologies apprécieront le tensiomètre connecté.
Il est important, pour le sujet qui doit prendre sa tension à domicile, de se munir d'un autotensiomètre qui lui convienne. Ceci favorisera le contrôle régulier de sa tension.

Comment lire un tensiomètre ?

L'auto mesure tensionnelle nécessite de bien comprendre les mesures qui s'affichent sur l'écran du tensiomètre électronique.
Pour lire un tensiomètre, il faut tout d'abord savoir que les chiffres sont transcrits en mmHg, soit millimètres de mercure. Par conséquent, 120 mmHg / 80mmHg signifie 120 de pression systolique et 80 de pression diastolique. On peut également convertir ces valeurs en centimètres de mercure, ce qui donnera : 12/8 (mais c'est alors moins précis).
120 mmHg / 80mmHg correspond à la bonne tension artérielle d'un adulte. Au-delà, on parle de tension haute. A noter : les normes de tension artérielle sont plus élevées chez l'homme que chez la femme (cela s'inverse après la ménopause). Selon le seuil fixé par l'OMS, un sujet souffre ainsi d'hypertension artérielle lorsque sa tension atteint 140/90.

Prix et remboursement tensiomètre sécurité sociale

L'achat d'un tensiometre médical n'est pas remboursé par la Sécurité sociale, même sur prescription. Certaines mutuelles prennent en revanche en charge une partie des coûts du produit, voire la totalité.
Pour ce qui est du prix d'un tensiomètre, il dépend du type d'appareil. Un particulier souhaitant acquérir un tensiometre pas cher devra se tourner vers un tensiomètre manuel poignet. Le prix d'un tensiomètre brassard se trouve dans une gamme de prix médiane. En ce qui concerne le tensiomètre connecté, il s'agit du modèle le plus cher.
Pour acheter un tensiomètre, il faut donc avant tout bien déterminer ses besoins.