Votre article a été ajouté au panier avec succès !
Continuer mes achats Commander

Garrot

Un garrot est une solution de secours pour faire face en extrême urgence à une plaie avec hémorragie externe ne pouvant pas être prise en charge autrement. Il est également utilisé en tant que geste infirmier pour les prises de sang ou en bloc opératoire pour assister des actes chirurgicaux. 

Medisafe propose différents types de garrots en tant que matériel de secourisme: des garrots pédiatriques pour les enfants et bébés, des garrots tactiques tourniquets pour une utilisation en urgence, des garrots élastiques pour les services hospitaliers, des garrots pneumatiques pour une utilisation chirurgicale et des garrots à cliquet.

La pose d'un garrot d'urgence ne doit être réalisée par un non-médecin que si les autres solutions pour faire face à une hémorragie ont échouées. Cette technique controversée est à nouveau enseignée en France dans les formations PSC1 et SST suite aux attentats de janvier 2015. Le retrait d'un garrot ne doit être fait que par du personnel médical formé.

Garrot
Lire la suite
Filtrer la recherche
  • Garrot en latex plat Le garrot en latex plat est comfortable, de bonne résistance aux manutentions, il vieillit bien et est lavable en machine. Ce garrot latex est stérilisable à la vapeur sous sachet pelable ou en boîte inox.

    0,70 € HT 0,84 € TTC
  • Garrot vert sans latex Le garrot sans latex est de couleur verte est confortable, de bonne résistance aux manutentions, il vieillit bien et est lavable en machine. Il convient parfaitement aux personnes allergiques au latex.

    0,90 € HT 1,08 € TTC
  • Garrot en latex tubulaire Le garrot en latex tubulaire est très résistant, il est confortable, de bonne résistance aux manutentions, il vieillit bien et est lavable en machine. Stérilisable à la vapeur sous sachet pelable ou en boîte inox.

    3,60 € HT 4,32 € TTC
  • Garrot coton tressé Le garrot coton tressé mesure 1,4m x 3cm de largeur. Il est idéal pour faire un garrot de premier secours très résistant. Il est de couleur écrue.

    1,50 € HT 1,80 € TTC
  • Garrot tourniquet improvisé Kit composé d'un garrot en coton tressé et d'une barre de bois afin de créer un garrot tourniquet de formation improvisé.

    3,20 € HT 3,84 € TTC
  • Garrot automatique Enfants Garrot pour enfant à ouverture rapide et desserrage progressif. Sans latex.

    7,60 € HT 9,12 € TTC
  • Garrot automatique Le garrot automatique dispose d'une ouverture rapide et un désserage progressif, il est idéal pour la prise de sang ou le premiers secours. Le nettoyage se fait à la machine ou à la main

    7,60 € HT 9,12 € TTC
  • Housse garrot soft tactical Pochette porte garrot SOF® Tactical EMD, solide et simple d’utilisation, équipée d’un système MOLLE/STRIKE.

    23,30 € HT 27,96 € TTC
  • Garrot tourniquet tactique Garrot tourniquet tactique avec bloquage accéléré.

    9,95 € HT 11,94 € TTC
  • Garrot R.A.T.S Garrot simple et incroyablement rapide à appliquer sur soi-même ou sur les autres grâce à un mécanisme de vérouillage unique. Fabriqué en caoutchouc vulcanisé et nylon.

    17,70 € HT 21,24 € TTC
  • Garrot tourniquet tactique SOF TACTICAL Le garrot tourniquet SOF TACTICAL peut être apposé par-dessus un bandage ou un pansement qui nécessite une pression minimum pour arrêter un saignement important (mais pas le flux sanguin). 

    33,95 € HT 40,74 € TTC
  • Garrot tourniquet tactique SOFT WIDE GEN4 Le garrot tourniquet SOF TACTICAL Wide à été conçu selon les retours des utilisateurs, cette nouvelle boucle améliore la fonctionnalité du garrot tourniquet et le temps global d'application tout en conservant son efficacité.

    34,50 € HT 41,40 € TTC
  • Garrot tourniquet tactique SOF TACTICAL Enfant Le garrot tourniquet SOF TACTICAL enfant dispose d'un clip d'assistance à 3 boucles afin de permettre à un sauveteur de fixer plus rapidement le garrot lorsque celui-ci est appliqué sur des membres extrêmement petits.

    31,75 € HT 38,10 € TTC
  • Comment faire un garrot tactique tourniquet CAT  GEN7 ? Un garrot n'est pas un geste de premiers secours, mais un acte à ne réaliser qu'en cas d'urgence pour faire face à une situation d'hémorragie externe trop conséquente pour être soulagée par une compression manuelle, par des granulés Celox ou par toute autre technique de compression. De préférence, la...

    39,95 € HT 47,94 € TTC
  • Garrot Pneumatique régulé par une soupape mécanique.Usage unique.Dimensions: 76 cm x 10 cmSans Phtalates et sans LatexFabriqué en France

    49,95 € HT 59,94 € TTC
  • Kit pour la prise en charge des hémorragies sévères avec un 1 garrot tactique, 1 paire de gant Nitrile T.L, 1 pansement Israelien, 1 bande de gaze CELOX RAPID GAUZE ZSachet en aluminium, compartiménté, scellé.

    107,95 € HT 129,54 € TTC
  • Celox 15g L'introduction du Celox dans la plaie stoppe les pertes sanguines grâce à la formation d'un caillot sous forme de gel, par la liaison de Celox sur la surface des érythrocytes. 

    18,90 € HT 22,68 € TTC
  • Celox Applicator 6g Le CELOX peut stopper même les hémorragies potentiellement létales rapidement. Facile à utiliser (verser, remplir la plaie de CELOX et exercer une compression), très sûr (testé selon les standards de la classe III du marquage CE) et extrêmement efficace, le CELOX sauve des vies.

    42,90 € HT 51,48 € TTC
  • Celox Gauze prêt à l'emploi. Bande de gaze hémostatique de 300x7,6 cm à base de chitosane, stérile et à usage unique. A stocker à température ambiante. 

    48,95 € HT 58,74 € TTC
  • Celox Z-FOLD Le CELOX peut stopper même les hémorragies potentiellement létales rapidement. Facile à utiliser (verser, remplir la plaie de CELOX et exercer une compression), très sûr (testé selon les standards de la classe III du marquage CE) et extrêmement efficace, le CELOX sauve des vies.

    49,95 € HT 59,94 € TTC

Qu'est-ce qu'un garrot ?

Un garrot est une solution de compression qui permet d'interrompre la perte de sang face à une hémorragie artérielle trop importante et uniquement si des méthodes de compression hémostatique plus légères (à l'aide d'un pansement israelien ou de celox granulés hémostatiques) ne sont plus suffisantes. La technique du garrot doit être réservée aux secouristes, militaires et autres services tactiques... les particuliers ne doivent l'utiliser que pour faire face à des situations d'extrême urgence et lorsque l'arrivée des secouristes ( pompiers, ambulances, SAMU) sur le lieu d'intervention se fait attendre et qu'il y a un risque vital. On peut dire que le garrot n'est pas un geste de premiers secours, mais plutôt un geste de dernier recours.

Le principe d'un garrot est de comprimer l'artère contre l'os via les tissus afin de stopper la microcirculation et macrocirculation des vaisseaux sanguins dans le membre victime d'une hémorragie. On parle de "compression à distance". La technique du garrot ne peut pas être utilisée pour des hémorragies externes de la tête et du torse. La pose de garrot est donc utilisée pour faire face à une hémorragie de l'artère fémorale (de la jambe), artère axillaire ( du bras) ou de l'artère humérale (du bras également) présentant un fort saignement.

L'initiation à la technique du garrot pour un non-médecin est enseignée en France dans le cadre des formations PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) et SST ( Sauveteurs Secouristes du Travail) depuis février 2017 et suite à une réflexion du Ministère de l'Intérieur concernant les actes de secourisme lors des attentats de 2015. Avant ça, la pose de garrot n'était pas enseignée dans les initiations grand public en raison des risques que fait encourir cette technique à la victime.

Quel garrot choisir ?

Il existe une multitude de garrots qui ont des utilisations différentes, le choix d'un garrot dépend de qui doit le poser et quelle est son utilité. Ainsi un militaire gravement blessé n'utilisera pas le même garrot qu'une infirmière lors d'une prise de sang.

  • Le garrot tactique ou garrot tourniquet : il s'agit du garrot le plus répandu en milieu extra-hospitalier par les corps de métiers nécessitant des interventions en urgence sur le terrain (pompiers, sauveteurs, militaires, forces de l'ordre, soldats...). C'est le plus simple à mettre en place, le garrot tourniquet peut être mis en place de manière autonome en mordant la sangle et en tournant une poignée de tension. Les corps militaires en incluent le plus souvent dans les paquetages individuels (notamment le modèle Soft Tactical ). Pour un garrot tourniquet, la compression se fait en tournant un levier qui resserre la sangle autour du membre d'où s'écoule l'hémorragie.
  • Le garrot à cliquet : il s'agit d'un garrot à sangle qui se ferme grâce à un cliquet. Comme le garrot tourniquet il peut être utilisé de façon autonome, même s'il est parfois utilisé en service hospitalier, notamment en chirurgie. Comme le garrot tactique, il est possible de mordre la sangle pour le serrage et ainsi maximiser la compression lors d'un usage en autonomie. Le cliquet de serrage est conçu pour être serré en quelques secondes, le plus souvent avec un seul doigt.
  • Le garrot pneumatique : il ets utilisé lors d'actes chirurgicaux pour l'obtention d'un champ opératoire exsangue. Sa durée d'utilisation doit être inférieure à une heure. Il doit être retiré avant la fermeture chirurgicale afin de veiller au bon déroulement de l'hémostase (contrôle physiologique du retour à une circulation sanguine normale). Son but est d'interrompre la circulation artérioveineuse en aval du membre à opérer.
  • Le garrot élastique : c'est le garrot médical utilisé en infirmerie pour permettre de grossir les veines lors d'une prise de sang. Sa pose est réservée au personnel médical formé. Ce garrot peut être en latex, en synthétique ou en coton, il nécessite de faire un lien en boucle autour du membre désiré.

Il existe des garrots pédiatriques réservés pour une utilisation sur bébé et nourrisson qui permettent une compression d'un membre de petite taille grâce à une sangle resserrée.

Il est également possible en situation d'extrême urgence de mettre en place un garrot à l'aide d'une ceinture ou d'une écharpe.

Comment faire un garrot d'urgence ?

Un garrot ne peut être posé qu'en cas d'hémorragie d'un bras ou d'une jambe. Il ne doit jamais être posé directement sur une plaie ou sur une articulation. Il est recommandé d'allonger la victime au sol en position horizontale afin de retarder autant que possible l'état de détresse qu'engendre une perte de sang conséquente.

La pose d'un garrot par un particulier doit se faire après avoir joint les secours ( Pompiers : 18 ou 112 / SAMU : 15).

  1. Il faut analyser la nature de la plaie pour être certain que la pose d'un garrot est la seule solution. Il est conseillé de faire en sorte que la victime ne regarde pas la blessure, afin d'éviter un malaise.
  2. Si possible, appliquer des compresses stériles sur la plaie afin de limiter l'écoulement du sang et éviter la perte d'un caillot sanguin.
  3. Mettre la sangle du garrot tactique, à cliquet ou pneumatique entre la plaie et le coeur afin de freiner l'afflux sanguin.
    • Pour un membre supérieur (bras) : il doit être posé 3 doigts en dessous de l'épaule autour du complexe biceps triceps pour stopper la circulation sanguine au sein de l'artère axillaire.
    • Pour un membre inférieur (jambe) : il doit être posé autour de la cuisse à proximité du point de compression fémoral dans le pli de l'aine, pour comprimer l'artère fémorale contre le fémur.
  4. Resserrer le garrot grâce au dispositif prévu à cet effet (cliquet ou poignée de pression pour un garrot tourniquet). Il est possible de mordre la sangle pour la contracter tout en utilisant les deux mains simultanément.
  5. Noter l'heure de pose, soit directement sur le front de la victime, soit sur le garrot. Cette donnée est primordiale pour la suite des soins de santé et la prise en charge par l'équipe médicale qui retirera le garrot.

Une fois le garrot posé, il est conseillé de faire boire de l'eau à la victime afin de l'hydrater. La victime peut être couverte à l'aide d'une couverture de survie, mais le membre touché ne doit pas être couvert afin qu'il soit toujours identifiable par les sauveteurs et secouristes.

Quand faire un garrot ?

Poser un garrot est un acte à réaliser uniquement pour faire face à un risque d'urgence vitale et arrêter une hémorragie externe grave d'un membre. Il ne faut utiliser cette technique que lorsqu'il n'y a pas d'autres solutions et que les techniques de compression à l'aide de bandes, de compresses, de celox ou d'un pansement compressif et que la compression manuelle ne suffisent plus à freiner l'effusion de sang. Il faut également l'utiliser s'il y a nécessité d'avoir les mains libres pour prodiguer d'autres soins.

Les situations suivantes peuvent amener à l'utilisation d'un garrot :

  • Une seule personne doit faire face à un afflux de personnes blessées. Elle peut alors utiliser un garrot sur les plaies avec hémorragie externe afin de gagner du temps en attendant des secours et venir en aide aux autres victimes ou alerter les secours.
  • Pour faire face à un syndrome d'écrasement si une personne a gardé un membre bloqué sous un objet lourd ou des décombres durant un laps de temps trop important.
  • Lorsque la personne est incarcérée dans un véhicule lors d'un accident de la route et que la désincarcération doit attendre l'appui de pompiers.
  • Lorsque la blessure est inaccessible.
  • Lorsqu'il y a un objet planté dans la victime.
  • Lorsqu'il y a une amputation.
  • Lorsque le danger est persistant.

On recense deux types d'hémorragies externes pouvant nécessiter la pose d'un garrot :

  • Une hémorragie artérielle lorsque le sang gicle est tend vers le rouge vermeil.
  • Une hémorragie veineuse lorsque le sang est rouge sombre et s'écoule par nappes.

Les garrots pour infirmiers et chirurgiens

Le garrot, d'une manière plus légère est également utilisé en tant qu'acte médical par exemple pour permettre un grossissement d'une veine pour une prise de sang, une injection par voie veineuse périphérique ou un prélèvement. Il s'agit alors d'un geste infirmier, on parle de garrot élastique. Le niveau de compression pour un garrot infirmier est bien moins important que celui pour stopper un saignement.

En bloc opératoire, les garrots sont utilisés lors d'une anesthésie locale pour empêcher la circulation de l'anesthésiant à travers l'ensemble du système circulatoire.

Ils sont également utilisés en chirurgie orthopédique et chirurgie esthétique pour éviter l'afflux de sang dans un membre lors d'une opération chirurgicale.

Quels sont les dangers du garrot

Si le garrot n'est préconisé qu'en dernier recours pour les personnes non-médecins, c'est parce qu'il présente une multitude de risques pour la victime. En théorie, un garrot ne devrait jamais rester plus de deux heures en place, un laps de temps généralement suffisant pour permettre une prise en charge de l'hémorragie par des professionnels de santé. C'est pour ces raisons que l'heure de pose doit être connue des sauveteurs afin de bien prendre en compte la situation de la victime lors du retrait médical de la solution de compression de l'hémorragie.

Un garrot fait encourir les risques suivants :

  • une paralysie due à l'absence d'afflux sanguin sur une longue période ou à un écrasement du nerf.
  • une gangrène nécessitant une amputation en raison de la mort des cellules.
  • des troubles rénaux pouvant aller jusqu'au décès, si la durée de pose du garrot dépasse les quatre heures.
  • une nécrose des tissus.
  • des lésions nerveuses.
  • des fourmillements.
  • un dégât qui peut amoindrir les chances de greffe en cas d'amputation.

Le retrait d'un garrot ne doit être fait que par des professionnels de santé et de secours en connaissance de l'heure de pose en urgence afin d'éviter un arrêt cardiaque lié à la libération de toxines. Le retrait présente un risque due à une perturbation de l'hémostase, qui est le retour à une physiologie normale du sang. Le temps de pose conditionne le protocole de desserrage afin d'éviter le risque d'arrêt cardiaque lié à la concentration d'ion K+ entre le liquide intravellulaire et le milieu extracellulaire. Une équipe médicale formée saura desserrer le garrot progressivement afin de contrôler les ions K+ montant au coeur pour éviter l'arrêt cardiaque. Les autres effets secondaires à éviter sont la libération trop conséquente dans le sang de potassium et d'acide lactique.