Les risques liés aux aiguilles et seringues en milieu médical

Les aiguilles des seringues présentent un risque accru de contamination une fois utilisées en cas de piqure accidentelle. Le monde médical s’adapte pour limiter les risques, mais un accident est si vite arrivé. Quels sont les risques réels ? Comment réagir ? Que faire des aiguilles usagées ?

seringue aiguille risque contamination

Que faire d'une seringue usagée ?

Une fois la seringue utilisée, les aiguilles doivent être jetées parmi les Déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI). Il arrive cependant qu’avant d’être jetées, les aiguilles, dont la pointe possède un caractère fort perforant, viennent à rentrer en contact avec une personne qui n’est pas la personne qui a subie une injection ou un prélèvement. Dés lors que l’aiguille déjà utilisée a perforé l’épiderme, il y a un risque de contamination à une maladie infectieuse à diffusion hématogène (qui provient du sang). Il est formellement interdit de jeter les déchets médicaux d’aiguilles dans les conteneurs d’ordures ménagères pour des raisons évidentes d’hygiène et de sécurité. Les contenants de déchets DASRI en milieu médical sont facilement reconnaissables à leur couleur jaune. Les seringues à aiguilles servant bien souvent à prélever ou injecter des composants liquides dans le sang d’une personne déjà contaminée.

Pour les particuliers devant utiliser des seringues à insuline ou à tuberculine dans le cadre d’autoexamen ou d’autotraitement doivent également utiliser des contenants pour DASRI afin de respecter le traitement particulier des déchets infectieux. Pour remplir cette obligation, les patients utilisant des seringues n’ont qu’à se rendre dans une pharmacie et demander gratuitement des boîtes DASRI sur présentation d’une ordonnance. Des formats 1 litre et 2 litres sont disponibles. Une fois la boîte remplie ou les soins terminés, la boîte à déchets infectieux doit être déposée sur un point de collecte DASTRI ou auprès d’un pharmacie afin de veiller à une élimination en toute sécurité de ces déchets à risques infectieux.

Quels sont les risques des déchets de seringues et aiguilles ?

Les blessures par piqures d’aiguilles présentent un risque infectieux fort pour les maladies transmissibles par le sang, dits hématogènes. Il existe de nombreuses pathologies dont la transmission peut se faire par le sang.

La maladie la plus facilement transmise par des aiguilles contaminées est l’hépatite B. En revanche, et contrairement à la croyance populaire, le virus du VIH est peu transmissible par aiguille, il possède une très faible durée de vie hors corps. La profondeur de la piqure, la dimension de l’aiguille et l’injection du sang sont des critères qui augmentent les risques d’infection liées à une piqure d’aiguille contaminée. Une blessure par objet médical tranchant usagé (bistouri par exemple) nécessite une réaction similaire à une blessure par aiguille usagée.

Comment réagir face à une piqure d'aiguille déjà utilisée ?

Il est important de réagir en urgence après une piqure d’aiguille. La première réaction à tenir face à un accident avec exposition du sang (AES) est de nettoyer la zone de contamination à l’aide d’un kit AES. Un kit AES est spécialement conçu pour faire face à ce genre d’incident, il contient :

  • Des compresses stériles
  • Des gants à usage unique
  • 1 sac DASRI
  • 1 gobelet plastique
  • 1 dose de sérum physiologique
  • 1 dose de chlorexidine
  • 1 déclaration d’accident du travail CERFA

Le kit AES permet de nettoyer la zone contaminée par l’aiguille. Après le nettoyage, la personne victime de la piqure doit rencontrer un médecin pour réaliser un examen infectieux. Elle doit également alerter sa hiérarchie et remplir une fiche d’accident du travail afin d’en informer la médecine du travail qui cherchera à trouver des solutions pour éviter qu’un accident similaire ne se reproduise.

 Ce qu’il faut retenir

 
  • Les aiguilles et les seringues nécessitent d’être traités  en tant que Déchets d’activités de soins à risques infectieux DASRI.
  • Les particuliers utilisant des seringues à insuline ou tuberculine peuvent recevoir gratuitement des boîtes DASRI en pharmacie.
  • Les risques liés à une piqure par aiguille usagée sont des risques de transmission par le sang.
  • Les hépatites B sont parmi les infections les plus transmissibles.
  • Il faut réagir en urgence en cas de blessures liées à des déchets infectieux.
  • Un kit AES (accident avec exposition au sang) doit être utilisé.
  • La contamination doit être signalée et la victime doit avertir la médecine du travail après avoir subi un examen infectieux.

Les risques spécifiques liés aux déchets de seringues et aiguilles en contact avec des personnes sujettes à des maladies transmissibles par le sang obligent à suivre un protocole hygiénique précis dans la collecte de déchets. Les protocoles visent à limiter les risques de contamination.

Retour haut de page