Quel matériel
pour faciliter une
réanimation cardiaque ?

Le massage cardiaque est une pratique de secourisme qui permet de sauver de nombreuses vies chaque année à travers le monde. Malgré cela, la pratique d’une réanimation cardio-pulmonaire RCP et d’une défibrillation peut encore effrayer, il existe pourtant de nombreux accessoires médicaux qui permettent d’assister le sauveteur dans sa tentative de réanimation.

Sans titre (3)

Les accessoires d'aide
à la réanimation cardiaque

Le matériel de réanimation grand public compte de nombreux accessoires qui permettent d’augmenter les chances de survie d’une victime en état d’arrêt cardiaque. Il est conseillé de se munir du maximum d’accessoires de réanimation au sein des entreprises, des établissements recevant du public et des lieux publics en extérieur à forte fréquentation. Si le défibrillateur DAE (parfois obligatoire) reste le grand incontournable, il est bon de toujours l’accompagner d’une trousse de secours entreprise et du maximum d’accessoires d’aide à la réanimation cardiaque

Le défibrillateur :

Implantés dans de nombreux lieux publics et établissements recevant du public, les défibrillateurs automatisés externes DAE sont des appareils de sauvetage cardiaque sans équivalent. Ils sont facilement identifiables grâce à une signalétique verte indiquant leur emplacement ou celui de l’armoire à défibrillateur. Qu’il s’agisse d’un défibrillateur automatique (délivre les chocs par lui-même) ou d’un défibrillateur semi-automatique(délivre les chocs en appuyant sur un bouton), celui-ci assistera la RCP en essayant de rétablir un rythme cardiaque normal en délivrant des chocs électriques. Petits et légers, les défibrillateurs externes sont conçus pour une intervention rapide auprès de la victime d’arrêt cardiaque. Leur présence est obligatoire sur certains lieux publics selon le décret n°2018-1186 du 19 décembre 2018. Quel que soit son prix, un défibrillateur externe automatisé peut être utilisé par une personne non professionnel de santé. Une formation à l’utilisation d’un défibrillateur est tout de même recommandée.

Le Cardio First Angel :

Petit bijou de technologie, le Cardio First Angel est un appareil d’aide à la réanimation cardio pulmonaire. Ce dispositif sans électronique se place facilement sur le sternum de la victime d’arrêt cardiaque. Il indique via « clic-clac » si les compressions thoraciques sont délivrées avec la bonne puissance et le bon rythme. Cet outil de réanimation évite également le contact entre la victime et le sauveteur tout en minimisant le risque de briser les côtes de la victime grâce à une plaque de mousse biocompatible hydrofuge. Gage de qualité, le Cardio First Angel a été sacré parmi les 28 meilleures innovations mondiales de la septième édition de la Wearable Technology Innovation World Cup.

Le masque bouche à bouche

Outil compact et simple d’utilisation, le masque bouche à bouche permet de délivrer de l’air dans les poumons de la victime sans retour. Les insufflations d’air peuvent parfois provoquer des nausées ou des vomissements chez le sauveteur, l’utilisation d’un masque pour bouche à bouche diminue ces risques. Il existe de nombreuses différences entre les différents modèles de masque pour bouche à bouche à usage unique : la taille, la matière, la présence d’un élastique… Accompagner un défibrillateur d’un masque de bouche à bouche est toujours utile. Il existe notamment un masque bouche à bouche en porte-clé qui permet de toujours avoir du matériel réanimation sur soi.

L'oxymètre

L’oxymètre de pouls est un appareil de mesure également nommé saturomètre qui permet de mesurer la saturation d’oxygène dans le sang ainsi que la fréquence du pouls. Constitué d’un moniteur, d’un câble et d’un capteur, l’oxymetre se fixe au doigt, au nez, aux orteils ou sur la plante des pieds grâce à une pince. Plutôt utilisé par des professionnels de santé, l’oxymètre est pourtant un accessoire réanimation extrêmement simple d’utilisation qui peut être utilisé par un particulier. Ce petit appareil de mesure émet deux lumiéres, une infrarouge et une rouge. En fonction de la réaction de l’hémoglobine face aux lumières de l’oxymètre de pouls, ce dernier vous indiquera la saturation d’oxygène dans le sang (SpO2). Le taux normal de saturation sanguine est compris entre 95% et 100%. S’il est en dessous de 90% on parle d’hypoxie, la situation nécessite une intervention en urgence. En parallèle, l’oxymètre mesure la fréquence cardiaque. Un oxymètre de pouls est donc indispensable pour connaître les besoins de la victime en termes de réanimation. Le prix des oxymètres de pouls varie en fonction de la taille, de l’étanchéité, de l’écran…

La planche de réanimation

Outil tout aussi pratique que minimaliste, la planche de réanimation pour massage cardiaque se veut le meilleur accessoire pour s’assurer du bon positionnement de la victime. En se positionnant sous les cervicales, elle assure l’ouverture des voies respiratoires chez la victime en relevant légèrement la tête. Grâce à la planche de réanimation, le massage cardiaque se révèle plus efficace. Il ne faut pas utiliser la planche de réanimation cardiaque si la victime présente des lésions des cervicales.

Le tapis isolant de défibrillation

Confectionné en élastomère, le tapis isolant pour défibrillation isole la victime du potentiel terre et de l’humidité du sol lorsque l’on utilise un défibrillateur automatisé externe. Il est recommandé sur des lieux susceptibles d’avoir des risques d’arrêt cardiaque sur sol mouillé, comme les piscines. Antidérapant, le tapis isolant pour défibrillation n’a que peu de limites de température (de -40°c à 55°c).

Le cas du BAVU :

Utilisé uniquement par les professionnels de santé (ambulances, médecins, services hospitaliers, pompiers, SAMU…), le ballon auto remplisseur à valve unidirectionnelle BAVU est un accessoire de réanimation utilisé par des professionnels de santé pour faire face à un arrêt cardiaque en urgence. Le BAVU peut être utilisé avant ou après une intubation. Des professionnels de santé qualifiés peuvent notamment l’utiliser en attendant une équipe de réanimation, il est normalement accessible dans tous les services d’urgence. Le BAVU est un instrument utilisé pour ventiler manuellement un patient en arrêt respiratoire. Il est utilisé dans les services d’urgence, les services hospitaliers et les ambulances pour assister le processus de respiration en séparant l’air inspiré de l’air expiré grâce à une valve unidirectionnelle tout en augmentant la concentration d’oxygène grâce au ballon réservoir. Le masque étanche permet de filtrer les bactéries tout en assurant la qualité (humidité et chaleur) de l’oxygène délivrée. Le BAVU s’utilise à 2 mains par le professionnel de santé, la main gauche sert à appliquer le masque sur le nez et la bouche tandis que la main droite exerce une pression sur le ballon afin d’expulser de l’air dans la bouche du patient en réanimation. De préférence, un BAVU est raccordé à une source d’oxygène.

Chaque accessoire accompagnant un processus de sauvetage cardiaque permet d’augmenter considérablement les chances de survie de la victime. Étant donné le bas prix des accessoires de réanimation, il est important de ne pas s’en priver, en particulier sur les lieux de travail, les lieux publics à forte fréquentation et au sein de certaines collectivités.

Retour haut de page