Ethylotest : le guide. Utilisation ? Réglementation ?

Les éthylotests sont des appareils d’estimation du seuil d’alcoolémie. Leur utilisation et la réglementation qui les concerne sont sources d’interrogations pour les usagers de la route. Medisafe répond à vos questions.

ethylotest securite routiere

Qu'est-ce qu'un éthylotest ?

Un éthylotest, ou alcootest, est un appareil qui estime la quantité d’alcool présente dans l’air expiré. À proprement parler, un éthylotest n’est pas un appareil de mesure puisqu’il ne fait qu’estimer si un certain seuil d’alcool est dépassé. Seul un éthylomètre ou une prise de sang permettent de connaître la valeur exacte d’alcool dans l’air expiré. L’éthylotest est un outil de dépistage.

Il peut être utilisé par un particulier en prévention, mais est surtout utilisé par les forces de l’ordre lors des contrôles routiers. Un dépistage par éthylotest est obligatoire avant une mesure du taux d’alcool dans le sang par éthylomètre ou par prise de sang. Il existe deux types d’éthylotest, les éthylotests électroniques et les éthylotests chimiques.

Comment fonctionne
un éthylotest électronique ?

L’éthylotest électronique est un instrument qui indique une mesure légèrement approximative du taux d’alcoolémie de la personne grâce à des capteurs électrochimiques. Ces capteurs électrochimiques peuvent être couplés à des capteurs de pression de souffle pour améliorer le résultat.

Le souffleur expire fortement à travers un embout à usage unique jusqu’à ce qu’un signal sonore ou visuel s’arrête. Certains embouts sont équipés d’une valve anti-retour qui améliore le résultat. Un capteur électrochimique calcule le taux d’alcoolémie de la personne, et affiche une réponse sur un écran digital (concentration d’alcool dans le sang en mg/L). Quoique cet outil soit plus coûteux qu’un éthylotest jetable, son prix se justifie par les 300 utilisations qu’il offre. Par ailleurs, force est de constater qu’il est plus facile de lire un résultat chiffré sur un écran que d’évaluer la couleur d’une substance chimique. L’éthylotest électronique nf (norme française) est ainsi davantage indiqué aux conducteurs. Il est privilégié par les gendarmes. Les seuls impératifs particuliers de l’éthylotest électronique sont qu’il nécessite d’être rechargé régulièrement et qu’il faut posséder quelques embouts de rechange en stock.

Comment fonctionne
un éthylotest chimique ?

L’éthylotest jetable ou chimique peut parfois être appelé ballon d’alcoolémie à usage unique. Sa dénomination d’éthylotest chimique provient du fait que le dispositif utilise un réactif chimique qui indique si l’utilisateur est « positif » ou « négatif ». Jaune dans un premier temps, le tube de l’anneau tend vers le vert/bleu lorsqu’il est positif. Cette réaction chimique d’oxydo-réduction a lieu lorsque le dichromate de potassium contenu dans le tube alcootest réagit à une quantité d’éthanol expulsé par le souffleur. Lorsque la partie vert/bleu prend le dessus sur le jaune, on constate un éthylotest positif.

Pour un éthylotest avec ballon, il faut d’abord gonfler le ballon en soufflant dedans en une seule fois. Il faut ensuite appuyer fortement sur les deux extrémités du tube test afin que les capsules d’étanchéité soient percées. Placer ensuite la partie bleue du tube test dans l’embout bleu et dégonfler le ballon manuellement. Si la coloration verte dépasse l’anneau central, cela veut dire que le souffleur est positif au test d’alcoolémie.

Pour les éthylotests chimiques sans ballon, il faut souffler directement dans un embout relié au tube test.

L’éthylotest à usage unique est disponible en version spéciale ethylotest jeune conducteur. Il est facilement accessible, avec son faible coût. Le dispositif est utilisable directement après l’achat, et sa durée de péremption va de 20 à 24 mois. Il est conseillé de prévoir au moins deux éthylotests jetables dans votre véhicule.

Un éthylotest à usage unique est toujours utile, notamment en période de fête afin de s’assurer de ne pas être dans un état d’ivresse trop important pour conduire.

Combien d'alcool au volant ?

La lutte contre l’alcool au volant est une question d’enjeu public. L’alcool au volant est l’une des principales raisons des accidents de la route, ce qui explique la multiplication des tests d’alcoolémie sur la route. L’éthylotest est un outil de diagnostic qui permet de prévenir les risques liés à l’alcoolémie au volant.

L’alcool ingéré va directement dans l’estomac et vers le foie, qui en élimine une partie. Le reste passe dans le sang, vers le cœur et les autres organes. Une heure après la dernière consommation, l’alcool continue de migrer vers le sang de la personne, surtout si la personne n’a rien mangé de consistant avant de boire. L’alcootest chimique à usage unique est fourni avec une notice explicative. Cela permet de connaître les conditions d’utilisation, avant de savoir s’il on possède un seuil d’alcoolémie trop important pour conduire. Avant toute utilisation, il faut vérifier que l’éthylotest chimique est conforme à la norme NFX 20-702, il est également nécessaire de prendre connaissance de la date de péremption. Tous les éthylotests à l’achat sur Medisafe possèdent l’agrément NFX 20-702.

La législation française interdit la conduite à partir de 0,5 grammes d’alcool par litre dans le sang. Les conducteurs en période probatoire, les conducteurs en conduite accompagnée ou les possesseurs de véhicule équipé d’un éthylotest anti-démarrage (EAD) n’ont pas le droit de dépasser 0,2 grammes d’alcool par litre de sang. Les sanctions peuvent varier selon le taux d’alcoolémie du conducteur en état d’ébriété. À partir de 0,8 g/l dans le sang, les sanctions deviennent plus élevées. Pour un individu de poids moyen, 0,5g correspond à environ 2 verres d’alcool.

Les policiers et services de gendarmerie peuvent pratiquer des contrôles d’alcoolémie à l’éthylotest de manière aléatoire.

Outre les contrôles routiers ponctuels, il est bon de savoir qu’un dépistage d’alcool dans le sang est obligatoire en cas d’accident et fréquent en cas d’infraction.

Si un dépistage d’alcool au volant se révèle positif, une vérification du taux d’alcool précis est nécessaire. Cette vérification peut être faite soit par une prise de sang soit à l’aide d’un éthylomètre. L’éthylomètre est un appareil de mesure du taux d’alcool par litre de sang bien plus précis qu’un éthylotest électronique ou chimique.

Un conducteur qui refuse de se soumettre à un contrôle d’alcoolémie risque 2 ans de prison ainsi que 4 500 euros d’amende et une probable restriction ou interdiction de conduire.

Est-il obligatoire d'avoir
un ethylotest en voiture ?

Il n’est plus obligatoire d’avoir un éthylotest dans sa voiture dans le cadre de la prévention routière. En 2012, le gouvernement français imposait la présence d’un éthylotest dans chaque véhicule personnel. Mais depuis l’application du décret n°2020-605 du 18 mai 2020, les conducteurs n’ont plus aucune obligation concernant les éthylotests, à moto comme en automobile. L’ancienne mesure ayant été jugée inefficace. Ce sont désormais les gérants d’établissements de nuit (bars de nuit, discothèques…) qui ont obligation de mettre des éthylotests à disposition de leur clientèle.

En ce qui concerne les conducteurs ayant des antécédents en termes de conduite en état d’alcoolémie, ceux-ci doivent désormais équiper leur véhicule d’un éthylotest anti-démarrage.

En parallèle, les débits de boissons alcoolisés à emporter et e-commerces proposant la vente d’alcool ont obligation de proposer des éthylotests à usage unique à la vente à compter du 1er juillet 2021.

 Ce qu’il faut retenir

  • Il existe deux types d’éthylotest : les éthylotests chimiques et les éthylotests électroniques.
  • Il n’est pas obligatoire de posséder un éthylotest dans sa voiture..
  • Les gérants d’établissement de nuit ont obligation de mettre des alcootests à disposition de leur clientèle.
  • La limite d’alcool dans le sang autorisée en France est de 0,5 grammes d’alcool par litre de sang. La limite est de 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs.

Bien que non-obligatoires, les éthylotests sont des accessoires indispensables dans le cadre du dépistage de l’alcool au volant. Les éthylotests à usage unique sont à privilégier par les particuliers tandis que les éthylotests chimiques sont favorisés dans le cadre entrepreunarial et par les services de gendarmerie et police.

Retour haut de page