Comment fonctionne un ethylotest electronique ?

L’éthylotest reste l’accessoire indispensable pour connaître son taux d’alcoolémie et être ainsi un acteur responsable de la sécurité routière.
Il existe deux types d’appareils : l’alcootest jetable chimique (alcootest ballon ou sans ballon) et l’alcootest électronique.

Quels sont les avantages de ce dernier ? Comment fonctionne-t-il ? Quel ethylotest électronique choisir ? Zoom sur ce produit.

fonctionnement éthylotest électronique

Avantages de l'éthylotest électronique

Durable et économique

Alors que l’alcootest chimique est à usage unique et ne peut être utilisé qu’une seule fois, l’électronique est réutilisable. Il est en effet possible de s’en servir jusqu’à 1200 à 2000 fois (selon les appareils). Au-delà, un recalibrage s’impose. De plus, l’éthylotest électronique n’a pas de date limite d’utilisation, contrairement au modèle chimique. Ainsi, si ce produit est plus cher à l’achat (environ 100€, contre 1€), son coup est vite amorti et vous durera plusieurs années.

Précis et facile à interpréter

Après que l’utilisateur a soufflé, cet accessoire de dépistage donne une réponse fiable en quelques secondes seulement. En effet, les capteurs électrochimiques offrent un haut niveau de précision ; ils déterminent le taux d’alcoolémie au degré près. En outre, la lecture est facile ; la valeur chiffrée s’affiche sur l’écran et il n’y a qu’à lire si le taux d’alcoolémie est positif ou négatif. La précision chiffrée des résultats permet au conducteur de calculer aisément à quel moment il pourra prendre la route (sachant que l’on perd entre 0,10 et 0,15 g/L par heure).
En revanche, les alcootests chimiques fonctionnent avec des agents chimiques dont les cristaux changent de couleur en fonction du taux d’alcoolémie. L’interprétation n’est donc pas toujours aisée.

utilisation éthylotest électronique

Alcootest électronique : comment l'utiliser ?

Fonctionnement de l’ethylotest électronique

L’ethylotest électronique relève le taux d’alcool éthylique (éthanol) présent dans l’air expiré. Pour ce faire, il contient une sonde qui réagit à l’éthanol. Lorsque l’utilisateur souffle dans la sonde, celle-ci émet un signal. Il doit alors continuer à souffler jusqu’à ce que le signal cesse. L’écran digital affiche par la suite le résultat en grammes par litre de sang ou en milligrammes par litre d’air expiré.

Utilisation et entretien

Pour utiliser un alcootest électronique, suivez le procédé suivant :

  1. Soufflez fort dans l’embout de l’éthylotest et ce jusqu’à ce que le bip sonore s’arrête, soit pendant environ 6-8 secondes. Notez bien que la concentration d’alcool dans le sang est à son maximum 30 minutes après le dernier verre, et 1H si vous avez mangé en parallèle à votre consommation d’alcool. C’est donc à ce moment là qu’il convient de se tester.
  2. Lisez les résultats qui s’affichent. Pour rappel, le taux d’alcool maximal autorisé est de 0,5 g d’alcool par litre de sang (soit 0,2 g d’alcool par litre de sang pour un conducteur en permis probatoire). Si vous êtes au-dessus de ce seuil, une alarme sonore va alors retentir.
  3. Après avoir utilisé l’éthylotest, il est préférable de changer l’embout pour un résultat le plus fiable possible. À défaut, nettoyez-le. L’appareil doit également être régulièrement rechargé s’il ne fonctionne pas avec des piles. Enfin, il est important de le recalibrer une fois par an afin de garantir sa précision. Pour effectuer cet étalonnage, tournez-vous vers votre fabricant.

utiliser un éthylotest électronique

Comment choisir son ethylotest électronique ?

Nous vous conseillons vivement d’opter pour un alcootest électronique agréé disposant de la norme NF (il s’agit ici de la norme NF X 20 704). Vous aurez ainsi l’assurance de posséder un dispositif fiable et précis dont le calibrage annuel est prévu par le fabricant.
Voici quelques modèles parmi les plus qualitatifs sur le marché :

  • Ethylec + : cet accessoire de dépistage garantit un test en moins de 60 secondes. Léger (105 grammes), il est vendu avec 10 embouts buccaux et peut se recharger grâce à sa prise allume-cigare.
  • Ethylec NF : ce dispositif de prévention est très utilisé par les forces de l’ordre lors de contrôles d’alcoolémie. D’une grande précision, il affiche « HI » si le taux de 0,49 mg/L d’air expiré est dépassé. Lorsque le seuil contraventionnel est atteint, une alarme sonore se déclenche.
  • Ethyway V2 NF : pourvu d’un capteur électrochimique de 11 mm, ce modèle permet une grande fiabilité des résultats. Les 10 derniers tests sont mémorisés et l’Ethyway enregistre le nombre de tests réalisés. Son prix parmi les moins chers du marché (environ 99€) en fait un appareil prisé par les personnes qui souhaitent s’équiper d’un éthylotest électronique.
  • Alert J4X : autre appareil de contrôle très courant chez les forces de l’ordre, l’Alert J4X se compose d’un capteur électronique de pile à combustible très performant. Son prix élevé (environ 645€) se justifie par sa technologie de haute précision.

 Ce qu’il faut retenir

  • L’éthylotest électronique est réutilisable et n’est pas soumis à une date limite d’utilisation.
  • Grâce à ses capteurs électrochimiques, ce modèle d’alcootest est très précis.
  • Il est facile à lire et donne un résultat de manière très rapide.
  • Parmi les produits les plus fiables sur le marché, on retrouve l’Ethylec, l’Ethyway et l’Alert J4X.

Conclusion : adoptez une conduite responsable en équipant votre véhicule d’un alcootest électronique ou chimique. Pour la sécurité de tous, ne prenez pas la route en cas de résultat positif !

Retour haut de page