Comment réaliser un strapping du doigt ?

Appelé également contention souple, le strapping est une technique utilisée depuis des dizaines d’années dans le cadre de la médecine du sport et en traumatologie. Cette méthode d’immobilisation consiste à poser une bande adhésive sur la peau, pour bloquer une articulation ou un membre lésé.

strapping doigt

Strapping du doigt : pourquoi et quand faut-il strapper ?

Sollicités au quotidien dans l’ensemble de nos activités, les doigts sont soumis à un certain nombre de blessures. Ainsi, fracture, luxation, foulure, tendinite ou encore entorse du doigt font partie des lésions les plus fréquentes. Les douleurs au doigt sont monnaie courante en traumatologie sportive. Notamment en escalade, au rugby, au judo, au volley ou encore au basket, au handball et au foot (chez les gardiens de but). L’entorse au doigt est en effet la hantise de tout sportif. Elle fait souvent suite à un retournement de doigt dans les sports de balle. Celui-ci gonfle alors au niveau de l’articulation et bouger le doigt devient très douloureux. Il convient donc de passer de la glace sur la zone lésée afin de limiter à la fois le gonflement et l’hématome.

La pose d’un strapping est par la suite nécessaire pour immobiliser le doigt. Souvent, elle se fait en syndactylie (attache du doigt blessé avec son voisin), à l’aide d’une bande extensible adhésive (strap du type Elastoplast Rigid). En effet, avec une forte action antalgique, le strapping soulage les douleurs articulaires et favorise la cicatrisation. Le strapping fonctionnel est appliqué en première intention pour permettre au patient de poursuivre une activité particulière. Par contre, lorsque que le strap fonctionnel est posé au retrait d’une contention articulaire rigide, il est privilégié pour prévenir la récidive et protéger une articulation touchée, ou simplement dans le cadre d’une rééducation fonctionnelle.

Les fonctions de chaque bande

Le tissu mousse sert principalement à éviter les éventuelles réactions cutanées ainsi que les irritations de la peau sur les zones traitées. Les embases, elles, sont des bandes circulaires non tendues, servant de point d’ancrage aux attelles actives pour assurer le maintien des montages. Elles sont généralement réalisées avec des bandes adhésives élastiques.

Enfin, les attelles actives (adhésives élastiques ou non élastiques) ont un effet correcteur immédiat dès leur pose. Elles assurent la fonction de limitation de mouvements des articulations ou des membres lésés.

Technique de pose du strapping du doigt

Bandage doigt pour l’entorse de l’articulation métacarpo-phalangienne (doigt en extension)

Étape 1

Le patient doit être assis avec le coude fléchi et l’avant-bras posé. Tout d’abord, coller une embase adhésive élastique autour du poignet. Placer ensuite une attelle sur le dos du doigt blessé. Ceci permet de rigidifier la colonne pour éviter la flexion des phalanges.
strapp doigt

Étape 2

strapping entorse doigt
Poser à présent une bande élastique qui limitera l’extension du doigt. Elle enroulera ainsi le dos de la première phalange, passera sur la paume et se terminera sur l’embase. Le croisement de la bande se fera au niveau de l’articulation métacarpo-phalangienne. La bande est facilement sécable mais il est possible de se munir de ciseaux infirmier.

Étape 3

Renforcer le bandage de doigt avec une bande non élastique coupée en deux de moitié afin d’entourer le doigt, placé en légère flexion. Appliquer à présent une bande autour de l’embase pour rigidifier le tout.
strap doigt

Étape 4

strapping doigt
Pour une solidité optimale du bandage de strap, réaliser un gantelet. Pour ce faire, contourner, sans tension, la main à l’aide d’une bande de strap coupée pour laisser libre le pouce.

L’objectif de ce strapp est d’empêcher l’hyperextension du doigt et l’étirement des tendons fléchisseurs pouvant entraîner une tendinite du doigt. Dans le cas d’une entorse métacarpo-phalangienne d’un doigt en flexion, procéder à la même technique de strapp, mais du côté opposé de la main et du doigt (extérieur).

En présence d’entorses graves, il faut privilégier un strapping fonctionnel avec une syndactylie qui permet l’immobilisation du doigt douloureux. Fixer alors le doigt touché avec son voisin, en laissant l’articulation interphalangienne libre d’effectuer des mouvements de flexion extension. Le doigt non blessé sert ainsi de tuteur à celui lésé. Pour cela, se servir d’une bande de protection sous contention adhésive et, éventuellement, d’un spray adhésif pour faciliter l’application. A noter : il est conseillé d’utiliser un solvant spécial afin d’éliminer tout dépôt gênant sur la peau, avant la pose des contentions adhésives, ou après les avoir enlevées.

Contention préventive du doigt

Comme évoqué précédemment, certains sports sollicitent beaucoup la main. Les sportifs exposés à des lésions des doigts ont alors recours à un strapping préventif. L’objectif est d’éviter toute blessure au niveau des doigts. Il s’agit donc de joindre les doigts entre eux pour empêcher hyperextension et hyperflexion des articulations, tout en garantissant un usage normal de la main.
Le sportif doit tout d’abord écarter les doigts en les plaçant en extension.
Positionner ensuite une bande adhésive extensible, coupée dans la moitié de la longueur, de l’index au majeur. Faire de même en enroulant le majeur et l’annulaire, puis l’annulaire et l’auriculaire.
Ces bandes doivent être placées en quinconce. Ajouter enfin un bout de bande au milieu de chaque paire de doigt pour une efficacité optimale du strapp.
strapping préventif doigt
Un tuto vidéo de strap du doigt fait par DrSport, que nous recommandons de suivre sur Youtube :

Conseils pour le strapping du doigt

En cas d’entorses, le protocole GRIP est de rigueur : G pour glace, R pour repos, I pour irrigation-drainage et P pour pression-compression. Le strapping est conseillé une fois un diagnostic précis établi. Pour confirmer le diagnostic, l’examen initial sera réalisé une nouvelle fois, pour permettre de prescrire d’autres traitements, selon la gravité de l’atteinte.

Bon à savoir : si l’on ne dispose pas de bande médicale adhésive chez soi, il est possible de recourir à du ruban adhésif afin de bander ses doigts blessés. Rigide et non élastique (pas d’effet de garrot), ce produit peut en effet se substituer à une bande.

Les alternatives au strapping

L’attelle de doigt

Poser une attelle aide au traitement de blessures du doigt, comme l’entorse, grâce à une fonction d’immobilisation et donc de consolidation de l’articulation blessée. Le choix du dispositif médical dépendra du type de lésion.

Le taping

Le K Tape est une méthode courante en sport pour prévenir les lésions et soulager les douleurs. L’application de cette bande de kinesiologie colorée aide ainsi à soigner certaines pathologies du doigt.

 Ce qu’il faut retenir

  • Le strapping est une technique médicale de contention souple et de maintien à l’aide de bandes. Elle permet d’immobiliser un doigt.
  • Il est indiqué pour soigner certaines pathologies comme l’entorse, la tendinite ou encore la luxation du doigt.
  • Les douleurs aux doigts sont très fréquentes chez le sportif (escalade, volley, rugby…). Un doigt cassé, foulé ou déboîté peut être traité avec un bandage de strap.
  • Le strapping se fait à partir de bandes le plus souvent adhésives et élastiques ou non élastiques.
  • Parmi les alternatives au strap du doigt, on peut citer l’attelle ou encore un autre produit de bandage : le tape.
Les doigts sont une partie du corps extrêmement sollicitée et vulnérable aux blessures. Et ce d’autant plus dans les sports de balle ou de combat, où le strapping est utilisé à la fois en prévention et en soin. Un bandage de strap au niveau des doigts aide en effet à soigner une entorse ou encore une tendinite. Le strapp peut être réalisé par un particulier ; toutefois, il est conseillé de consulter un médecin (ou un professionnel de santé) qui prescrira le traitement le plus adapté à la lésion. Découvrez nos bandes et nos produits médicaux sur notre site de e-commerce medisafe.fr.

Sources :

  • Technique de strapping doigt recommandée par BSN Medical
Retour haut de page