Réanimation de l'enfant : comment faire ?

La réanimation cardio-pulmonaire (RCP) est un geste de réanimation de premiers secours s’articulant autour du massage cardiaque et du bouche à bouche. Le massage cardiaque externe ou MCE est toujours pratiqué en premier et en urgence pour aider une personne victime d’un arrêt du coeur. Il comprend une phase de compression thoracique et une phase de bouche à bouche. La réanimation cardiaque chez l’enfant se fait différemment par rapport à la RCP sur un adulte.

Réagir face à un enfant
en arrêt cardiaque :

Dans un premier temps, il faut s’assurer que l’enfant est en arrêt cardiaque en observant ou non la présence de respiration via le soulèvement de la poitrine et l’expiration. Si l’absence de signes vitaux se présente, il faut rapidement alerter les secours. En attendant ces derniers, il faut pratiquer les premiers soins d’urgences en commençant une réanimation cardio pulmonaire. Des petits livres ou mémos peuvent aider pour toujours se rappeler des premiers gestes à avoir face à une personne victime d’arrêt cardiaque. À noter qu’un massage cardiaque doit toujours s’accompagner d’une insufflation, le coeur et la respiration étant liés. Un massage cardiaque sur un enfant de moins de 8 ans ne s’effectue pas de la même manière que pour un adulte. La technique est tout aussi différente pour un enfant de moins de 1 an (nourrisson). Un guide des premiers secours pour enfants et nourrissons est toujours utile pour avoir les bons réflexes concernant le massage cardiaque de l’enfant. Savoir comment réagir face à un arrêt cardiaque est un geste qui permet de sauver de nombreuses vies chaque année en France.

Massage cardiaque chez l'enfant : le bon positionnement

Pour un enfant de moins de 8 ans

Allonger l’enfant par terre sur le dos, les bras en croix. Dans tous les cas, la victime doit être sur le dos et sur un plan dur. Dans la mesure du possible, dénuder sa poitrine et ôter tout ce qui pourrait lui obstruer les voies respiratoires. La zone d’appui sur la poitrine de l’enfant se trouve de la manière suivante :

  • Placer l’extrémité du majeur sur le creux en haut du sternum à la base du cou
  • Mettre le majeur de l’autre main sur le creux en bas du sternum
  • Trouver le milieu du sternum, et placer le talon d’une main juste sous le milieu du sternum
massage cardiaque bebe position main

Pour un nourrisson de moins de 1 an

Placer le bébé sur le dos et sur un plan dur, et localiser le sternum. Placer la pulpe de deux doigts d’une main sur l’axe vertical du sternum. Mesurer une largeur de doigt en dessous de la ligne joignant les mamelons du nourrisson.

 C’est sur ce point que doit se faire le massage avec la pulpe de deux doigts d’une seule main.

Pour vous préparer au pire, vous pouvez vous servir d’un mannequin secourisme  afin d’appréhender au mieux la pratique de la RCP sur enfants et nourrissons.

Placement du sauveteur

Le sauveteur se place sur le côté, bien au-dessus de l’enfant et à la verticale de sa poitrine. La position doit permettre de pencher l’oreille sur la bouche et le nez de la victime pour écouter s’il y a des sons provoqués par la respiration.

Il faut également garder une visibilité verticale pour savoir si la poitrine et le ventre se soulèvent.

controle voie aerienne bebe reanimation

Dans le cas d’un enfant de 1 à 8 ans, le sauveteur doit être à califourchon sur son bras gauche en prenant bien appui pour ne pas balancer d’avant en arrière durant le massage cardiaque. Dans tous les cas de massage cardiaque, la main (ou la pulpe des doigts pour le nourrisson) doit rester en contact avec le sternum. Le bras doit être le plus droit possible et perpendiculaire au sol.

Pratiquer une réanimation
sur un enfant

Le bon rythme pour un massage cardiaque chez un enfant de moins de 8 ans ou un nourrisson est de 100 à 120 pulsations par minute. On peut s’aider de la playslist spécial massage cardiaque pour effectuer le massage cardiaque dans le bon tempo.

Pour mener à bien une RCP sur un enfant ou un bébé, il faut alterner 30 compressions thoraciques avec 2 insufflations. Si possible, il est conseillé d’utiliser un insufflateur manuel BAVU pour oxygéner l’enfant victime d’arrêt cardiaque.

Pour un enfant de 1 à 8 ans

  • Il faut placer le talon d’une main sur le point à masser en gardant les doigts bien relevés pour éviter d’appuyer sur les côtés.
  • Compresser le thorax jusqu’au tiers de son épaisseur (entre 3 et 4 cm), le thorax remonte. Le sauveteur doit garder la main collée sur le sternum.
  • Renouveler les compressions à une fréquence de 100 compressions par minute.
  • Intercaler une séance de deux insufflations toutes les 30 compressions thoraciques, en veillant à réaliser ce passage rapidement.

Pour le bouche à bouche, il faut placer une main sur le front de la victime et lui pincer le nez. L’autre main sous le menton de la victime écarte légèrement sa bouche. Inspirer profondément, collez votre bouche largement ouverte autour de la bouche de la victime, et insufflez progressivement jusqu’à ce que la poitrine de la victime se soulève.

Pour un nourrisson (moins de 1 an)

Avec la pulpe de deux doigts d’une main, appuyer régulièrement sur le sternum en veillant à atteindre une compression d’environ 2 à 3 cm pour une fréquence de 100 compressions par minute. Prendre soin de réaliser des séances d’insufflation après quelques compressions. Pour l’insufflation sur un bébé, le sauveteur doit englober le nez et la bouche du nourrisson avec sa bouche. 

Massage cardiaque
et fibrillation

La fibrillation ventriculaire sur un enfant surgit en cas de noyade en eau glacée, d’électrocution, de troubles congénitaux du rythme cardiaque… L’utilisation de défibrillateurs automatisés externes permet dans ces cas de rétablir un rythme cardiaque normal par choc électrique. Il est toujours important de se former au fonctionnement de ces appareils, en lisant le manuel d’utilisation des DAE ou en se familiarisant avec un défibrillateur de formation. À noter que la plupart des modèles de défibrillateurs automatiques et semi-automatiques disposent d’électrodes spécialement conçues pour une défibrillation sur un enfant. Le placement n’est pas le même chez un enfant que chez un sujet adulte, la puissance des chocs n’est pas non plus la même.


Dès-lors qu’un enfant reprend sa respiration, il faut le placer en position latérale de sécurité (PLS) afin de garder ses voies respiratoires ouvertes.

 Ce qu’il faut retenir

 
  • Chez l’enfant la réanimation cardio pulmonaire (RCP) se fait différemment par rapport à la réanimation sur patient adulte.
  • Pour un enfant de 1 à 8 ans, le massage cardiaque doit se faire avec la paume d’une seule main posée au niveau du sternum.
  • Pour un nourrisson de moins de 1 an, le massage cardiaque se fait avec deux doigts posés sur le sternum.
  • Lors d’une insufflation sur un bébé, le sauveteur doit englober la bouche et le nez de la victime avec sa bouche.
  • L’utilisation d’un défibrillateur sur un enfant ou bébé nécessite des électrodes spéciales à placer différemment de chez un adulte.
  • Le rythme d’une RCP chez enfant est de 30 compressions à intercaler avec deux insufflations. Le rythme du massage cardiaque est entre 100 et 120bpm.

Pour en connaître davantage sur les gestes de premiers secours de l’enfant et du nourrisson, il existe l’initiation aux premiers secours enfants et nourrissons (IPSEN). Cette formation dure une demi-journée (4 h 30) et coûte entre 20 et 25 euros. Cette formation est accessible à partir de 10 ans, il est possible de s’inscrire à une session directement depuis le site de la Croix-Rouge française.

Retour haut de page