Catégories articles
Gestes de premiers secours chez le nourrisson : Les gestes qui sauvent

Les gestes de premiers secours chez le nourrisson

Un nouveau-né reste encore extrêmement fragile. Le moindre incident peut engendrer de graves séquelles, voire conduire à une mort subite. Comment éviter que cela n’arrive ? Faisons une exploration détaillée des gestes de premiers secours chez le nourrisson.

Gestes de premiers secours chez le nourrisson : Les gestes qui sauvent

L’importance d’une formation aux gestes de premiers secours chez le nourrisson

Qu’est-ce que les premiers secours ?

On appelle premiers secours, ou secourisme, les gestes à accomplir pour aider toute personne en danger, touchée par un problème de santé, un accident ou une catastrophe naturelle, et dont le pronostic vital peut être engagé. Ces gestes auront pour fonction de minimiser les effets à court et à long terme de ce danger, d’apporter les premiers soins nécessaires avant l’arrivée des urgences ou des pompiers, voire de sauver une vie. Il est important que chaque individu se forme à l’apprentissage de ces techniques de premiers secours afin de pouvoir aider son prochain dans diverses situations de la vie quotidienne : accident de la route, arrêt cardio-respiratoire, traumatisme, étouffement, malaise, hémorragie, brûlure, blessure, noyade, morsure de serpent, piqûre d’insecte, etc.

Comment se déroule la formation de secourisme ?

La formation de base aux premiers secours, encore appelée « Préventions et Secours Civiques de niveau 1 » (PSC1), explique comment se conduire et que faire en cas de survenue d’un quelconque incident sur la personne. Elle est proposée par de nombreux organismes en France (Croix-Rouge, sapeurs-pompiers, écoles, entreprises, assurances, etc.). On peut y assister à partir de l’âge de 10 ans et cela dure environ 10 heures.

Le participant sera formé aux gestes à effectuer dans une situation d’urgence, pour sa propre personne et les autres éventuels blessés. On lui apprendra également à passer un appel d’urgence calme et bien précis, en mentionnant en détail les circonstances et l’état des victimes.

La formation débute par quelques principes théoriques à travers des études de cas ou des images. Le participant sera ensuite appelé à pratiquer des exercices de simulation sur un mannequin de secourisme ou un autre participant : massage cardiaque, bouche-à-bouche, désencombrement bronchique, etc. 

En outre, il sera initié aux différents matériels de secourisme, comme la pose d’une attelle ou d’un collier cervical, l’utilisation d’un défibrillateur.

Il est par ailleurs conseillé d’avoir une session de recyclage tous les ans, afin d’asseoir ou de se remémorer les techniques acquises.

Les gestes de premiers secours chez le nourrisson

En ce qui concerne les enfants et les nourrissons, les accidents domestiques constituent la première cause de décès. Voyons de plus près les gestes de premiers secours qui leur sont dédiés.

L’étouffement chez le nourrisson

Gestes de premiers secours chez le nourrisson : Les gestes qui sauvent

Si votre bébé émet des sons qui vous semblent inhabituels, s’il a du mal à respirer tout en toussant et en pleurant, il est fort probable qu’il s’étouffe. On parle d’obstruction si les voies aériennes sont partiellement bloquées, et de blocage complet si l’air ne passe plus.

Que faire dans ce cas ?

Si l’enfant est encore capable de tousser, laissez-le faire. Il est fort probable qu’il parvienne lui-même ainsi à recracher le corps étranger.

Si le bébé ne tousse pas mais qu’il a du mal à respirer, ou s’il tousse violemment et devient rouge :

  • Asseyez-vous sur une chaise, placez-le à plat ventre sur votre bras, en tenant la tête par une main (surtout pas au niveau du cou), inclinée vers le sol.
  • Maintenez-le fermement, puis frappez-lui vigoureusement le dos 5 fois, au niveau des omoplates.
  • Regardez ensuite l’intérieur de sa bouche et enlevez délicatement le corps étranger expulsé. Faites attention à ne pas repousser le corps au fond de la gorge.

Au cas où le bébé ne respire toujours pas :

  • Retournez-le sur le dos, toujours sur vos genoux, maintenu sur l’avant-bras.
  • Maintenez sa tête basse.
  • Pour déterminer le centre de sa poitrine, tracez une ligne avec votre doigt entre les deux tétons, puis descendez d’une largeur de doigt en dessous de cette ligne imaginaire.
  • Au niveau de ce point, exercez 5 compressions en utilisant votre index et votre majeur, en appuyant sur la poitrine, vers l’intérieur et vers le haut.
  • À chaque compression, regardez si l’enfant a expulsé le corps étranger dans sa bouche.

En cas de perte de connaissance, pratiquez du bouche-à-bouche en attendant les secours.

Si la manœuvre réussit, n’hésitez pas à consulter un médecin pour vérifier l’état de l’enfant.

La mort inattendue du nourrisson (MIN)

Le nourrisson semble être en pleine forme mais sera retrouvé inanimé, voire décédé, en grande partie lors de son sommeil. 

En cas de mort subite du nourrisson, voici les gestes de premiers secours à effectuer :

  • Essayez de réveiller le bébé par de légers stimuli et en l’appelant.
  • Appelez une autre personne pour vous aider si possible. Dans ce cas, dites-lui d’appeler immédiatement les urgences pendant que vous prodiguez les premiers soins. Seul(e), faites d’abord les gestes de premiers secours avant de passer des appels.
  • Mettez l’enfant sur une table.
  • Vérifiez les voies aériennes : mettez la tête bien droite, si la tête et la langue tombent, c’est qu’il y a détresse respiratoire.
  • Inspectez l’intérieur de la bouche pour voir s’il n’y a pas un objet coincé
  • Penchez-vous pour écouter la respiration de l’enfant : s’il respire, il faut le mettre en position latérale de sécurité ; s’il a du mal à respirer ou ne respire pas du tout, il faut lui faire 5 bouche-à-bouche.
  • Passez à la réanimation cardio-respiratoire si le nourrisson ne présente aucun signe de vie : 15 compressions thoraciques suivies de 2 bouche-à-bouche.
Gestes de premiers secours chez le nourrisson : Les gestes qui sauvent

Hémorragie

  • Lavez-vous rapidement les mains ou désinfectez-les avec du gel hydroalcoolique.
  • Compressez la blessure avec la main.
  • Mettez l’enfant en position allongée.
  • Placez un pansement sur la plaie, que vous maintiendrez avec une bande de tissu fermement nouée afin de stopper le saignement.
  • Pour une blessure sur un membre uniquement (ni sur le tronc ni sur le cou), si l’hémorragie ne s’arrête pas, il faudra faire un garrot, en faisant attention de ne pas le poser sur une articulation.
  • Prenez une bande de tissu et enroulez-la deux fois autour du membre, au-dessus de la plaie.
  • Faites un nœud puis mettez dessus un bâton assez solide ou une petite barre métallique, puis refaites deux nœuds afin de fixer le bâton.
  • Faites ensuite tourner le garrot pour plus de compression, afin d’arrêter complètement le saignement.
  • Même si le sang s’arrête de couler, faites attention à ne pas enlever ni desserrer le garrot, car la plaie pourrait recommencer à saigner plus qu’avant.

Saignement de nez

En cas de saignement de nez chez un nourrisson, appelez directement les secours, car cela n’est pas un phénomène normal chez un bébé. En attendant leur arrivée, pincez le nez de l’enfant et penchez sa tête en avant. Vous pouvez aussi lui mettre une mèche hémostatique que vous trouverez dans votre trousse de secours pour bébé.

Brûlure par liquide brûlant

  • Enlever les vêtements de l’enfant
  • Rincer la zone brûlée avec de l’eau à 10 à 20 °C (surtout pas glacée) pendant 10 à 15 minutes
  • Appliquer ensuite une couche épaisse de crème grasse de type BIAFINE
  • Soulager les douleurs de l’enfant par l’administration d’un antalgique
  • Éviter de refroidir le corps en entier pour prévenir l’hypothermie
  • Toujours faire examiner l’enfant après les premiers soins

Les produits Medisafe dédiés aux premiers secours du nourrisson

Avec ces articles, les gestes de premiers secours chez le nourrisson n’auront plus de secret pour vous. 

#gestes #secours #nourrisson #bébé #accident