Les bienfaits du strapping en sport

Le strapping est une technique de bandage par contention souple à l’aide de bandes médicales. Elle repose sur le maintien et la protection d’une articulation ou d’un muscle blessé afin d’obtenir une immobilisation qui va favoriser la cicatrisation.
Le strap participe au traitement de certaines lésions bénignes (entorses, tendinites, déchirures…). Il est aussi indiqué en prévention et en rééducation.
Il s’agit ainsi d’une pratique médicale très fréquente en médecine du sport et en traumatologie sportive, les sportifs étant particulièrement exposés à diverses blessures musculaires et articulaires. Ces contentions sont réalisées la plupart du temps par des médecins du sport ou des kinés et répondent à des procédés de pose bien précis.
Quels sont les bienfaits du bandage de strap en sport ? Comment l’utilise-t-on ? Quelles alternatives existent ? On vous dit tout dans cet article !  
strapping et sport

Qu'est-ce que le strapping ?

Le strapping est une pratique répandue en sport. Pour appliquer un bandage de strap, deux éléments sont nécessaires : des bandes et de bonnes connaissances médicales. Les bandes les plus utilisées sont la bande adhésive, la bande extensible et la bande cohésive. Quant à la technique de pose, elle doit être encadrée par un professionnel de la santé pour des bénéfices maximaux et une cicatrisation optimale. En effet, un strapping n’est pas posé au hasard mais en fonction de l’articulation, du ligament ou du muscle douloureux.

Il existe deux sortes de strapping :

Le strapping préventif

Une grande majorité des sportifs de haut niveau ont recours à du strapping préventif. Selon le sport pratiqué, il convient alors de poser une bande pour stabiliser les articulations et les membres les plus sollicités. Un bandage de prévention va ainsi réduire les risques de blessures et protéger certaines parties du corps des gestes brusques.
Par exemple, les tennismen vont strapper leur avant-bras afin de prévenir l’épicondylite (ou « tennis elbow ») ou encore leur poignet pour éviter la tendinite. Dans les sports de balle (rugby, volley, basket ou football chez les gardiens) ou à l’escalade, les doigts sont soumis à rude épreuve et on optera alors pour une contention préventive des doigts en syndactylie (notamment contre l’entorse du doigt). Les runners, quant à eux, réaliseront un strap de la cheville, du genou ou du mollet contre la foulure, la tendinite et la déchirure musculaire, courantes en trail et en course à pied.
Notons aussi que le strapping préventif a des propriétés psychologiques puisqu’il permet de rassurer les sportifs craignant de se blesser.

Le strapping thérapeutique

Les bienfaits du strapping sont nombreux en traumatologie sportive : maintien d’un membre, limitation d’un mouvement, résorption d’un oedème, mais aussi accélération de la cicatrisation, amélioration du drainage et réduction des douleurs.
Toutefois, il convient de rappeler que si le strapping participe à la guérison des blessures bénignes, il n’est pas un traitement à lui tout seul. En effet, il est souvent conseillé d’appliquer du froid avant la pose du bandage de strapp, d’effectuer des séances de kinésithérapie en parallèle, voire de prendre des antalgiques dans certains cas. De manière générale, il est indispensable de consulter un médecin qui établira un diagnostic précis.
Un strapping doit être changé régulièrement pendant toute la durée d’immobilisation définie par le professionnel de santé (5 jours, 2 semaines, 5 semaines, ou seulement quelques minutes pour les strappings d’urgence).
Enfin, le strapp est indiqué en rééducation et dans le cadre de la reprise d’activités sportives post-blessure. Il contribuera ainsi à soutenir et consolider la partie du corps guérie mais encore fragile, à lui éviter de reproduire le mouvement à l’origine de la douleur, et à sécuriser le sportif.

strapping sport

Différences strapping / taping

Chez les sportifs, on voit de plus en plus de bandes de couleur disposées un peu partout sur le corps. Il s’agit en fait de bandes de kinesio K Tape (méthode Kenzo Kase), pour pratiquer le taping. Le taping est un bandage adhésif thérapeutique très populaire dans le milieu du sport depuis quelques années. Sa propriété adhésive et la pression qu’il exerce vont contribuer à soulever très légèrement la peau. Ceci améliore la fonction musculaire en tonifiant les muscles, permet une décompression des tissus, stimule le drainage lymphatique mais aussi apaise les douleurs.
Si le taping rappelle, sur plusieurs aspects, le strapping, ces deux techniques sont toutefois à différencier l’une de l’autre. Le taping s’utilise en effet exclusivement pour le soin de blessures bénignes. Il ne pourra donc pas traiter des entorses ou des fractures, contrairement au strap. De plus, d’un point de vue de la mobilité, les bandes de K Tape ne limitent aucunement les mouvements du corps. En revanche, le strapping entraîne la compression d’un muscle ou d’une articulation afin de le ou la soigner, ce qui peut restreindre certains mouvements (il est cependant tout à fait possible de faire du sport avec un strap). Dernière différence : les bandes de K Tape résistent à l’eau alors que les bandes de strapp ne doivent pas être mouillées, au risque de perdre en élasticité.

Un tuto vidéo de strap cheville pour la reprise du sport, fait par Philippe Chaduteau, médecin traumatologue du sport, que nous recommandons de suivre sur Youtube :

Limite du strapping

Comme énoncé ci-dessus, le strapping n’est pas adapté pour le soin des blessures sévères. Ainsi, entorses, tendinites ou fractures de stade avancé devront être traitées autrement. On recommandera donc, selon la gravité de la lésion, le port d’une orthèse (attelle, genouillère, chevillère de type Thuasne Sport) et parfois une intervention chirurgicale.

 Ce qu’il faut retenir

    • Le strapping est un type de bandage qui opère une contention souple permettant de maintenir un muscle ou une articulation.
    • Les bandes de contention utilisées sont la bande adhésive, la bande élastique (de type BSN Médical) et la bande cohésive.
    • Le strapp est un bandage très courant en sport (escalade, foot, trail, running, tennis…), à avoir dans sa trousse de secours sport.
    • On peut citer deux types de bandages de strap : le préventif et le thérapeutique.
    • Le strapping est recommandé pour soigner des blessures légères et pour soulager les douleurs.
    • Ne pas confondre strapping et taping.
    • Pour les lésions les plus avancées, produit orthopédique (attelle, orthèse médicale) ou opération chirurgicale pourront être indiqués.
    • Pour toute douleur articulaire ou musculaire, il est essentiel de se tourner vers un professionnel de santé ou un médecin du sport afin de suivre le bon traitement.

Le strap est central en médecine sportive. Les sportifs ont en effet recours à des bandes de strapping pour prévenir les blessures, aider à la cicatrisation d’une lésion bénigne et soulager une douleur. Dans certains cas, on se tournera plutôt vers le K Tape, le port d’une attelle ou une intervention chirurgicale.
Besoin de réaliser un strapping ou un taping ? Procurez-vous le matériel médical adapté en vous rendant sur notre site medisafe.fr.

Retour haut de page