Automesure de la tension artérielle : plutôt tensiomètre bras ou tensiomètre poignet ?

Une tension trop élevée peut entraîner de graves troubles sanitaires tels qu’un AVC, un infarctus, des oedèmes pulmonaires ou encore des troubles rénaux.
Pour diagnostiquer l’hypertension, il est ainsi vivement conseillé de contrôler sa tension régulièrement, en particulier si l’on est un sujet à risque (régime trop riche en sel, sujet âgé de plus de 50 ans, surpoids…). Pour ce faire, équipons-nous d’un tensiomètre !

Bras ou poignet : quel tensiomètre est à privilégier pour l’automesure ? Le point dans cet article.

Comment fonctionne le tensiomètre bras ?

Ce tensiomètre est soit manuel soit électronique. Dans le premier cas, il se compose d’un manomètre, d’une poire et d’un brassard. Dans le second, d’un appareil avec écran et d’un brassard. Ce dernier se gonfle et se dégonfle automatiquement après enclenchement du bouton de marche. La pression systolique, la pression diastolique et le pouls s’affichent ensuite sur l’écran.
Il est important que le tensiomètre bras soit bien ajusté au niveau de l’artère humérale. Il faut également s’assurer que la circonférence du brassard soit bien adaptée à sa morphologie.

Quelles sont les spécificités du tensiomètre poignet ?

Le principe du tensiomètre poignet est le même que celui du bras. La principale différence est que son brassard se place au poignet. Parce qu’il est très simple à utiliser, ce modèle est le plus courant en automesure tensionnelle.

Vers quel modèle se tourner ?

Pour une utilisation à l’extérieur

Vous êtes actif, souvent en déplacement, ou souhaitez pouvoir prendre votre tension en extérieur après une session de course à pied par exemple ? C’est donc le tensiomètre poignet qu’il vous faut !

En effet, léger et de taille réduite, il est facilement transportable. A l’inverse, le modèle bras est plus encombrant et plus complexe à mettre en place.

De plus, il peut même être dissimulé sous la manche de votre vêtement pour passer inaperçu (alors que l’utilisation d’un tensiomètre au bras nécessite de remonter la manche au-dessus du coude).

Avec un tensiomètre électronique poignet, vous pourrez ainsi mesurer votre tension où que vous soyiez !

Pour une personne vivant seule

Le tensiomètre bras, qui doit être positionné au milieu du bras, est plus délicat à ajuster que le modèle poignet. C’est pourquoi c’est ce dernier qui est conseillé aux personnes vivant seules. Avec son brassard auto-gonflable, il est en effet facile à mettre en place et à utiliser.

Pour une personne âgée

Avec l’âge, les troubles cardiaques se développent et les vaisseaux sanguins ont tendance à rétrécir ou à durcir, affectant notamment les artères du poignet. Ainsi, pour une mesure précise, on recommande aux sujets âgés de se doter d’un tensiomètre bras.

Néanmoins, pour les personnes âgées vivant seules, il peut être préférable d’utiliser un modèle poignet, comme vu ci-dessus.

Pour quelqu’un qui recherche la facilité d’utilisation avant tout

Le tensiomètre à fixer au poignet est le plus facile à ajuster et à utiliser. Il conviendra donc aux personnes désireuses d’acquérir un modèle simple et pratique.
Attention toutefois : ce type de tensiomètre nécessite que le bras soit correctement placé au niveau du coeur, au risque que la mesure soit faussée. Il ne doit pas être positionné trop haut (la tension indiquée sera plus basse que la normale) ni trop bas (elle sera trop haute) et encore moins pendre. Mais une fois le geste bien assimilé, l’utilisation est aisée !

Pour un besoin de haute précision

Plus on s’éloigne du coeur, plus les artères deviennent petites, et plus la pression sanguine augmente. Les valeurs de la pression artérielle risquent ainsi d’être plus élevées. C’est pour cette raison que les professionnels de santé préconisent aux personnes devant prendre au quotidien leur tension artérielle de se tourner vers un tensiomètre bras.
Placé près du coeur, ce modèle est en effet plus fiable et plus précis que celui au poignet.

Pour une personne diabétique, fumeuse ou souffrant de problèmes cardiaques ou d’arythmie

C’est le tensiomètre au bras qui est indiqué pour les personnes souffrant de ces troubles. Leurs artères au poignet sont en effet souvent altérées et les mesures avec un appareil au poignet pourraient être faussées.

Pour davantage de fiabilité, il leur est donc conseillé d’opter pour un appareil au bras.

Pour un budget serré

Généralement, ce sont les tensiomètres au poignet qui sont les moins chers. Vous souhaitez acheter un tensiomètre à bas coût ? Choisissez donc un modèle poignet !

 Ce qu’il faut retenir

  • Il est recommandé de prendre sa tension régulièrement, surtout si l’on est un sujet à risque.
  • Il existe deux modèles de tensiomètres pour l’automesure : au bras et au poignet.
  • Plus complexe à utiliser, le modèle bras est apprécié pour la fiabilité de ses mesures.
  • Compact et simple à mettre en place, l’appareil poignet est plus abordable et très pratique.
Conclusion : selon le profil de l’utilisateur, le tensiomètre à privilégier pour l’automesure sera soit le modèle bras, soit le modèle poignet. Cependant, l’essentiel est de s’équiper d’un tensiomètre qui nous convienne et avec lequel on sera rigoureux dans le contrôle régulier de sa tension.
Retour haut de page