Dans quel cas réaliser un autotest antigénique ?

Vendu en pharmacie depuis avril 2021, l’autotest de dépistage du Covid-19 est désormais disponible dans les supermarchés et en ligne (jusqu’au 31 janvier 2022). Cette nouvelle mesure fait suite à la ruée des Français sur les tests de dépistage. Quand est-il conseillé de faire un test covid rapide ? Quels publics sont concernés ? A quelle fréquence réaliser les tests ? Le point dans cet article.
quand faire autotest covid

L’autotest Covid : pratique et rapide

L’autotest antigénique, disponible pour le dépistage à domicile par les particuliers, permet de détecter une infection au Covid-19. Ce test à prélèvement nasal simple à réaliser donne des résultats en 15 minutes. Fiable s’il est fait et stocké correctement, ce test Covid rapide est à effectuer régulièrement afin de se protéger et protéger ses proches face à la flambée du variant Omicron.

Quand faire un autotest antigénique ?

Il est recommandé de réaliser un autotest de dépistage dans les cas suivants :

  • Si l’on est asymptomatique et que l’on n’est pas considéré comme contact à risque.
  • Si l’on prévoit de visiter une personne âgée ou sous traitement immunosuppresseur ou de se rendre dans un établissement de soins pour personnes âgées. Ou encore, si l’on prévoit de fréquenter un lieu ou événement qui regroupe du monde (réaliser alors le test le jour même ou la veille) ou si l’on travaille en contact avec des personnes vulnérables.
  • Dans le cadre d’un dépistage collectif (entreprise, lycée…).
  • Pour les enfants cas contacts, à l’école. Ceux-ci doivent réaliser 3 autotests : un le premier jour, un deuxième à J+2, et un troisième à J+4.
  • Pour se rassurer, si l’on est souffrant ou que l’on veut simplement vérifier que l’on n’est pas porteur du Covid-19.
  • Pour les personnes contacts avec schéma vaccinal complet, 2 ou 4 jours après la date du dernier contact avec le cas (un test RT-PCR doit avoir été fait de suite après qu’elles aient été déclarées cas contact).

quand faire autotest antigénique

Dans quel cas ne pas réaliser un autotest ?

Si l’autotest antigénique est recommandé pour la détection du virus en début de la maladie, il n’est en revanche pas à privilégier si l’individu présente plusieurs symptômes du Covid-19 (fièvre, perte d’odorat, toux…) ou a été en contact avec une personne porteuse du virus. Dans ces cas-là, il convient de réaliser au plus vite un test RT-PCR auprès d’un professionnel de santé ou en laboratoire. Ces tests, plus fiables que les autotests, sont en effet les seuls à même de confirmer le diagnostic et de déclarer une personne positive auprès de l’Assurance Maladie.

Comment bien utiliser l’autotest ?

Les autorités sanitaires invitent les Français à s’auto-dépister régulièrement. En effet, l’autotest antigénique n’a d’intérêt que s’il est effectué plusieurs fois par mois. Cela renforce la fiabilité du dépistage (les autotests étant moins sensibles que les tests RT-PCR) et augmente les chances de détecter le virus SARS-CoV-2 en début de maladie. Il est ainsi conseillé de faire un autotest 1 à 2, voire 3 fois par semaine.

 Ce qu’il faut retenir

  • L’autotest antigénique Covid permet de détecter rapidement et simplement une infection au Covid-19.
  • Il doit être fait sur un individu asymptomatique et de manière régulière (1 à 3 fois par semaine).
  • C’est un outil de réassurance et d’aide qui contribue à rompre au plus vite la chaîne de contamination.
  • Les personnes présentant plusieurs symptômes doivent se tourner vers un test RT-PCR.
  • Un simple autotest ne peut suffire à déclarer une personne positive auprès de l’Assurance Maladie. Pour cela, il faudra effectuer un test RT-PCR.
Conclusion : l’autotest de dépistage du Covid-19 est avant tout un outil de réassurance qui, s’il est fait régulièrement et convenablement, permet de détecter rapidement une infection au virus. Un autotest positif doit être confirmé par un test RT-PCR. Quoiqu’il en soit, il convient de toujours respecter les gestes barrières (port du masque chirurgical ou du masque FFP2, lavage des mains à l’eau et au savon ou avec un gel hydroalcoolique de poche, distanciation sociale…).
Retour haut de page