Mesurer la température du corps… La prise de mesure de la température du corps est effectuée pour vérifier que la chaleur corporelle interne n’est pas plus élevée que la moyenne. La température normale du corps est située entre 36,6 degrés C et 37,7 degrés C. Une température corporelle dépassant cette moyenne pourrait être un symptôme de la fièvre qui, elle-même, peut être le signe clinique d’autres maladies ou pathologies quelconques.

Mesurer la température du corps correctement - Medisafe : Le Blog

Mesurer la température du corps : Identifier les symptômes de la fièvre

La technique la plus facile et la plus utilisée pour vérifier les symptômes de la fièvre est celle de toucher le front ou le cou de la personne. Sans utiliser un thermomètre, ce moyen permet de savoir si sa peau est plus chaude que d’habitude. Il est conseillé d’utiliser le dos de la main pour vérifier la température du front de l’individu. Il faut toucher ou le front ou le cou, et non les mains ou les pieds, ces parties du corps pouvant être froides, alors que la température du corps est élevée.

Toutefois, la prise d’une température corporelle dépassant la moyenne ne signifie pas toujours une fièvre dangereuse, il s’agit tout simplement d’une première étape pour savoir que quelque chose ne va pas bien. En effet, il peut arriver que la peau de la personne soit froide, alors qu’elle a de la fièvre ; et inversement, qu’elle présente une peau chaude, sans avoir de fièvre.

Par ailleurs, d’autres signes pourront être vérifiés pour connaître si la personne a la fièvre ou non. Avec une fièvre, la peau du patient rougit au niveau des joues et du visage. La personne fiévreuse peut également montrer des signes de léthargie et de fatigue extrême. La fièvre pourrait également s’accompagner de douleurs musculaires et articulaires, ainsi que des maux de tête. Dans certains cas, l’individu qui a de la fièvre est déshydraté, a la nausée, des tremblements ou une sudation ; voire des convulsions hyperthermiques de plus de 3 minutes.

Pourquoi prendre la température ?

La prise de la température du corps d’une personne souffrante est pratiquée pour identifier ou vérifier la présence de certaines maladies infectieuses qui se manifestent par l’apparition d’une fièvre. Il s’agit d’un moyen simple pour évaluer l’état général d’une personne. Il faut savoir qu’une température corporelle ou une fièvre supérieure à 40 degrés C est très inquiétante, et les risques de décès de la personne sont élevés.

Comment prendre la température ?

Mis à part le toucher sur le front ou le cou, il existe différents thermomètres et techniques utilisés pour prendre la température d’une personne, selon l’âge de la personne.

Les différents thermomètres

  • Le thermomètre à Gallium comporte un réservoir de métaux liquides, remplaçant le mercure, interdit depuis 1999. Ces métaux liquides (gallium, étain et indium) se dilatent dans le corps du thermomètre sous l’effet de la chaleur. Les graduations permettent de lire la température de la personne. Ce type de thermomètre est utilisé pour mesurer la température axillaire et buccale.
  • Le thermomètre électronique mesure et affiche la température de la personne en quelques secondes. Il est également utilisé par voie rectale, axillaire et buccale.
  • Le thermomètre à infrarouges est un dispositif électronique pourvu d’une sonde à infrarouges. Cet appareil mesure la température du corps par le biais des rayonnements infrarouges. En moins d’une seconde, ce dispositif est capable de réaliser un certain nombre de mesures, et retient le résultat le plus élevé. Le thermomètre auriculaire à infrarouges est généralement utilisé pour prendre la température tympanique et la mesure temporale.
  • Le thermomètre à cristaux liquides consiste en des bandelettes de plastique contenant des cristaux liquides, qui apparaissent sous l’effet de la chaleur.

Les différentes manières de prendre la température

Selon le type de thermomètre utilisé, la manière de prendre la température peut différer.

Rectum

Une prise de température par le rectum est plus fiable pour les enfants de moins de 2 ans. Il faut alors insérer le thermomètre dans le rectum après avoir lavé et enduit l’appareil d’un peu de vaseline. En présence d’un nourrisson, il faut placer le bébé sur le dos, avec les genoux pliés. Insérer ensuite le thermomètre sur environ 2,5 cm et laisser pendant trois minutes. Lire la température et bien nettoyer le thermomètre.

Bouche

La prise de température par la bouche est déconseillée pour les moins de 5 ans. La bouche est en réalité l’endroit le plus facile pour mesurer la température. Les résultats peuvent être faussés à cause des aliments récemment ingérés ainsi que la respiration. Avant l’insertion de l’appareil dans la bouche, il faut bien le nettoyer avec du savon et de l’eau fraîche. Il faut ensuite placer le bout du thermomètre sous la langue. La personne doit garder la bouche fermée pendant trois minutes. Retirer l’appareil et lire la température affichée.

L’oreille

La prise de température par l’oreille est utilisée pour obtenir une prise de température rapide. Toutefois, cette méthode est déconseillée chez les enfants de moins de 2 ans, puisque de nombreux facteurs peuvent gêner l’accès au tympan.

L’aisselle

La prise de température sous l’aisselle est la méthode la moins fiable. En effet, l’aisselle n’est pas un lieu fermé, et le résultat est toujours influencé par la température extérieure.

Le front

La prise de température avec un thermomètre à infrarouge spécifique (mesure temporale), au niveau de la tempe, est effectuée dans le prolongement du sourcil. La température obtenue à cet endroit est inférieure de 0,2 degré C à la température rectale. Toutefois, cette technique est certainement la plus rapide et la plus pratique. Néanmoins, il convient de bien respecter les précautions d’emploi pour obtenir des résultats fiables.

Comment déterminer la méthode la plus adaptée selon la personne ?

Pour les nourrissons et bébés de moins de 2 ans, il est conseillé d’opter pour la voie rectale afin d’obtenir des résultats fiables. Sinon, une prise de température par voie axillaire pourrait être envisagée.

Pour les enfants de 2 à 5 ans, la prise de température par voie rectale est privilégiée pour des résultats fiables. À défaut, la voie tympanique est recommandée, puis la voie axillaire.

Pour les enfants de plus de 5 ans et les adultes, la prise de température par voie buccale est vivement conseillée pour une lecture exacte. La voie tympanique est recommandée en deuxième choix, et la voie axillaire en dernier recours.

Déterminer si la fièvre est sévère

Une fièvre sévère pourrait être fatale pour une personne. Si les convulsions hyperthermiques durent plus de 3 minutes, consultez rapidement le médecin. C’est également ce qu’il faut faire si les symptômes de la fièvre chez un enfant de moins de 2 ans persistent pendant plus de 24 heures. Appelez en urgence le 112, surtout si les convulsions hyperthermiques sont accompagnées de vomissements, de difficultés respiratoires, de cou tendu ou de somnolence sévère.

Par ailleurs, une fièvre s’accompagnant de douleurs abdominales, de douleurs au niveau de la poitrine ou de rigidité du cou pourrait être le signe d’une méningite. Il faut savoir que la fièvre pourrait être la manifestation de diverses maladies plus ou moins graves comme une infection bactérienne, un virus, la fatigue due à la chaleur, une tumeur, de l’arthrite, des antibiotiques, des médicaments pour traiter la tension, ainsi que certains vaccins comme ceux contre le tétanos ou la diphtérie.

Conseils supplémentaires

Lorsqu’une personne a de la fièvre, il arrive souvent qu’elle se déshydrate. La déshydratation se manifeste généralement par une grande soif, une bouche qui semble sèche, ou encore de l’urine d’un jaune clair. Il faut conseiller à la personne de s’hydrater rapidement, en buvant de l’eau potable.

Retour haut de page