01 83 62 08 26 Lun. - ven. 9h - 18h
1er acteur de la chaîne des secours

Comment faire un test de drogue ?

Les tests de drogue sont un outil essentiel pour détecter la consommation de substances psychoactives. Qu'il s'agisse de contrôler les consommateurs de stupéfiants sur le lieu de travail ou de dépister une consommation régulière chez les particuliers, il est important de savoir comment réaliser un test de drogue efficace.

Nous allons passer en revue les différents types de tests de dépistage, comment faire un test de drogue, les limites de ce test stupéfiant ainsi que la durée de positivité dans le corps.

Sommaire
    Publié le 27/03/2023, mis à jour le 13 février 2024
    4 minute(s) de lecture
    Par Joana
    test-drogue

    Les différents types de tests de drogue

    Pour dépister la prise de stupéfiants, il existe différents types de tests : les tests urinaires, salivaires et sanguins.

    Le test urinaire :

    Les tests urinaires sont des tests permettant de détecter les traces de drogue dans l’urine. Ces dépistages peuvent être réalisés soit grâce à de simples bandelettes trempées dans un échantillon d’urine, de boîtiers contenant une bandelette ouatée, ou de dispositifs électroniques sur lesquels doivent être déposées quelques gouttes d’urine.

    Ce dépistage doit être réalisé par un médecin et dans un lieu adapté à ce type de procédure, ce qui explique leur faible taux d’utilisation dans le cadre de contrôles routiers classiques ou en entreprises.

    Le test salivaire :

    •  Test salivaire THC : le plus fréquemment utilisé dans le cadre du dépistage de prise de drogue de cannabis, car il peut être réalisé directement par les forces de l’ordre dans le cadre de leurs missions mais aussi dans les entreprises. Cet outil est très facile et rapide à utiliser et affiche dans les 5 minutes suivantes les résultats obtenus.
    • Test languette drogue salivaire : ces tests multi-drogues ont été conçus dans le but de prévenir et couvrir la totalité des drogues les plus utilisées par les jeunes et les primo-consommateurs. Ils dépistent en une seule fois et en à peine 5 minutes les drogues comme le THC, la cocaïne (et ses dérivés), l’héroïne (et tous les opiacés), l’ecstasy et les amphétamines.

    Le test sanguin :

    Les dépistages sanguins de drogues sont réalisés à la demande de l’usager contrôlé. Ils font suite à une prise de sang et l’analyse est effectuée, comme pour les tests urinaires, dans un laboratoire d’analyses. Ce type de dépistage permet de déceler les possibles faux positifs, ainsi que la présence de médicaments ou de stupéfiants pris dans le cadre d’un traitement médical.

    differents-types-tests-drogue

    Comment réaliser un test de stupéfiant ?

    La préparation et la réalisation d’un dépistage sont essentielles pour garantir des résultats fiables et précis. Voici quelques étapes à suivre pour préparer et effectuer un test de drogue de manière efficace :

    • Les précautions à prendre avant le test : Avant de réaliser un test de drogue, il est recommandé de s’abstenir de tout aliment ou boisson susceptible de fausser les résultats du test. Il est également conseillé de ne pas fumer ou boire de l’alcool avant le test, car cela peut altérer les résultats.
    • Prélever l’échantillon de manière hygiénique : Selon le type de test, l’échantillon peut être prélevé sur l’urine, le sang ou la salive. Il est important de suivre les instructions fournies avec le kit de test pour garantir un prélèvement hygiénique et précis. Par exemple, pour un test d’urine, il est recommandé de nettoyer les parties génitales avant de prélever l’échantillon.
    • Comment interpréter les résultats du test : Après avoir effectué le test, il est essentiel d’interpréter correctement les résultats pour en comprendre la signification. Si le résultat est négatif, cela signifie que la personne testée n’a pas consommé de substances détectées par le test au cours de la période de détection du test et inversement si le résultat est positif. Par exemple, comme nous le montre notre tuto pour réaliser un test salivaire, si 2 lignes rouges apparaissent, le test est négatif. Si une seule ligne apparaît, le test est positif.

    Il est important de comprendre que ces instruments de diagnostic ne sont pas infaillibles et peuvent présenter des faux positifs ou des faux négatifs. Il est donc recommandé de confirmer tout résultat positif avec un test de confirmation en laboratoire et de prendre en compte les circonstances individuelles avant de prendre des mesures disciplinaires ou d’autres décisions.

    test-thc

    Combien de temps une personne est positive à une drogue ?

    Le temps pendant lequel une personne peut être testée positive aux stupéfiants dépend du type de test utilisé et de la durée d’élimination de chaque drogue spécifique du corps.
    En général, chaque substance a une durée d’élimination différente et peut être identifiée dans différents types de tests pendant des périodes différentes.

    Test salivaire

    Pour un usage occasionnel à régulier de cannabis, cette drogue peut être détectée dans la salive pendant environ 24 à 48 heures après la dernière utilisation. Pour un usage intensif et quotidien, la présence peut aller jusqu’à 10 jours. Pour la cocaïne et autres drogues, la durée est de 24 à 60 heures.

    Test urinaire

    La plupart des stupéfiants comme le THC peuvent être détectées dans l’urine pendant environ 5 à 30 jours après la dernière utilisation. Pour la cocaïne, les amphétamines, etc, la durée est de 2 à 4 jours.

    Test sanguin

    Une personne est positive au test de cannabis habituellement entre 2 et 15 jours après la dernière utilisation. Le reste des drogues peuvent être détectées dans le sang pendant environ 1 à 4 jours.

    Il est important de noter que ces durées de positivité ne sont qu’une estimation générale et que la durée réelle peut varier en fonction de facteurs individuels tels que le ressenti, la quantité et la fréquence d’utilisation, l’âge et la santé générale.
    De plus, différents tests peuvent avoir des seuils de détection différents, ce qui peut affecter la durée pendant laquelle une personne peut être testée positive.

    Ce qu’il faut retenir

    • Les dépistages les plus couramment utilisés sont les tests salivaires, urinaires et sanguins.
    • Ces appareils de diagnostic doivent être bien utilisés pour des résultats efficaces et fiables.
    • La détection des stupéfiants dans le corps d’une personne dépend de beaucoup de critères comme la fréquence et la quantité d’utilisation…

    Les tests de drogue peuvent être utilisés à des fins de dépistage, de traitement et de prévention, mais il est important de comprendre comment faire un test de drogue disponible et leurs limites. Les tests salivaires, urinaires et sanguins sont les plus couramment utilisés, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients.
    En fin de compte, la détection de stupéfiants devrait être utilisée comme un outil pour aider les individus à rester en bonne santé et à éviter les conséquences négatives de l’utilisation de ces substances psychotropes.

    Votre avis compte pour nous!

    Publié le 27/03/2023, mis à jour le 13 février 2024

    Ajoutez votre commentaire




    Abonnez-vous !Devenez un maillon de la
    Chaîne des Secours

    ✅ Des conseils pour prévenir les risques,

    ✅ Des tutos qui peuvent sauver une vie,

    ✅ Des équipements pensés pour chaque situation.