01 83 62 08 26 Lun. - ven. 9h - 18h
1er acteur de la chaîne des secours

Top 3 des accidents de sports d’hiver

Près de 9% des Français pratiquent un sport d'hiver. Si le ski alpin est le plus plébiscité, le ski de fond et le snowboard sont aussi appréciés. Malheureusement, plaisir de la glisse rime encore souvent avec accident... En 2019, l'Association des médecins de montagne comptabilisait en effet 143.000 blessés sur les pistes (sans compter les victimes de blessures bénignes).

Quels sont les accidents de sports d'hiver les plus fréquents ? Comment soulager les douleurs suite à un traumatisme ? Le point dans cet article.

Sommaire
    Publié le 03/01/2022, mis à jour le 24 mai 2022
    4.00 minute(s) de lecture
    Par Marie
    accidents sports hiver - 1

    Les 3 accidents de sports d’hiver les plus courants​

    N°1 : l’entorse du genou

    L’entorse du genou représente un tiers des accidents de sports d’hiver. On retrouve notamment les entorses des ligaments croisés (en particulier croisés antérieurs) et des ligaments latéraux. A noter : les femmes, du fait d’un genou en X (genu valgum) et d’une hyperlaxité ligamentaire plus fréquente que chez l’homme, sont 3,5 fois plus exposées à une rupture des ligaments croisés antérieurs.

    Un virage mal pris, une chute ou des skis qui se croisent peuvent bloquer le genou et le tordre.

    Attention aussi au mauvais réglage des fixations, largement responsable des entorses : celles-ci ne doivent être ni trop lâches, ni trop serrées.

    N°2 : les lésions de l’épaule

    Que ce soit en ski ou en snowboard, les chutes sur l’épaule sont monnaie courante. Elles provoquent très souvent une fracture ou une déchirure, avec en premier lieu la luxation acromio-claviculaire et l’entorse acromio-claviculaire.

    On parle ainsi d’entorse quand il y a lésion des ligaments de l’articulation acromio-claviculaire (qui relie l’os acromion à la clavicule). Lorsque l’humérus sort de sa cavité, l’épaule est déboîtée et il y a alors luxation.

    top-3-accidents-sports-hiver-

    N°3 : la fracture du poignet

    En troisième position des accidents de sports d’hiver les plus fréquents vient la fracture du poignet. C’est parmi les snowboarders qu’elle fait le plus de victimes. En effet, en cas de chute, le premier réflexe est de se rattraper avec les mains (à la différence du ski où les mains tiennent les bâtons) et c’est donc le poignet qui encaisse le choc. Les jeunes snowboarders de moins de 16 ans, au poignet encore fragile, sont les plus vulnérables.

    A savoir : la fracture du poignet désigne la rupture d’un ou de plusieurs os du poignet, et en particulier la partie inférieure du radius.

    Comment soulager une blessure de sport d’hiver en attendant une prise en charge médicale ?​

    Les premiers gestes suite à une entorse au genou

    Suite à une entorse, qu’elle soit au genou ou sur une autre articulation, il convient de mettre en place au plus vite le protocole RICE. Cet acronyme signifie Repos, glace (Ice), Compression et Elévation.

    Tout d’abord : appliquer de la glace sur la blessure afin de résorber le gonflement et de calmer l’inflammation. Il est ainsi conseillé au sportif averti de toujours s’équiper d’une poche de froid instantané à glisser dans son sac à dos. Très pratique, ce produit s’utilise via une simple pression sur la pochette puis une agitation de celle-ci ; la température descend alors à 0°.

    Ensuite, bien immobiliser le genou et le maintenir au repos. Pour ce faire, deux solutions existent ; la première : la réalisation d’un bandage de strapp du genou. Cela va permettre de soulager la douleur et d’aider à l’immobilisation. La deuxième : la pose d’une genouillère qui va stabiliser la rotule.
    A noter : ces deux soins sont également préconisés en traitement préventif.

    Enfin, élever le genou lésé pour ne pas que le sang stagne.

    Une fois ces gestes d’urgence effectués, consulter dès que possible un médecin. Celui-ci vérifiera si les ligaments sont simplement distendus ou s’il y a rupture, et prescrira ainsi un traitement adapté ou une opération. En effet, si l’entorse des ligaments latéraux, de gravité moyenne, se guérit facilement, la rupture des ligaments croisés antérieurs est elle plus grave et nécessite une intervention chirurgicale.

    Apaiser les douleurs après une lésion de l’épaule

    Suite à une luxation de l’épaule, le port d’une orthèse de type écharpe Sling & Swathe, est conseillé pour stabiliser l’épaule et éviter que la tête de l’articulation ne glisse.

    Le strapping, technique de contention par entrecroisement de bandes, est également indiqué après un choc à l’épaule. Le strapping d’épaule a en effet un rôle antalgique, mais permet aussi l’immobilisation. Bon à savoir : les personnes atteintes de douleurs ou d’une instabilité au niveau de l’épaule peuvent effectuer un strapping préventif, afin de protéger leur articulation.

    De plus, pour une entorse acromio-claviculaire de stade 1 ou 2, la pose d’une bande de kinésiologie K-Tape est une autre alternative intéressante pour calmer les douleurs.

    Port d’une attelle, réalisation d’un strapp, application de K-Tape, si ces gestes sont à prodiguer au plus vite après le traumatisme, ils doivent par la suite s’accompagner d’une consultation médicale. Dans certains cas, une opération sera nécessaire.

    chute-ski

    Intervenir immédiatement après une fracture du poignet

    Comme pour l’entorse au genou, une fracture du poignet doit être prise en charge dès que possible avec le protocole RICE. Puis il faudra réaliser un strapp du poignet et surélever le bras au-dessus de la poitrine.

    Une prise en charge médicale déterminera si le poignet requiert une immobilisation avec un plâtre ou avec une attelle en résine, ou bien si une intervention chirurgicale est requise.

    Afin de prévenir la fracture du poignet, le snowboarder doit toujours se munir de protèges-poignets.

    Ce qu’il faut retenir

    • Les 3 accidents de sports d’hiver les plus courants sont l’entorse du genou, les lésions de l’épaule et la fracture du poignet. mattis, pulvinar dapibus leo.
    • Suite à l’un de ces traumatismes, il convient de mettre en place le protocole RICE.
    • Pose d’un strapping ou d’une attelle sont deux pratiques qui peuvent calmer les douleurs et immobiliser l’articulation en attendant une prise en charge médicale.
    • Toujours consulter un médecin immédiatement après un accident de sport d’hiver, même si des gestes de premiers secours ont été prodigués.

    Conclusion : Entorse du genou, lésions de l’épaule et fractures du poignet, en sports d’hiver, les accidents viennent régulièrement gâcher un séjour ou un week-end. Avant de partir skier ou faire du snowboard, il est donc recommandé de prévoir dans son sac une poche de glace instantanée, des bandes adhésives et du matériel orthopédique adapté au sport (genouillère, écharpe Sling…).

    Votre avis compte pour nous!

    Publié le 03/01/2022, mis à jour le 24 mai 2022

    Ajoutez votre commentaire




    Abonnez-vous !Devenez un maillon de la
    Chaîne des Secours

    ✅ Des conseils pour prévenir les risques,

    ✅ Des tutos qui peuvent sauver une vie,

    ✅ Des équipements pensés pour chaque situation.