Port du masque : 6 conseils pour faire face à la chaleur

Avec l’arrivée de l’été et des fortes chaleurs, le port du masque au travail et dans de nombreux lieux publics en France inquiète de plus en plus. Inconfort, troubles cutanées, problème de respiration… Medisafe vous donne quelques conseils pour porter un masque de protection en toute sérénité pendant l’été, et face à une éventuelle canicule.

La pandémie de Covid-19 va forcer les citoyens français à passer un été en portant un masque de protection. Qu’il s’agisse d’un masque FFP2 ou d’un masque chirurgical, les masques grand public créent une sensation d’inconfort, renforcée par les vagues de chaleur. Il existe cependant des astuces simples qui peuvent permettre de vivre avec davantage de facilité cette situation.

Masque covid chaleur canicule

Bien choisir son masque

Il est important de s’équiper au mieux pour faire face à la chaleur. Le masque de protection FFP2 à forte capacité de filtration des aérosols peut nuire à une bonne respiration dés lors que l’air se raréfie. Ainsi, il est conseillé de privilégier des masques chirurgicaux type 2, davantage respirants. Ils possèdent une efficacité de filtration supérieure à 94% et n’influencent que très légèrement la respiration du porteur.

Autre critère important dans le choix de son masque, la couleur. Comme pour les vêtements, le masque chirurgical noir à tendance à attirer davantage de chaleur et l’accumuler, notamment celle du soleil. Il est donc préférable de porter son choix sur des masques chirurgicaux blancs qui réfléchissent la lumière du soleil.

Garder un masque sec

Contrairement aux idées reçues, la port du masque en temps de forte chaleur n’augmente pas la température de la peau recouverte ou du corps entier. La chaleur pousse seulement à une augmentation de la sudation, et en particulier dans la zone protégée.

L’humidité est un élément qui détériore fortement les capacités de filtration d’un masque de protection. Un masque a une durée de vie de 4 heures une fois qu’il est mis en place en temps normal, avec la chaleur qui entraîne de l’humidité, cette durée de vie est fortement réduite. Il est conseillé de changer son masque de protection contre le coronavirus dés lors que de la sudation et de l’humidité affectent le masque. L’efficacité de l’électricité statique des fibres du tissu qui sert à stopper les gouttellettes des postillons est diminuée. Le risque de contamination pour soi et pour autrui est augmentée. 

Il faut donc se munir de plusieurs masques pour pouvoir effectuer un remplacement à tout moment. Pour remplacer son masque, il est toujours nécessaire de se laver les mains avec précaution à l’aide de gel hydroalcoolique tout en évitant de se toucher le visage.

Respirer par le nez

Plus il fait chaud, plus l’être humain à tendance à respirer fort et ainsi sécréter davantage de transpiration. Afin de limiter l’humidité et la sensation d’inconfort liée au port du masque. Il est conseillé de respirer par le nez, sans pour autant porter le masque sous le nez. La respiration nasale génère moins d’humidité que celle par la bouche. Ce type de respiration peut nécessiter une certaine concentration pour les porteurs de masque, notamment pour ce qui est de fermer la bouche à l’expiration. Mais avec un peu de patience, respirer par le nez peut devenir une habitude.

Limiter les efforts physiques

L’effort physique, notamment lié au sport, modifie la respiration de façon radicale et crée un surplus d’humidité sur la zone du visage recouverte par le masque. Il est ainsi conseillé d’opter pour des sports individuels, sans contact et qui peuvent être réalisés sans masque. 

Les activités en plein air sont tout de même recommandés pour limiter les risques de contamination. Les randonnées au grand air et entre personnes vivants dans la même maison sont une parfaite activité malgré la chaleur et pour peu que l’on soit protégé du soleil (chapeau, crème solaire, eau…) .

En ce qui concerne les travailleurs en extérieur (chantiers, BTP…), l’OPPBTP conseille de privilégier la distanciation physique afin de diminuer autant que possible l’obligation de porter un masque.

Hydrater la peau

La partie du visage sous le masque peut, conjuguée à la chaleur, entraîner d’importantes irritations cutanées. Le frottement du masques, l’humidité et la transpiration favorisent les excès de sébum et nuisent à l’impact positif de la barrière cutanée. Pour lutter contre les problèmes de peau que cela pourrait engendrer, il est conseillé d’hydrater régulièrement sa peau à l’aide d’eau tiède et de savon doux. Il est impératif de bien sécher sa peau après l’avoir nettoyé pour ne pas humidifier le masque et ainsi diminuer sa capacité de filtration. 

La sécheresse cutanée est un ennemi dont il est bon de se passer. Pour les mêmes raisons, l’utilisation de fond de teint, qui limite l’aération de la peau, est déconseillée.

S'hydrater

Avec les fortes chaleurs et la nécessité de porter un masque pour limiter les risques de transmission de maladies, il est plus que jamais important de boire de l’eau par prévention et pour se rafraîchir. Dés lors que votre corps est soumis à une activité quelle qu’elle soit, la consommation d’eau est nécessaire. De même, il est important de maintenir un apport en eau si le port d’un masque ffp2 noir est nécessaire.

Les médecins conseillent de boire l’équivalent d’un verre d’eau toutes les heures en temps de canicule.

 Ce qu’il faut retenir

 
  • Un masque humide doit être immédiatement changé.
  • L’hydratation est plus que jamais importante avec les fortes chaleurs et l’obligation du port du masque.
  • Les activités physiques nécessitant le port du masque doivent être limitées;
  • Il est conseillé de respirer par le nez.
  • Les masques chirurgicaux blancs sont les plus efficaces pour limiter la sudation du porteur.

Le port du masque et le respect des gestes barrières est un enjeu de sécurité et de santé publique pour la France en temps de pandémie mondiale de virus covid SARS-COV2. Pour bien porter son masque malgré les fortes chaleurs, il est recommandé d’appliquer l’ensemble de ces conseils à la lettre.

Retour haut de page