Pourquoi mettre du froid sur une blessure ? Découvrez les bienfaits du froid !

Connaissez-vous la cryothérapie ? Il s’agit d’une technique naturelle permettant d’apaiser la douleur par le froid.
Les bienfaits du froid à des fins médicales sont connus et exploités depuis l’Antiquité. De nos jours, le froid reste largement utilisé en médecine générale et sportive pour calmer les douleurs et accélérer la cictrisation.

À quoi sert le froid sur une blessure ? Quels traumatismes soigner avec le froid ? Quels produits utiliser ? Nos réponses dans cet article.

application-de-froid-sur-blessure

Les bienfaits du froid

Le froid est une méthode de soulagement des douleurs à la fois naturelle et incontournable. Voici ses deux principaux atouts :

  • Antalgique et anesthésiant : la glace diminue la transmission nerveuse de la douleur. En anesthésiant les tissus et réduisant les spasmes musculaires, elle contribue ainsi à apporter un apaisement immédiat.

  • Anti-inflammatoire : ses vertus anti-inflammatoires restreignent la production des enzymes responsables de l’inflammation. Son application entraîne également une constriction des vaisseaux sanguins qui limite le risque de saignement interne. Cela va atténuer la formation d’œdèmes et d’hématomes.
Diminution des douleurs, réduction de l’inflammation et donc guérison plus rapide, tels sont les bienfaits qu’apporte le froid sur une lésion.

Le froid contre la douleur : quelles blessures peut-on soulager ?

Une lésion articulo-musculaire

Le froid est l’allié des sportifs, familiers des blessures articulo-musculaires ! Il permet en effet de soigner les traumatismes suivants :

  • Luxation
  • Déchirure musculaire, tendineuse et ligamentaire
  • Claquage
  • Entorse
  • Contusion
  • Tendinite
  • Élongation
L’application de glace au plus tôt après le choc va donc réduire la douleur et limiter l’inflammation.

Un hématome

Vous avez reçu un coup ? Pour éviter la formation d’un oedème, d’une ecchymose ou d’un hématome, appliquez un pack froid ou une vessie de glace sur la zone blessée. Comme vu précédemment, ces produits auront pour effet de restreindre le saignement à l’origine de l’hématome et par conséquent d’empêcher la progression de l’enflure.

Une piqûre de moustique

Peu connue mais pourtant très efficace, la méthode consistant à déposer de la glace pour calmer les démangeaisons d’un bouton de moustique fonctionne ! Pour ce faire, appliquez une poche de froid ou un glaçon enveloppé de tissu pendant une dizaine de minutes. Cette action va anesthésier la piqûre et stopper l’envie de se gratter. Une solution pratique si vous n’avez pas de crème apaisante moustique ou autre produit anti moustique.

Des maux de tête

Eh oui, le froid apaise aussi les céphalées ! Sa propriété antalgique apporte beaucoup de bien en cas de migraine. La solution la plus simple consiste à poser un tissu contenant des glaçons sur son front. Cela entraînera une vasoconstriction des vaisseaux dilatés qui procurera un soulagement bienvenu.
De plus, il est possible de déposer sur les tempes un coton imprégné de quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. La sensation de fraîcheur calmera les douleurs.

Froid sur blessure : quels produits utiliser ?

De nombreux produits exploitent les bienfaits du froid. Nous vous livrons ici les plus fréquents.

Une poche de froid

Le produit de froid le plus courant est sans aucun doute la poche de froid. On la retrouve sous forme de pack de glace, de vessie à glace, de sachet de petits pois ou tout simplement de glaçons enveloppés dans du tissu.
Bon à savoir : si vous êtes en extérieur (randonnée, camping) sans accès à un congélateur, sachez qu’il existe la poche de froid instantané. Il suffit d’opérer une simple pression dessus afin de diffuser du froid.
La poche de glace va participer à baisser la température à la surface de la peau pour bénéficier ainsi des bienfaits du froid.

Une bombe de froid

Produit indispensable en médecine sportive, la bombe de froid est le premier réflexe des soigneurs après un choc. En format spray, le froid est alors diffusé sur la partie du corps douloureuse. Il réduit le gonflement et atténue aussitôt les douleurs. C’est pourquoi la bombe de froid est une habituée de la trousse de secours sport.

Du roll-on

L’avantage du roll-on va être de cibler une zone précise (tempes, orteil…). C’est ici la sensation de fraîcheur des ingrédients utilisés qui va soulager la douleur. La fraîcheur du camphre, de l’eucalyptus ou du menthol apaise en effet d’emblée la partie douloureuse.

Un masque thermique

Maux de tête, inflammation des sinus ou encore congestion nasale peuvent être apaisés grâce à l’application d’un masque thermique. Leur forme ergonomique prévue pour recouvrir le haut du visage confère un effet calmant.

Froid sur une blessure : mode d’emploi

Pour une utilisation optimale du froid, veillez à bien suivre les recommandations ci-dessous :

  • Appliquez la poche de glace le plus tôt possible après le choc.
  • Laissez poser au minimum 10 minutes et jusqu’à 15 minutes, mais pas au-delà.
  • Renouvelez l’opération plusieurs fois par jour (toutes les 3H par exemple).
  • Cessez d’utiliser du froid 72H après le traumatisme.
  • Si les douleurs persistent, consultez un médecin.
  • Pour une récupération plus rapide, couplez la glace à l’ensemble du protocole RICE : Repos (laissez reposer la zone lésée), Ice (recours au froid), Compression (comprimez la partie blessée) et Élévation (surélevez le membre douloureux).

Précautions d’emploi du froid

La cryothérapie est une méthode de traitement thérapeutique naturelle. Toutefois, ce n’est pas pour autant une solution anodine. Il convient, pour un bon usage, de respecter certaines précautions :

  • Ne mettez jamais de glace directement en contact avec la peau. Il existe en effet un risque d’engelures ou de brûlure par le froid. Insérez toujours un tissu entre la glace et la peau.
  • N’ayez pas recours au froid si vous présentez des problèmes de circulation sanguine, d’anémie ou si vous souffrez du syndrome de Raynaud. Évitez aussi cette méthode en cas de troubles de la sensibilité cutanée, d’allergie au froid, de cryoglobulinémie ou encore de cancer.
  • N’appliquez pas de glace sur une plaie ouverte ou infectée.
  • La glace ne peut à elle seule guérir un traumatisme grave. Consultez votre médecin si la blessure est sévère.

Quid de la chaleur ?

La chaleur est une autre méthode de soin naturelle. Contrairement au froid, le chaud ne va pas apporter d’action analgésique après le traumatisme. De ce fait, il est déconseillé d’en appliquer sur une inflammation. On s’en servira plutôt 72H après le choc et donc après le froid. Les professionnels de santé recommandent également l’utilisation de la chaleur pour des douleurs chroniques.

À l’inverse du froid, le chaud provoque une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui favorise la circulation sanguine et détend les muscles et les raideurs. Tournez-vous ainsi vers le chaud si vous souffrez d’arthrose ou de contractions. Mais aussi en cas de crampes, de torticolis, de lumbago ou si vos muscles sont tendus ou endoloris.

 Ce qu’il faut retenir

  • La glace apaise et favorise la guérison.
  • Les bienfaits du froid sont les suivants : diminution locale de la circulation sanguine, réduction des risques de saignements internes, limitation de l’inflammation et des gonflements, soulagement de la douleur.
  • L’utilisation de la glace est très courante en traumatologie et en médecine du sport.
  • Le froid aide à guérir les blessures articulo-musculaires (tendinite, entorse, déchirure musculaire…) mais aussi les hématomes, les maux de tête et les démangeaisons dues aux piqûres de moustique.
  • Parmi les produits permettant de bénéficier des bienfaits du froid : le pack de glace, la vessie à glace, le roll-on, la bombe de froid, sans oublier le masque thermique.
  • La glace n’est pas sans conséquent sur le corps : un certain nombre de précautions sont à respecter.

Conclusion : la cryothérapie est une méthode naturelle pour calmer les douleurs suite à un traumatisme et accélérer la cicatrisation. Pour profiter des bienfaits du froid, appliquez de la glace immédiatement après le choc.
La poche de froid, l’amie des sportifs et des personnes sujettes aux coups !

Retour haut de page