Brûlure : comment réagir et comment la soigner ?

Qu’elle soit superficielle ou profonde, une brûlure nécessite des soins adaptés. Ces soins permettent à la fois d’éviter que les lésions ne s’aggravent ou ne s’infectent, et d’accélérer leur guérison. Selon le type de brûlure et sa gravité, découvrez comment intervenir et quels produits sont efficaces.

brulure

Les types de brûlures

Exposition prolongée aux rayons solaires, contact avec un corps incandescent ou un produit chimique… Au quotidien, les risques de se brûler ne manquent pas. Selon les cas et surtout selon la gravité, la manière de traiter la brûlure ne sera pas la même.

Par définition, une brûlure est une lésion plus ou moins importante sur les tissus corporels (le plus souvent la peau), due à un contact avec une source de chaleur ou une substance corrosive, un froid intense, du courant électrique ou des rayonnements.

La brûlure thermique

Elle est causée la plupart du temps par un contact direct avec des flammes, un liquide, un gaz ou une surface dont la température est très élevée. Ces brûlures liées à la chaleur sont fréquentes au domicile comme dans certains milieux professionnels.

Elle sont provoquées par le contact avec un élément à température élevée :

  • un objet : fer à repasser, grille de barbecue, briquet…
  • un liquide : eau bouillante ou huile chaude de cuisine, aliments trop chauds (soupe, thé, café …), bain trop chaud…
  • un gaz : vapeurs industrielles ou domestiques, fumées …
  • une flamme

Parmi les brûlures thermiques, on retrouve également les brûlures par le froid. En effet, le froid brûle les tissus corporels selon les mêmes mécanismes que le chaud.

La brûlure chimique

Les cas de brûlures chimiques sont dus à une réaction de l’épiderme et des tissus quand ils entrent en contact avec une substance chimique nocive

La gravité de la brûlure et la quantité de tissus endommagés dépendent généralement du produit chimique et du temps d’exposition.

La brûlure par rayonnement

La plus répandue est le coup de soleil : l’épiderme est soumis aux rayonnements intenses du soleil (les UV) et brûle.

En plus d’une atteinte superficielle (la brûlure visible), les rayonnements provoquent des dégâts en profondeur et peuvent à long terme causer des cancers de la peau.

La brûlure électrique

L’électricité peut en même temps causer des dommages graves en interne et en externe. Les accidents causés par l’électricité sont parfois visibles sur la peau et nécessitent des soins adaptés.

Comme la brûlure électrique cause des dégâts non visibles (sur les organes), elle nécessite toujours une prise en charge médicale en urgence.

La brûlure par irradiation

Elle est causée par une exposition à des radiations émises par des particules radioactives.

Ces brûlures peuvent survenir par exemple lors d’un incident dans un réacteur nucléaire mais elles sont, fort heureusement, très rares. L’industrie du nucléaire est soumise à des normes extrêmement strictes pour la protection de ses employés et des populations.

Les différents degrés

 

Brûlure 1er degré

En apparence, la brûlure au premier degré correspond à une rougeur sur la peau (appelée érythème). La plaque est douloureuse, rouge et sèche, mais il n’y a pas de cloque apparente. Seul l’épiderme est touché (la couche la plus superficielle de la peau).

Généralement, les lésions ne sont préoccupantes que si elles sont très étendues ou si la victime est un petit enfant.

Dans la plupart des cas, une brûlure du premier degré est causée par une exposition à une source de chaleur ou au soleil. Elle entraîne la formation d’un oedème (gonflement) et provoque des démangeaisons d’origine nerveuse. Celles-ci disparaissent en principe sous quelques jours.

On peut traiter soi-même une brûlure de premier degré si la surface concernée ne dépasse pas 10% du corps.

Dans le cas d’une brûlure au premier degré, la guérison prend généralement une semaine et ne laisse pas de cicatrice. Pour soigner ce type de blessure, il faut laisser la partie brûlée sous un jet d’eau froide pendant 15 min environ (si la cause est thermique) et placer un pansement stérile

N’appliquez rien de plus dans l’immédiat, sauf si vous avez à disposition des produits spécialement adaptés pour les brûlures, comme les compresses Burnshield. Ultérieurement, vous pourrez y appliquer un gel hydratant et antiseptique (sans corps gras) pendant 1 ou 2 jours. Les soins hydratants sont à prolonger même quand la rougeur a disparu.

Brûlure 2eme degré

La brûlure au second degré se reconnaît par la présence de cloques (aussi appelées phlyctènes) sur la zone atteinte. Elles peuvent apparaître immédiatement après la brûlure ou quelques heures après. Les cloques sont remplies d’un liquide transparent et entourées de zones rouges.

Dans ce type de brûlure, le derme est touché (couche de la peau sous l’épiderme). La gravité dépend de l’étendue des cloques, si elles se sont rompues au moment de la brûlure et si la douleur est intense ou faible.

  • Si les cloques se rompent lors de la brûlure, les tissus profonds sont davantage touchés et une consultation médicale s’impose.
  • Si la douleur est faible, c’est le signe que les terminaisons nerveuses sont atteintes.  Si le derme paraît blanc au lieu d’être rouge, c’est le signe que des vaisseaux sanguins ont été touchés. Dans ces deux cas, la blessure exige une prise en charge médicale.

En dehors des facteurs de gravités cités, la guérison de ce type de brûlure prend environ 2 à 3 semaines et ne laisse aucune cicatrice.

Dans le cas d’une brûlure au second degré superficielle, il est possible de s’en occuper si sa taille ne dépasse pas les 3 cm carrés. Pour faciliter la guérison, il est important d’utiliser des produits de soins désinfectants sans alcool et d’hydrater la zone avec une crème sans corps gras.

Faut-il percer une cloque de brûlure ? En perçant le phlyctène, vous risquez de mettre à nu les couches profondes de la peau (très sensibles et plus à risque d’infection). Il vaut mieux appliquer les soins en surface, en veillant autant que possible à ne pas rompre les cloques. Nettoyez avec du sérum physiologique et couvrez la lésion avec un pansement hydrocolloïde.

Brûlure 3eme degré

C’est le degré le plus grave. La surface de la peau comporte des plaques dures, cartonnées, blanches ou foncées et indolores (au niveau de la brûlure, mais une douleur intense peut être ressentie en périphérie). La peau est brûlée en profondeur, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses sont atteints, les muscles et les organes sous-jacents peuvent être touchés.

En présence de ce type de brûlure, contactez immédiatement les secours (15 ou 112). La victime doit recevoir une prise en charge médicale rapide.

Selon l’étendue des lésions, la guérison peut prendre de 2-3 semaines à plusieurs mois. Elles laisseront des cicatrices plus ou moins marquées.

 

Que mettre sur une brûlure ?

Dés lors qu’une brulure survient, il faut arroser la zone une vingtaine de minutes avec de l’eau tiède pour stopper autant que possible la diffusion des lésions cutanées et diminuer la douleur.

Pour stopper les effets d’une brûlure thermique, passez la peau sous un jet d’eau à température ambiante pendant 15 minutes.

Immédiatement après la brûlure, il est préférable de n’appliquer que des produits conçus spécialement pour ces lésions. Les produits Burnshield permettent d’apaiser, d’accélérer la cicatrisation tout en limitant le risque d’infection. Il est conseillé de couvrir les brûlures avec des pansements stériles.

Dans un second temps, quand la brûlure n’est plus « vive », vous pouvez opter pour des crèmes à base d’eau. Elles aident à apaiser les échauffements et les démangeaisons. Plus tard, vous pourrez opter pour des crèmes plus grasses, qui apporteront davantage d’hydratation pour aider à la cicatrisation.

 Ce qu’il faut retenir

 
  • La brûlure est une lésion des tissus corporels (le plus souvent la peau), liée à un contact avec une matière trop chaude, une exposition à un froid intense, un rayonnement, un courant électrique, une substance corrosive ou des radiations.
  • Les brûlures sont du 1er, du 2nd ou du 3e degré (selon un niveau de gravité croissant).
  • Il est possible de soigner soi-même des brûlures du premier degré peu étendues ou des brûlures du second degré superficielles.
  • Passez la zone brûlée sous l’eau courante à température ambiante pendant 15 minutes. Appliquez un pansement stérile.
  • Si besoin, vous pouvez placer une compresse spéciale brûlure sous le pansement.
  • Les brûlures du second degré profondes ou du troisième degré nécessitent une prise en charge médicale.
  • En présence de ce type de blessure, contactez les secours (15 ou 112).

Selon la gravité de la brûlure, il existe divers moyens de s’en occuper : soigner soi-même, consulter un médecin ou encore alerter les secours pour une évacuation, dans le cas de grands brûlés. Pour les brûlures du premier degré et les brûlures du second degré superficielles, vous trouverez sur notre catalogue tous les produits nécessaires pour les prendre en charge et les soigner.

Retour haut de page