Comment faire du sport sans risque avec le covid 19 ?

Avec le covid-19, les pratiquants de sport en extérieur et en intérieur ont connu de fortes restrictions sur leur pratique d’activité physique. Alors que l’épidémie se prolonge, il est désormais nécessaire d’adapter sa pratique sportive pour respecter les gestes barrières : port du masque de protection, distanciation sociale, veiller à se laver les mains… Medisafe vous présente les meilleures solutions pour continuer la pratique sportive malgré le coronavirus SARS-CoV2.

sport covid masque ffp2

Comment faire du sport avec un masque ?

C’est l’une des craintes des sportifs : que le port d’un masque nuise à leurs capacités physiques et engendre des troubles respiratoires plus ou moins graves. Cette préoccupation n’est qu’à moitié vraie.

Sur les réseaux sociaux on a pu observer des fake news qui supputaient que le port du masque engendrait des hypoxies ou des empoisonnements au dioxyde de carbone en cas de pratique sportive avec un masque FFP2. Cela est faux, le port d’un masque filtrant FFP2 lors d’une pratique sportive n’engendre pas de risque respiratoire, bien qu’il soit tout de même déconseillé pour les personnes ayant des problèmes respiratoires de pratiquer une activité physique avec un masque FFP2 en l’absence de tests poussés pouvant apporter un constat scientifique. Dans ces cas précis c’est davantage la pathologie respiratoire qui inquiète les chercheurs que le masque de protection. Il est donc tout à fait possible de faire du sport tout en portant un masque FFP2 à usage unique ou lavable, en intérieur comme en extérieur. Un effort maximal est même possible.

L’étude italienne du Centre de Cardiologie Monzino à Milan qui a fait le constat que le port du masque était compatible avec une activité physique relate tout de même une certaine baisse des performances pour les porteurs de masque. En effet, des tests réalisés sur un groupe de pratiquants d’aérobique ont amené à constater que le port du masque entraînait une baisse d’environ 10% des capacités physiques. Il ne faut ainsi pas s’attendre à battre des records sportifs lorsque l’on porte un masque FFP2. Le port d’un masque chirurgical entraîne quant à lui une baisse de performance trop peu importante pour être quantifiée. Les masques FFP3, conçus davantage pour des travaux à fort risque de projection, sont eux formellement déconseillés pour réaliser des efforts.

Comment faire du sport sans risque de contamination ?

Le constat est triste, mais certains sports sont déconseillés, sans encadrement précis, depuis le début de la crise Covid. Les sports de contact sont ainsi soumis à des régles strictes car ils sont les plus susceptibles de transmettre le virus entre joueurs. Les autotests covid facilitent ainsi le déroulé des rencontres en permettant à l’ensemble des joueurs de se tester avant un match. Les sports individuels (course à pied…) ou les sports de plein air (randonnée) permettant une certaine prise de distance entre les participants (tennis, golf…) sont recommandés. Les salles de sport restent quant à elles ouvertes, mais un pass vaccinal est nécessaire et les règles de distanciation sociale doivent toujours être respectées. Comme pour tous les lieux fermés, les pièces doivent être aérées aussi souvent que possible. Il existe des complexes sportifs qui nécessitent la mise en place de consignes spécifiques comme les piscines et stations de sik.  Enfin, qu’elle que soit la pratique sportive, l’utilisation de gel hydroalcoolique antibactérien reste nécessaire pour se nettoyer les mains fréquemment.

 Ce qu’il faut retenir

 
  • Les sports individuels et en plein air sont les moins à risque.
  • Les sports de contact sont ceux à encadrer le plus possible, l’utilisation d’autotests antigéniques avant les rencontres est une piste à envisager.
  •  L’utilisation de gel hydroalcoolique et la distanciation sociale sont toujours d’actualité.
  • Le port d’un masque FFP2 ou d’un masque chirurgical n’empêche pas la pratique sportive. 

Il est nécessaire de suivre l’ensemble de ces conseils à la lettre afin de pouvoir pratiquer une activité sportive tout en minimisant le risque de contamination au coronavirus SARS-CoV2.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Retour haut de page