01 83 62 08 26 Lun. - ven. 9h - 18h
1er acteur de la chaîne des secours

Jeune parent, apprenez à soigner les petits bobos de votre enfant !

Les enfants ont une énergie incroyable ! Mais pour vous, parents, ce dynamisme est souvent synonyme de crainte car cela multiplie les risques de blessures.
Comment soigner les petits bobos de la vie quotidienne grâce à notre trousse de secours maison ? Lisez notre article !

Sommaire
    Publié le 05/07/2022, mis à jour le 23 janvier 2023
    5 minute(s) de lecture
    Par Marie
    bobo-enfant

    Égratignure

    Votre enfant est tombé sur le coude ou la main et s’est égratigné ? Il est temps de soigner cette petite blessure ! Pour ce faire, suivez le procédé suivant :

    • Lavez-vous tout d’abord les mains et enfilez une paire de gants afin de minimiser le risque de contamination.
    • Nettoyez la peau éraflée avec de l’eau chaude et du savon, puis avec du sérum physiologique. Cette étape va permettre de retirer les petits débris nichés dans la plaie (gravier, terre…) et de stopper le saignement éventuel.
    • Séchez avec une compresse stérile.
    • Sur une nouvelle compresse, versez un peu de chlorhexidine et désinfectez la plaie du centre vers l’extérieur. Cet antiseptique est idéal pour les enfants car il est doux et ne pique pas. À l’inverse, l’alcool 70° est à proscrire : non seulement il pique, mais il n’est pas adapté pour la désinfection d’une plaie (peau saine uniquement).
    • Pour finir, appliquez un petit pansement pour protéger la plaie et créer un terrain humide qui accélérera la cicatrisation. Le deuxième jour, renouvelez le processus de nettoyage et de désinfection mais laissez cette fois la blessure sécher à l’air libre.

    Une écorchure est une blessure superficielle. Toutefois, comme toute lésion, il existe un risque d’infection si elle est mal soignée. Ainsi, si elle s’infecte, si elle est profonde ou si elle se situe sur une zone sensible (yeux), n’hésitez pas à consulter un médecin.

    pansement-bobo-enfant

    Coupure ou petite plaie ouverte

    Votre enfant a trébuché sur un caillou et s’est ouvert le genou ? À présent, il saigne et son genou présente une plaie ouverte ? Le processus de nettoyage et de désinfection est le même que celui indiqué ci-dessus.

    Par contre, vous n’allez pas appliquer un pansement. Sur une entaille, il convient en effet de rapprocher les berges de la plaie. Pour ce faire, le mieux est d’utiliser des bandelettes adhésives cutanées comme les Steri-Strip.

    Pour poser ces bandelettes, découpez-les selon la taille de la plaie puis disposez-les perpendiculairement à la lésion. Posez ensuite un dernier Steri-Strip à la parallèle. Les sutures cutanées peuvent rester en place 5 jours. Après le retrait, désinfectez de nouveau la peau.

    Préférez donc le Steri-Strip au simple pansement pour soigner une petite incision ou coupure. Cela accélèrera la cicatrisation et rendra la cicatrice plus esthétique.

    Bosse ou bleu

    Les enfants ont tendance à courir et sauter dans tous les sens. Ils sont ainsi familiers aux bleus et aux bosses ! La plupart des coups sont bénins. En revanche, si c’est la tête qui est touchée et que votre enfant montre des signes de somnolence ou des vomissements, consultez dès que possible un professionnel de santé.

    Premier réflexe à avoir si votre petit présente une bosse ou un gros bleu : le pack de froid ! Assurez-vous d’en avoir toujours un dans votre congélateur (vous pouvez aussi opter pour des glaçons enveloppés dans du tissu). Et lors de vos sorties en extérieur, prévoyez une poche de froid instantané. Très pratique, ce produit qui se conserve à température ambiante libère du froid par simple pression.

    Le froid permet en effet de freiner la progression de l’hématome en limitant l’écoulement de sang. Appliquez votre pack sur la bosse de votre enfant durant plusieurs minutes et au plus vite après le choc. Attention : si vous utilisez des glaçons, pensez bien à toujours les envelopper dans un tissu pour éviter tout risque de brûlure.

    Après le froid, place à l’arnica ! L’application de gel à l’arnica sur la partie lésée va contribuer à diminuer l’inflammation. Massez délicatement jusqu’à pénétration du produit.

    bosse-enfant

    Piqûre de moustique

    Les boutons de moustiques sont rarement inquiétants. Mais pour le jeune enfant, les démangeaisons qu’ils provoquent sont très désagréables ! De plus, s’il se gratte trop, cela peut créer une infection.

    Pour lui ôter l’envie de se gratter, ayez toujours dans votre armoire à pharmacie une crème apaisante moustique. Ce produit le soulagera grandement. Si vous n’avez pas ce produit chez vous, appliquez sur le bouton de votre enfant du vinaigre de cidre, du bicarbonate de soude voire même du plantain.

    Comme le dit si bien le dicton, « mieux vaut prévenir que guérir ». Pour empêcher toute piqûre de moustique sur la peau de votre petit, investissez donc dans une prise moustique ou une moustiquaire dans sa chambre. Et pour le protéger en extérieur, un spray répulsif sera parfait pour repousser les insectes indésirables.

    Piqûre de guêpe ou d’abeille

    Le risque, si votre enfant se fait piquer par une guêpe ou une abeille, est qu’il développe une réaction allergique. Certains enfants réagissent en effet plus violemment que d’autres. Ainsi, si vous remarquez un gonflement important ou une difficulté respiratoire, consultez un médecin. De même, si votre petit présente plusieurs piqûres, allez voir immédiatement un professionnel de santé.

    Avant toute chose, désinfectez la piqûre avec une solution antiseptique. Si le dard est rentré dans la peau, enlevez-le avec une pince à épiler sans appuyer sur la peau gonflée. Appliquez une nouvelle fois un produit antiseptique. Ensuite, posez du froid afin de faire diminuer le gonflement ainsi que la douleur. Bon à savoir : frotter la piqûre avec un oignon permet de réduire la douleur. L’ammonium contenu dans l’oignon neutralise en effet le venin.

    Sachez qu’il existe aussi des pompe anti-venin qui pompent le venin contenu dans la piqûre. Le retrait du venin limite sa diffusion dans l’organisme et calme plus rapidement la douleur.

    enfant-piqure-guepe

    Brûlure

    Votre petit s’est brûlé avec l’eau bouillante de la casserole ou avec les projections du barbecue ? Passez immédiatement la partie de son corps touchée sous l’eau froide. Laissez-la couler une bonne quinzaine de minutes. La température de la peau va ainsi baisser et apaiser la douleur. Ensuite, appliquez une crème de type Biafine ou encore du beurre de karité. Oubliez par contre les corps gras qui risqueraient d’aggraver la plaie et les glaçons qui brûleraient davantage la peau. Par ailleurs, si vous avez sous la main un gel anti-brûlure à base d’hydrogel, cela aidera grandement à apaiser la brûlure.

    En revanche, si la blessure est importante (elle s’étend sur une vaste surface, la peau se soulève…), appelez de suite le 15 et passez la zone blessée sous l’eau froide en attendant les secours. Un moyen mnémotechnique permet de se souvenir de cette consigne en situation de panique : la règle des 3×15 (15 minutes sous une eau à 15° et appeler le 15).

    Saignement du nez

    Le saignement de nez chez un enfant peut survenir suite à une chute, un grattage nasal répétitif ou encore un mouchage trop fort.

    Pour le soigner, mouchez tout d’abord son nez. Ensuite, pincez ses narines pendant une dizaine de minutes. La compression du vaisseau touché va entraîner l’arrêt du saignement.

    Vous pouvez aussi utiliser, si vous en avez, une mèche hémostatique. Ce produit s’introduit directement dans la narine. Auparavant, torsadez-le et humidifiez-le avec un peu de sérum physiologique. Pincez les narines durant 10 minutes puis gardez la mèche en place au moins 30 minutes et jusqu’à 24H. Les ions calcium présents dans cette mèche aident à la formation d’un caillot qui va stopper le saignement. Votre enfant pourra donc continuer à jouer en toute tranquillité.

    saignement-nez-fille

    Ce qu’il faut retenir

    • Égratignure, coupure, brûlure, saignement de nez ou bosse sont des petites blessures courantes chez les enfants.
    • Pour les soigner, toujours avoir dans sa trousse de secours des pansements, de la chlorhexidine, des Steri-Strip, un pack de froid mais aussi de l’arnica et des mèches hémostatiques.
    • Les blessures bénignes étant très fréquentes, il convient de savoir comment réagir afin de soigner l’enfant au plus vite.
    • Pour toute plaie sévère ou en cas de comportement anormal de votre enfant, appelez aussitôt un médecin.

    Conclusion : pansement, chlorhexidine, Steri-Strip… sont les indispensables à toujours avoir dans sa trousse de secours pour soigner les petits bobos de votre enfant !

    Votre avis compte pour nous!

    Publié le 05/07/2022, mis à jour le 23 janvier 2023

    Ajoutez votre commentaire




    Abonnez-vous !Devenez un maillon de la
    Chaîne des Secours

    ✅ Des conseils pour prévenir les risques,

    ✅ Des tutos qui peuvent sauver une vie,

    ✅ Des équipements pensés pour chaque situation.