Gestes de Premiers Secours

Comment réagir face à la détresse psychologique des rescapés d’un accident ou d’une agression ?

Suite à un accident ou une forme d’agression, une personne rescapée ou témoin des faits a besoin du soutien de ses proches pour pouvoir vaincre les situations traumatiques. En effet, la victime peut subir un choc psychologique, qui est une réaction normale du psychisme humain face à des événements trop violents ou inhabituels. Cette souffrance psychique se manifeste de manière différente selon les personnes, et selon l’ampleur de l’événement. Le plus souvent, la victime montre des signes physiques de fatigue, d’anxiété ainsi que du stress. 

 

 

 

Parfois, des troubles de l’attention, des douleurs musculaires, des accès de colère et des troubles émotifs peuvent apparaître. Les personnes atteintes de détresse psychologique ne présentent pas de maladies psychiatriques, elles n’ont pas besoin de soins spécialisés. Toutefois, sans accompagnement adapté, la détresse psychologique pourrait provoquer des problèmes comportementaux, ainsi que l’isolement social.

 

 

Le traitement

 

 

Souvent, les proches d’une personne victime de détresse psychologique réagissent négativement face aux troubles comportementaux qu’elle manifeste. Ce qui ne fait généralement qu’aggraver le cas de la personne. Il est absolument nécessaire de reconnaître le traumatisme de la personne et de ne pas la juger. Il s’agit plutôt de prendre son parti, l’écouter sans la presser, et surtout l’encourager. La détresse psychologique peut être telle que la personne réagisse de manière bizarre ou se montre indifférente par rapport aux efforts de ses proches.

 

Le traitement d’une personne en détresse psychologique nécessite beaucoup de patience : il ne faut pas la bousculer, si elle ne veut pas bouger ni parler, il ne faut surtout pas l’obliger. Si elle veut s’exprimer, montrez-lui votre présence et votre soutien, et restez toujours à son écoute. Si vraiment vous n’arrivez pas à gérer le problème, vous pouvez l’encourager à consulter un professionnel ou une association. En effet, il vous incombe également de l’accompagner dans les démarches, qu’il s’agisse de porter plainte contre l’auteur de l’accident dont elle a été victime, ou pour contacter un professionnel ou une association.

Partager cet article :