Quel masque FFP2 choisir ?

Les masques FFP2 sont parmi les masques de protection filtrant respiratoires les plus utilisés pour faire face à des épidémies de maladies transmissibles par voies aériennes telles que la grippe aviaire, le SRAS ou la COVID-19. Avant d’acheter un masque FFP2, il est bon de savoir à quoi correspond cette appellation.

masque ffp2 type

Que veut dire FFP2 ?

Il existe trois types de masque FFP, sigle qui signifie « Filtering Facepiece particles » (pièce faciale filtrante). Le niveau d’efficacité des masques FFP est classé de 1 à 3. Les masques FFP1 protègent des poussières tandis que les masques FFP3 sont davantage utilisés dans le cadre industriel et/ou purement médical.

Le masque FFP2 ou masque anti-pollution protège des particules fines, poussières, postillons, gouttelettes et autres aérosols en suspension dans l’air. Il protège donc de l’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne.

Le masque FFP2 filtre plus de 98% des aérosols de taille moyenne 3 µm et au moins 94% des aérosols de taille moyenne 0,6µm.

Avant l’épidémie mondiale de coronavirus, le masque FFP2 était particulièrement utilisé dans l’industrie et dans l’agriculture.

Il existe des masques FFP2 avec valve qui offrent une meilleure capacité de respiration grâce à la valve expiratoire filtrant les particules absorbées à l’inspiration sans retenir les particules expirées. À noter qu’en cas d’infection transmissible par les voies aériennes, un masque FFP2 à valve ne protège que son porteur sans protéger les personnes environnantes d’une possible contamination par le porteur si les gestes barrières ne sont pas respectés.

Un appareil de protection respiratoire jetable filtrant contre les particules doit être porté entre 3 et 8 heures. Il est cependant recommandé de le porter seulement 4 heures avant de le remplacer.

 

 

Quelles sont les normes d'un masque FFP2 ?

Un masque FFP2 est un demi-masque (qui ne couvre que le nez, le menton et la bouche) qui doit obligatoirement être certifié par la norme européenne EN 149:2001+A1, mise à jour en septembre 2009. Un fabricant de masque CE doit établir une déclaration UE de conformité. La conformité des masques de type FFP2 ne dépend pas de la réglementation à propos des dispositifs médicaux, mais de la réglementation européenne sur les équipements de protection individuelle (EPI).  La norme EN149 classifie les masques de type FFP en fonction de leur taux de filtration et leur taux de fuite, elle garantie leur efficacité dès lors qu’elle est délivrée par un organisme agréé.

Pour être certifié conforme à la norme EN149+A1:2009, un masque FFP2 doit répondre aux exigences techniques suivantes :

  • Il est résistant aux chocs, aux produits de nettoyage, aux produits de désinfection et à la flamme.
  • Le taux de pénétration par les aérosols est inférieur à 6%. Le taux de filtration est donc supérieur à 94%. Le taux de filtration représente la quantité de particules, poussières et autres aérosols en suspension qui ne peuvent pas traverser le masque.
  • Le taux de fuite vers l’intérieur doit être inférieur ou égal à 8%. Le taux de fuite représente les fuites au niveau des pourtours du masque. Il est important de coller son masque le plus près possible du visage afin de diminuer au maximum ce taux de fuite.
  • La résistance respiratoire doit être inférieure à 4 millibars afin de garantir que le porteur ne subisse pas de gêne à la respiration.
  • Le masque FFP2 doit être fabriqué dans des matériaux ne présentant aucun danger pour l’utilisateur.
  • Il doit disposer de lanières élastiques qui permettent au masque de s’adapter à toutes les formes de visage.

Lorsque l’on achète un masque FFP2 il est possible de vérifier sa fiabilité grâce aux informations directement inscrites sur le masque, à savoir :

  • L’identification du fabricant ou fournisseur.
  • L’appellation FFP2.
  • Une mention R pour réutilisable ou NR pour non-réutilisable.
  • La norme EN149 et sa dernière année de publication (2009). Cette donnée indique le niveau de conformité du masque FFP2.

Certains masques anti-poussières possèdent un marquage CE ainsi que le numéro d’identification de l’organisme ayant évalué la conformité du masque respiratoire FFP2.

Les masques de protection FFP2 doivent être placés dans un emballage primaire qui les protège des dommages extérieurs. Selon la norme EN149, cet emballage doit comporter les informations suivantes :

  • Le type de masque FFP et la classe 2 qui forment l’appellation FFP2.
  • L’identification du fabricant des masques de protection respiratoire dits FFP2.
  • La mention « R » (réutilisable) ou « NR » (non-réutilisable) qui indique si le masque est limité à une seule utilisation ou s’il est possible d’enlever et remettre son masque pour une nouvelle utilisation.
  • La mention « D » peut apparaître si un masque a une capacité de filtration à la dolomie.
  • La référence de la norme EN149 ainsi que sa dernière année de mise à jour (2009 actuellement).
  • La date limite de stockage dans des conditions optimales, qui sont elles-mêmes indiquées sur l’emballage.
  • Un renvoi à la notice d’utilisation.

Lors de l’achat de masque FFP2, il est important de contrôler que le modèle de masque de protection acheté réponde à l’ensemble de ces critères. La fabrication d’un masque FFP2 nécessite d’être traçable afin d’éviter les contrefaçons. Les masques FFP2 noirs possédent les mêmes certifications que les masques FFP2 blancs. Les agents utilisés pour la colorisation des masques ne sont pas dangereux et contraignants pour l’être humain.

masque ffp2

Les masques KN95 et N95

Il est fréquent de retrouver à l’achat des masques N95 et masques KN95. Ces deux appellations désignent des masques à la capacité de filtration moyenne de 95%.

Les masques N95 ne possèdent pas d’évaluation de leur taux de fuite, ce qui représente tout de même un critère important lors du choix d’un masque de protection respiratoire.

 Ce qu’il faut retenir

 
  • Un masque FFP2 est un demi-masque filtrant de classe 2.
  • Le masque de protection respiratoire FFP2 est utilisé pour faire face à des contaminations par gouttelettes, par postillons, poussières, particules fines…
  • Le masque type FFP2 filtre plus de 98% des aérosols de taille moyenne et plus de 94% des aérosols de petite taille.
  • Un masque de protection FFP2 nécessite d’être certifié par la norme EN149+A1:2009.
  • Le masque FFP2 doit permettre à son utilisateur de respirer convenablement lorsqu’il est porté.
  • Les indications sur la traçabilité et la fiabilité du masque sont inscrites directement sur le masque.

Les masques FFP2 sont parmi les masques grand-public les plus filtrants. Ils diminuent fortement les risques de contamination liés à l’air ambiant tout en ne limitant que peu la capacité de respiration de leur porteur.

Retour haut de page