Catégories articles
Secteur de l'agroalimentaire

Quels sont les équipements de sécurité et d’hygiène obligatoires du secteur de l’agroalimentaire ?

La sécurité et l’hygiène tiennent une place primordiale dans le secteur de l’agroalimentaire. Par manque de mesures adéquates, les bactéries risquent de se transmettre par contamination biologique ou physique. Voilà pourquoi les entreprises concernées doivent se soumettre à des règles strictes. Outre l’hygiène des locaux, celle de la main-d’œuvre demeure essentielle. Découvrez donc les équipements de sécurité et d’hygiène obligatoires de l’industrie de l’agroalimentaire.

L’importance de la sécurité et de l’hygiène dans le secteur de l’agroalimentaire

Dans un premier temps, les personnes qui travaillent dans les usines de transformation alimentaire encourent certains risques. Les températures extrêmes nécessaires à la production et à la conservation des aliments peuvent nuire à la santé des ouvriers. Ces derniers risquent également : déchirure, piqûre, glissade ou chocs. Bien évidemment, ils peuvent se salir et salir les produits à leur tour.

Pire encore, les professionnels de l’agroalimentaire s’exposent à des dangers d’empoisonnement. À titre d’exemple, la plupart des usines utilisent de l’ammoniac (NH3), un gaz incolore toxique. Chaque employé qui accède aux locaux doit ainsi porter un équipement de protection individuelle afin d’éviter l’inhalation d’une telle substance. Dans des endroits confinés remplis de fines particules comme la farine, il ne faut pas écarter la possibilité d’une explosion.

sécurité et hygiène

Parlons maintenant de l’hygiène dans le secteur de l’agroalimentaire ainsi que des enjeux encourus par les producteurs. Selon le règlement n ° 178/2002 du Parlement européen : « Aucune denrée alimentaire ne peut être mise en vente si elle s’avère préjudiciable à la santé humaine ». Le nettoyage et la désinfection réguliers des usines restent indispensables. Mais il faut aussi que les travailleurs portent des équipements d’hygiène normalisés pour garantir une production fiable.

En cas de problème, la société endossera toute responsabilité aux yeux de la loi. Cela peut valoir très cher sur le plan financier et ternir définitivement une image de marque. La meilleure solution réside donc dans les équipements de protection de haute qualité. Le respect des normes n’est pas l’unique critère de sélection, car d’autres facteurs comptent, tels que la qualité des matières de fabrication des EPI.

Les équipements de sécurité

Pour se protéger des risques du métier déjà mentionnés plus haut, chaque travailleur qui côtoie les usines et/ou manipule les aliments doit mettre un vêtement de protection. Cela peut être une combinaison jetable (usage unique) à col ou à capuche. Elle doit être confortable et respirable pour éviter que la productivité ne diminue. L’équipement de sécurité doit offrir une barrière implacable contre les projections de liquide et les autres éléments salissants ou contaminants présents dans les locaux.

sécurité et hygiène

Les vêtements de travail dans le secteur de l’agroalimentaire visent en premier à protéger les travailleurs des différents risques auxquels ils s’exposent. Mais ils permettent également de ne pas salir leurs « vrais » vêtements. Par ailleurs, ils évitent la contamination croisée de l’environnement. En clair, les porteurs restent propres et les aliments manipulés ne risquent aucune contamination.

Une personne qui travaille dans une usine agroalimentaire doit aussi porter un masque de protection. L’inhalation de substances toxiques présente un réel danger pour sa santé. Un métier dans ce secteur s’expose toujours à différentes sortes de poussières comme la farine, la fécule, les épices, etc. Elles peuvent causer des maladies respiratoires plus ou moins graves comme l’asthme. Ceci concerne plus particulièrement les employés chargés de broyer, de tamiser ou même de peser des ingrédients poussiéreux.

Il est possible de choisir entre le masque chirurgical ou le masque d’hygiène en mousse. Les deux sont efficaces et confortables à la fois. À l’instar des combinaisons de protection, les masques sont à usage unique. Une entreprise agroalimentaire doit établir un partenariat avec un fournisseur fiable afin de ne jamais manquer de matériel de protection.

Les équipements d’hygiène et de nettoyage

Les deux équipements de protection mentionnés ci-dessus (combinaison et masque) font également partie des indispensables pour garantir l’hygiène des locaux et des denrées produites. Par ailleurs, le port d’une paire de gants à usage unique est obligatoire pour éviter de manipuler les aliments directement avec les mains. Même avec des lingettes nettoyantes ou un gel hydroalcoolique à la disposition des employés, les mains restent de vrais nids à bactéries qui peuvent se salir très vite.

sécurité et hygiène

Comme les cuisiniers qui doivent mettre une toque, les professionnels de la transformation alimentaire doivent porter une charlotte. Les cheveux abritent généralement beaucoup de microbes. Une mèche qui tombe dans une préparation peut donc infecter celle-ci dans son intégralité, d’où l’importance de bien se couvrir la tête avec une charlotte de qualité. Un modèle à clip en polypropylène offre un confort optimal.

Pour une hygiène parfaite dans les locaux agroalimentaires, il faut se protéger de la tête aux pieds. Ainsi, la tenue de travail ne peut pas être complète sans des surchaussures imperméables. Certaines particules contaminantes ramenées de l’extérieur via les « vraies » chaussures peuvent être volatiles.

C’est d’ailleurs pour cela que le nettoyage s’avère tout aussi important. Sol, ustensiles, machines, zones de stockage, zones de préparation doivent être régulièrement nettoyés et désinfectés. Cette étape reste primordiale pour éviter tout empoisonnement alimentaire ou une invasion de nuisibles.

Les équipements de sécurité et d’hygiène du secteur de l’agroalimentaire servent en premier à protéger les travailleurs des risques présents sur leurs lieux de travail. Ensuite, ils permettent de renforcer l’hygiène par rapport à la production des denrées. Pour résumer, chaque employé doit porter une combinaison jetable, un masque chirurgical, une paire de gants en latex, une charlotte et des surchaussures étanches. Viennent en prime le nettoyage et la désinfection des locaux, qui doivent se faire de manière systématique et régulière.