Centres de vaccination : quel est l’équipement des soignants pour vacciner en toute sécurité ?

Depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 il y a un peu plus d’1 an (fin décembre 2020), les centres de vaccination, répartis un peu partout en France, n’ont pas désempli.
Alors que la campagne de rappel vaccinal (injection de la 3ème dose) bat son plein, nous nous sommes intéressés à l’équipement de protection des soignants dans les centres de vaccination.

Comment se protègent-ils face à l’épidémie ? Quels EPI (Equipement de Protection Individuelle) doivent-il porter ? Le point dans cet article.

EPI centres vaccination

Protection de la tête

Le masque : la protection indispensable contre le Covid-19

Obligatoire dans les lieux publics, le masque s’est démocratisé chez le grand public en 2020, pour contrer l’épidémie de Covid-19. Cet équipement, qui permet de se protéger et de protéger son entourage contre les particules, est indispensable chez les soignants.
Toux, éternuement, parole ou simple respiration entraînent en effet la projection de gouttelettes et aérosols, dont certains restent un moment en suspension dans l’air. Le masque, s’il est convenablement porté, a ainsi un effet barrière contre le virus, et notamment le virus du Covid-19.

Le masque FFP2 et le masque chirurgical sont les plus courants. Parce qu’il est plus filtrant (il retient 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm), le port du masque FFP2 est le modèle le plus indiqué pour les soignants.
Toutefois, pour une protection optimale, il convient de bien respecter la durée de port d’un masque chirurgical et d’un masque FFP2. Le premier doit ainsi être porté maximum 4H et le second est à renouveler au bout de 8H.

La charlotte pour combattre les contaminations émanant du cuir chevelu

Une mèche de cheveux peut contenir des germes, microbes et bactéries, et entraîner ainsi un risque de contamination. C’est pourquoi la charlotte est obligatoire pour les chirurgiens dans les salles d’opération, par exemple.

Dans les centres de vaccination, le port d’une charlotte jetable n’est pas imposé au personnel soignant. Il est toutefois vivement recommandé pour renforcer la protection des patients qui viennent se faire vacciner.
Cet équipement à usage unique existe en modèle classique rond avec serrage élastique, avec clip accordéon ou même avec visière. Il est à jeter à l’issue de la journée de travail.

EPI centre vaccination

Protection des mains

Le lavage de mains : le geste incontournable des professionnels de santé

Médecins, infirmiers et aide-soignants doivent avoir une hygiène irréprochable au niveau des mains. Le lavage des mains doit ainsi se faire tout au long de leur journée de travail : à la prise de service, à chaque nouveau patient, entre deux actes sur un patient, après chaque mouchage, passage aux toilettes ou pause, ou encore après chaque manipulation de matériel souillé.

Le lavage des mains se fait soit à l’eau et au savon, soit avec un produit hydroalcoolique. Il suit une technique bien précise d’une durée minimum de 30 secondes et qui inclut les avant-bras.

Le port de gants à usage unique pour une hygiène optimale

La main, outil de travail des soignants, est aussi le principal maillon de la chaîne de contamination. C’est pour cette raison que, en plus de leur lavage très régulier, les mains doivent être recouvertes par une paire de gants médicaux.

À usage unique, les gants peuvent être en nitrile, en vinyle ou en latex, poudrés ou non, stériles ou non. Pour choisir le bon modèle de gants, il faut s’assurer que ceux-ci soient à la bonne taille par rapport aux dimensions de la main et respecter la norme prévue pour leur utilisation (ex : la norme EN 455 indique qu’ils peuvent être utilisés en milieu médical).

Protection du corps

Prévenir tout risque de contamination grâce aux surchaussures

Cet EPI est un produit d’hygiène indispensable dans les environnements de travail qui exposent à des risques de contamination par le sol, comme c’est le cas dans les centres de vaccination.

En effet, les chaussures sont porteuses de germes, virus ou bactéries. Les surchaussures s’enfilent sur les chaussures et se serrent au moyen d’un élastique de maintien qui enserre la cheville.
Adaptables à toute pointure et pied (les modèles sont ambidextres), les surchaussures jetables sont à changer aussi souvent que nécessaire.

Hygiène et protection avec la blouse jetable

Dans le milieu médical, le port d’une blouse médicale jetable est fortement recommandé pour le personnel soignant. Cet équipement prévient en effet les contaminations liées au sang ou à la manipulation d’outils médicaux.

La blouse médicale à usage unique est en polypropylène non tissé. Elle se ferme avec une glissière ou des pressions, est pourvue d’élastiques au niveau des poignets et peut être équipée de poches.
De plus, le choix de la blouse se fait en fonction de la longueur et du niveau de résistance.

 Ce qu’il faut retenir

  • Les soignants qui officient en centres de vaccination doivent s’équiper d’EPI afin d’éviter toute contamination.
  • La protection se fait au niveau de la tête, des mains et du corps.
  • Blouse, charlotte, gants, surchaussures et bien sûr masque sont indispensables à la protection des professionnels de santé et des patients dans ces centres.
  • Le lavage des mains doit être irréprochable et très fréquent, même si le personnel porte des gants.
Conclusion : Pour une hygiène optimale dans les centres de vaccination, les soignants s’équipent d’un certain nombre de produits d’EPI : masque, charlotte médicale, blouse jetable, mais aussi paire de gants et surchaussures. A usage unique, ces produits d’EPI sont à changer régulièrement. En complément, le professionnels de santé respectent une hygiène des mains stricte.
Retour haut de page