L’ethylotest est-il obligatoire en France ?

L’ethylotest permet de contrôler son taux d’alcoolémie. Cet appareil de diagnostic évite ainsi qu’un conducteur ne prenne le volant en état d’ébriété. Rappelons qu’en France, il est interdit de rouler avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g/L.

Quelles sont les obligations en matière d’ethylotest en France ? Tout ce qu’il faut savoir ci-dessous.

Ethylotest dans la voiture : pas obligatoire mais vivement conseillé

En France, la loi sur l’ethylotest obligatoire a été votée en 2012. Tout conducteur de véhicule à moteur (hors cyclomoteurs) avait alors obligation de posséder deux alcootests. Ceci afin d’être en mesure de se dépister non seulement avant d’enclencher le contact, mais aussi en cas de contrôle.
Toutefois, nous employons ici le passé car cette loi a été abolie par le décret du 18 mai 2020. En effet, deux problèmes se posaient. Tout d’abord, la difficulté d’approvisionnement en éthylotests pour les nombreux Français possédant un véhicule. Ensuite, le caractère non écologique de ces produits, à la fois à usage unique et emballés dans du plastique, sans oublier leur composition chimique et les matériaux lourds toxiques qu’ils génèrent.

C’est pourquoi, depuis mai 2020, l’ethylotest n’est plus obligatoire dans les voitures en France. Cependant, en prévoir un dans son véhicule (alcootest ballon ou ethylotest jetable chimique) est vivement conseillé. N’oublions pas que l’alcool est responsable de 30% des accidents de la route. Tout comme la trousse de secours voiture, le gilet de sécurité et le triangle de signalisation, se doter d’alcootests est donc une mesure de sécurité routière à ne pas négliger. Et ce d’autant plus que ces produits sont tout à fait abordables (leur coût est en effet inférieur à 1,50€).

Ethylotest poids lourds : EAD obligatoire

Depuis le 1er septembre 2015, l’éthylotest anti-démarrage (EAD) est obligatoire dans les autocars et les véhicules de transport de personnes. L’EAD est branché sur le circuit d’alimentation du véhicule et les chauffeurs doivent souffler dedans avant chaque démarrage.
Le véhicule ne peut en effet démarrer tant que le chauffeur n’a pas soufflé. Il ne peut pas non plus être mis en marche si le taux d’alcoolémie de ce dernier est supérieur à celui autorisé. À savoir : pour les conducteurs de transports en commun, ce taux est fixé à 0,2 gramme d’alcool par litre de sang.
Ce dispositif a été mis en place afin de limiter les risques d’accidents de la route dûs à la consommation d’alcool. Cette mesure commence à faire ses preuves et nombreuses sont les entreprises logistiques et de transport routier à équiper elles aussi leur flotte de véhicules d’un EAD, même si cela n’est pas obligatoire.

Par ailleurs, l’EAD peut aussi être imposé pour les conducteurs en récidive d’infraction de conduite en état alcoolique. Cette mesure est une alternative à la suspension du permis de conduire et leur permet ainsi de continuer à exercer une activité professionnelle. L’obligation pour ces personnes de conduire avec un EAD est d’au moins un an et de maximum 5 ans.

Ethylotests obligatoires pour les débits de boisson

Suite au décret du 7 avril 2021, les commerces et magasins vendant des boissons alcoolisées ont obligation de proposer des éthylotests à la vente. Ainsi, restaurants, bars, grandes surfaces ou encore boîtes de nuit sont tenus de proposer à leurs clients des alcootests chimiques conformes à la réglementation française. 10 ou 25 ethylotests, telle est la quantité minimale de stock devant être présente dans ces ERP, en fonction de la superficie du rayon d’alcool.
Cette mesure concerne également les sites de vente en ligne, qui doivent proposer aux internautes ce produit sur les pages de vente de boissons alcoolisées. Le non respect de ces mesures entraîne une amende pouvant aller jusqu’à 675€.

 Ce qu’il faut retenir

  • L’ethylotest n’est plus obligatoire dans les voitures en France depuis 2020.
  • Avoir un alcootest dans sa voiture est cependant vivement conseillé.
  • Les autocars et véhicules de transport de personnes doivent posséder un éthylotest anti-démarrage (EAD).
  • Depuis 2021, les commerces et magasins vendant des boissons alcoolisées ont obligation de proposer des alcootests à la vente.
Conclusion : Si l’ethylotest n’est plus obligatoire dans les voitures, il est fortement recommandé. L’alcool tue en effet encore trop sur les routes. S’assurer de posséder au moins 2 alcootests chimiques dans son véhicule afin de souffler en cas de doute est un geste qui peut vous sauver la vie.
Retour haut de page