Comment éviter le surraccident ?

Lors d’un accident ou d’un incident, que ce soit sur la route ou ailleurs, trois étapes sont à suivre afin de secourir. Il faut protéger, alerter et secourir. Suivre ces étapes selon leur ordre permet d’éviter au maximum les suraccidents, et surtout de maximiser les chances de sauver les victimes. Le suraccident est un accident qui vient aggraver un ou plusieurs incidents qui sont survenus auparavant. Pourtant, les suraccidents sont des cas assez habituels. Il est ainsi plus qu’important d’adopter les bons réflexes afin de les éviter. 

prevenir accident securite routiere ethylotest triangle gilet

Les gestes pour prévenir
le suraccident

Peu importe le cas d’urgence, la loi oblige toute personne présente aux alentours à porter secours aux victimes. Dans le cas contraire, il s’agira d’un cas de non-assistance à personne en danger, ce qui constitue un délit. La première chose à faire quand on est face à un accident ou un incident est de sécuriser le périmètre, pour éviter un éventuel suraccident. Il s’agit de l’étape de protection qui consiste à sécuriser le lieu de l’accident, les personnes impliquées et les biens. L’alcool au volant et la fatigue constituent les premières causes d’accident en France. Pour éviter les accidents, les forces de l’ordre multiplient les contrôles d’alcoolémie à l’aide d’éthylotests à usage unique qui permettent d’estimer si un conducteur dépasse le taux d’alcoolémie légal (0,5 g/l d’alcool dans le sang).

Pour cela, il faut évaluer les conditions de sécurité et vérifier les éventuels dangers supplémentaires. Cela peut être la circulation, dans le cas d’un accident de la route. Mais, cela peut également être des dangers potentiels d’explosions ou de départ de flamme dans le cas d’un incendie. Dans la mesure du possible, assurez la sécurité des victimes et des autres personnes impliquées dans l’incident. Il faut, dans ce sens, établir un périmètre de sécurité pour sécuriser le lieu de l’accident. Dans le cas d’un accident, il est nécessaire ‘utiliser un triangle de signalisation et porter un gilet de sécurité pour être visible de loin par les autres usagers de la route. Il est également possible d’utiliser une sirène manuelle pour alerter les personnes aux alentours et avoir une assistance.

La procédure de secours

Une fois que vous avez établi un périmètre de sécurité, il faut alerter rapidement les secours pour, ensuite, apporter les premiers secours aux victimes. 

Alerter les secours :

Lors d’un accident, chaque seconde compte et peut sauver une vie. Aussi, il est important d’alerter les secours le plus rapidement possible. Dans le cas d’un accident de la route, trois numéros d’urgences sont à retenir : le 15 pour le SAMU, le 18 pour les pompiers et le 17 pour la police ou les gendarmes. N’oubliez pas de donner des renseignements complets aux services de secours, à savoir :

  • La description du lieu de l’incident ou de l’accident : l’adresse, le nom de la rue…
  • Le nombre de victimes : dans le cas d’un accident de la route, le nombre de voitures impliqué ou les circonstances particulières… Informez également les secours sur l’état des victimes…

Secourir :

En attendant les secours assurer vous que les victimes soient conscientes en leur parlant, rassurez les et vérifier qu’elles respirent normalement. Pensez à couvrir les blessés avec une couverture de survie, car généralement une personne en état de choc a toujours froid.

Pratiquer les gestes de premiers secours :

  • Si le blessé saigne abondamment :
  1. Essayez de comprimer la plaie en appuyant sur la plaie avec un gros pansement ou avec le poing, cela permettrait d’arrêter l’hémorragie ;
  2. Si possible, fixez le pansement avec une bande serrée fortement ;
  3. Si nécessaire et si vous savez le faire, placez un garrot, mais pensez à bien noter l’heure où vous l’avez posé. 
  • Dans le cas où le blessé ne respire plus :
  1. Desserrez ses vêtements ;
  2. Vérifiez si sa bouche n’est pas bloquée par des corps étrangers ;
  3. Si nécessaire, pratiquez une réanimation cardio-pulmonaire (massage cardiaque et bouche à bouche).
  4. Si possible et si besoin, utiliser un défibrillateur automatisé externe.
Il est nécessaire de continuer les gestes de premiers secours jusqu’à l’arrivée des secours.

 Ce qu’il faut retenir

 
  • Le premier réflexe pour éviter un suraccident est de sécuriser le lieu en établissement un périmètre de sécurité.
  • Le périmètre de sécurité doit être signalé à l’aide d’un triangle de signalisation.
  • Le témoin doit lui même s’identifier à l’aide d’un gilet jaune ou orange visible à distance.
  • Alerter les secours multiplie les chances de survie.
  • Une fois les secours alertés il est nécessaire de délivrer les gestes de premiers secours.

Éviter le risque de suraccident est une nécessité pour ne pas rendre une situation dangereuse encore plus critique. Connaître des procédures simples permet ainsi d’éviter un danger supplémentaire.

Retour haut de page